Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L’économie africaine : sujet de discussion d’une conférence en octobre aux Seychelles

Victoria, Seychelles | July 22, 2014, Tuesday @ 12:46 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier et Hajira Amla | Views: 1260
L’économie africaine : sujet de discussion d’une conférence en octobre aux Seychelles

Le Palais de justice des Seychelles à L'Ile du Port, le lieu ou se déroulera la conférence économique en octobre (Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - L'économie des Seychelles, un petit État insulaire en développement d'environ 90 0 00 habitants situés au large de la côte orientale de l'Afrique, a été récemment saluée par les économistes internationaux comme «un rare succès après un défaut de paiement."

En octobre de  cette année, les Seychelles auront l'occasion de mettre en valeur son modèle de réforme économique à un large public en Afrique, car le pays sera l'hôte et du Congrès économique des leaders africains.

La convention se tiendra dans la capitale de Victoria, elle sera co-organisée par le ministère seychellois des Affaires étrangères et le programme Afrique d'excellence de l'Institut pour la diplomatie culturelle (CIM), qui est basé en Allemagne et aux États-Unis.

L’archipel de 115 îles, qui est fortement dépendante du tourisme des pays développés, s’est retrouvé plongé dans la crise financière de 2008, durement touchés par ses principaux marchés du tourisme.

Cela a laissé la nation de l’Océan Indien lourdement endetté en se trouvant en  défaut de paiement sur ses emprunts.

Pour résoudre cette situation, le président du pays, James Michel, a lancé un programme de réforme économique stricte, assisté par le Fonds monétaire international (FMI).

Cette décision audacieuse a réussi à obtenir un allégement significatif de la dette des Seychelles. Le club de Paris a consenti à la restructuration de ses prêts en retardant le remboursement de cinq ans.

La dette publique des Seychelles a été réduite de 130 pour cent en 2008 à un peu moins 65 pour cent cette année, grâce à de nombreux efforts. Actuellement, le pays est sur ​​la bonne voie pour réduire sa dette à 50 pour cent d'ici 2018.

Le dernier indice du développement humain du PNUD classe les Seychelles n ° 1 en Afrique et il est prévu que la Banque mondiale pourrait bientôt classer ce petit État insulaire comme un pays à revenu élevé.

«Accueillir une telle conférence permettra aux Seychelles, d’avoir l'exposition qu'elles méritent et  la pertinence de notre voix dans la communauté internationale", a dit le ministre des Affaires étrangères des Seychelles Jean-Paul Adam: «L'événement permettra l'échange d'idées en vue de favoriser une compréhension mutuelle du monde et de discuter de l'importance du continent africain dans ce contexte, "

L'émergence des «Lions économique de l'Afrique»

La conférence, à laquelle participeront des gouvernements africains clés et des agents diplomatiques aura lieu du 20 au 23 octobre au Palais de Justice des Seychelles, île principale de Mahé. La conférence se penchera sur certains des facteurs de la croissance économique de l'Afrique et les stratégies novatrices visant à augmenter la prospérité sur le continent. 

Alors que le monde se tourne vers les richesses des ressources d’Afrique, l'espoir d'une économie africaine montante, menée par «les lions économiques» tels que la Tanzanie, l'Éthiopie et le Nigeria, dont la Banque mondiale prédit un taux 5.2 pour cent de croissance globale en 2014.

En 2013, la croissance économique moyenne de l'Afrique a été de 4,7 pour cent. 

La conférence concentrera son attention sur les moyens de développer l'Afrique plus inclusivement, au niveau de la lutte contre la pauvreté et de débloquer le plein potentiel de l'économie africaine.

Parmi les orateurs de la conférence, il y aura de hauts responsables du gouvernement seychellois tel que  Adam, Pierre Laporte, qui est le ministre des Finances,  l'ancien président James Mancham, le CEO de l'office de l'investissement des Seychelles (SIB) Rupert Siméon, le secrétaire général des finances Steve Fanny et Caroline Abel le gouverneur de la banque centrale. 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: économie, FMI, James Michel, James Mancham, la pauvreté

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search