Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L'opposition constate un manque de vision dans le projet du budget 2019 aux Seychelles, par contre le dirigeant des affaires du gouvernement y voit des succès durables

Victoria, Seychelles | | November 8, 2018, Thursday @ 21:45 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Enesta, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 265
L'opposition constate un manque de vision dans le projet du budget 2019 aux Seychelles, par contre le dirigeant des affaires du gouvernement y voit des succès durables

Le batiement de l'Assemblée nationale (Joena Bonnelame, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les deux dirigeants de l'Assemblée nationale des Seychelles ont répondu jeudi au projet de budget pour 2019 présenté par le ministre des Finances, du Commerce, de l'Investissement et de la Planification économique, Maurice Loustau-Lalanne.

Le chef de l’opposition affirme que le nouveau budget manque de vision et d’orientation, tandis que le chef du gouvernement a déclaré qu’il témoignait de l’engagement à long terme du gouvernement d’améliorer la vie de tous les Seychellois.

Un projet de budget national de près de 8,5 milliards de SCR pour l’année prochaine, soit une augmentation de 6,6% par rapport au budget de 2018, a été présenté lundi à l’Assemblée nationale pour approbation.

Le chef de l’opposition, Wavel Ramkalawan, a déclaré qu’un budget national ne devrait pas être uniquement un chiffre sur la répartition de chaque ministère ou du montant des impôts perçus, mais plutôt un reflet de la direction que le gouvernement souhaite prendre.

Il a déclaré que le budget présenté lundi ne permettait pas de faire cela.

M. Ramkalawan a déclaré que le parti d'opposition, Linyon Demokratik Seselwa (LDS), avait pour mission non seulement d'améliorer la vie des Seychellois, mais également de faire passer les intérêts des Seychellois au premier plan, de prendre des mesures pour réduire le coût de la vie et pour établir la sécurité et la bonne gouvernance ainsi que la transparence, éliminer la corruption et le gaspillage.

  

Wavel Ramkalawan, chef de l'opposition à l'Assemblée nationale.(Seychelles News Agency) Photo license: CC-BY

«Lorsque nous comparons le budget 2019 à celui de 2018, nous pouvons dire qu'il reflète notre préoccupation la plus profonde: un gouvernement fatigué, qui manque de dynamisme et qui a un impact négatif sur le pays et la population», a-t-il déclaré.

M. Ramkalawan a donné des exemples d'installations et de projets dans les secteurs de la santé et de l'éducation qui, bien que budgétisés, ne se sont pas matérialisés. Il a demandé si le temps n'était pas venu pour le gouvernement de créer une section pour examiner tous les projets et infrastructures majeurs et nationaux où ingénieurs, architectes et métreurs pourraient travailler ensemble.
Le budget, a-t-il déclaré, «ne donne pas d'espoir aux jeunes qui viennent de rejoindre le monde du travail. Il ne donne aucune stratégie sur la manière de lutter contre l'inflation et la hausse des coûts, de protéger nos ressources marines qui sont exploitées par des étrangers ou de lutter contre les fléaux sociaux », a déclaré M. Ramkalawan.

Il a également appelé à davantage de mesures afin de permettre aux Seychellois d'avoir une vie meilleure, y compris des ressources supplémentaires pour le développement de la jeunesse, en particulier dans le domaine du sport.

M. Ramkalawan a également appelé à un meilleur salaire pour les professionnels seychellois et à davantage de ressources pour améliorer le contrôle des frontières et la sécurité des Seychelles, un groupe d'îles de l'océan Indien occidental.

M. Ramkalawan a conclu sa réponse en réitérant la nécessité de nouvelles élections présidentielles anticipées.

De son côté, Charles De Comarmond, responsable des affaires gouvernemental, a déclaré que le budget de 2019 est la preuve de l’engagement du gouvernement à améliorer la vie de tous les Seychellois.

Il a déclaré lors de l'examen effectué par le gouvernement la semaine dernière sur les dix années de réforme macroéconomique, que les performances statistiques de l'économie des Seychelles étaient très claires.

Charles De Commarmond, responsable des affaires gouvernementales à l'Assemblée  nationale  (Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

«Au cours des 10 dernières années, nous avons vu à quel point notre peuple en tant que nation a beaucoup accompli. Notre dette publique représentait 151% du produit intérieur brut, mais au mois de septembre 2018, elle n'était que de 59,6%. En 2008, notre réserve à la Banque centrale s'élevait à 50,9 millions de dollars. En octobre 2018, la réserve nationale gérée par la Banque centrale s'élevait à 555 millions de dollars », a déclaré le responsable des affaires gouvernementales.

M. De Comarmond a déclaré que la série de mesures proposées montre que le budget répond aux besoins de la population. Cela comprend l’augmentation du salaire minimum, la révision de la structure salariale de l’État et un système de compensation pour les travailleurs ayant plusieurs années d’expérience.

"Ce budget est la preuve que le gouvernement tient ses promesses en dépit de l'opposition tentant de nous faire croire que rien ne fonctionne sous l'administration du président Danny Faure", a déclaré le chef des affaires gouvernementales.

Il a ajouté que le budget soutenait les professionnels de la santé, les étudiants de niveau universitaire et aussi les petites entreprises pour qu’ils puissent s’épanouir.

Il a appuyé certaines des propositions formulées dans le budget de l’année prochaine. «Il est nécessaire de rendre notre peuple plus responsable, je me réjouis donc de l'introduction des frais de prescription. Il est clair que les gens doivent assumer davantage leur responsabilités pour leur propre santé. Aujourd'hui, nous réfléchissons sérieusement à la manière de lutter contre les maladies associées à notre mode de vie. »

M. De Comarmond a ajouté que la taxe introduite sur les produits sucrés à partir de 2019 est importante car le ministère de la Santé a des dépenses élevées pour le traitement des maladies liées à la consommation de sucre, notamment le diabète et l'obésité.

Il a également déclaré que le logement préoccupait toutes les familles seychelloises.

«Bien que la demande soit plus forte, le gouvernement reste engagé et propose, dans le cadre de ce budget, de nouveaux moyens pour résoudre le problème du logement et des moyens novateurs pour construire davantage de logements."

M. De Comarmond a également proposé que le gouvernement encourage davantage d’investissements directs d’étrangers afin d’apporter plus de dollars à l’économie des Seychelles. «Le gouvernement doit revoir la structure, supprimer les engorgements et améliorer la facilité à faire des affaires.»

Il a invité les artistes, les musiciens, les écrivains et les travailleurs du secteur de la culture et des arts à aider le peuple à prendre soin de la culture seychelloise et à promouvoir l'esprit d'unité dans le pays.

«Je demande également au ministre du Tourisme et à tous les acteurs du secteur du tourisme de prendre au sérieux le rôle de la culture et des arts, tout en apportant des avantages économiques et financiers à nos artistes», a déclaré M. De Comarmond.

Il a conclu en ces termes: «Je voudrais lancer un appel à tous les lieux de travail, en particulier aux grands hôtels, pour qu’ils s’occupent de nos travailleurs seychellois et que certaines des recettes en devises gagnées restent dans notre système bancaire. Cela aidera à réduire le coût de la vie. Nous les examinerons de près en 2019. »

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: loi de finances, Wavel Ramkalawan, Charles De Commarmond

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search