Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La Banque centrale des Seychelles suspend les transferts d'argent de Doubleclick Exchange

Victoria, Seychelles | | January 16, 2019, Wednesday @ 15:05 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 949
La Banque centrale des Seychelles suspend les transferts d'argent de Doubleclick Exchange

Doubleclick Exchange a reçu une directive visant à mettre fin aux activités liées à la fourniture de services de transfert de fonds avec effet immédiat. (Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - La Banque centrale des Seychelles a suspendu la licence de prestataire de services de paiement de Doubleclick Exchange pour non-respect des lois applicables régissant ses opérations.

Le propriétaire de la société a déclaré qu'il estimait que la situation serait rectifiée dans quelques jours après la mise en place de meilleures procédures.

La Banque centrale a annoncé mardi que Doubleclick Exchange avait reçu pour directive de mettre fin aux opérations relatives à la fourniture de services de transfert de fonds avec effet immédiat.

La décision fait suite aux conclusions d'un examen sur place effectué par la Banque centrale.

La gouverneure de la Banque centrale, Caroline Abel, a déclaré à la presse que les examens avaient révélée des lacunes dans le contrôle interne de DoubleClick Exchange et que celui-ci n'était pas à la hauteur.

«Si ce dernier n’est pas à la hauteur, il peut arriver que l’institution rate quelque chose et cela pourrait affecter le système financier du pays. Par exemple, ne pas tenir de registres : La loi stipule que l’on doit conserver des enregistrements de nos transactions », a déclaré Mme. Abel.

Doubleclick Exchange est un bureau de change de classe A, ce qui signifie qu'il est autorisé à acheter et vendre des devises ainsi qu'à offrir des services de transfert de fonds. Il a débuté ses activités en 2010 et compte huit succursales aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. Il collabore avec deux des plus importants agents de transfert de fonds au monde, Western Union et Ria MoneyTransfer.

La directive visant à cesser d'offrir des services de transfert de fonds s'applique à toutes les succursales de Doubleclick Exchange - cinq sur l'île principale de Mahé, deux sur l'île la plus peuplée de Praslin et une à La Digue.

La société sera toujours en mesure de continuer à offrir d'autres services tels que l'achat et la vente de devises étrangères, mais cela se fera sous la surveillance étroite de la Banque centrale. Cela impliquera également une surveillance étroite des transactions en espèces.

Le Bureau de Change a également été chargé de remédier à toutes les lacunes identifiées lors de l'examen sur place et des mesures correctives devront être prises dans les délais impartis dans le rapport d'examen fait sur place.

Dans une interview téléphonique avec la Seychelles Broadcasting Corporation (SBC), le propriétaire de Doubleclick Exchange, Muditha Gunathilake, s'est déclarée confiant: "dans quelques jours, nous corrigerons ces lacunes".

M. Gunathilake a ajouté que cette suspension "ne signifie pas que la licence d'exploitation de Doubleclick a été révoquée ou quelque chose du genre."

Sur la question des lacunes dans les registres de Doubleclick, il a déclaré: «Certaines des informations saisies n’étaient pas suffisantes. Ils veulent que nous gardions plus d'archives visuelles et de copies papier. C’est donc important pour les utilisateurs des succursales, car ils peuvent comprendre que lorsque nous demandons des enregistrements et des pièces d’identité, c’est que nous devons respecter toutes les exigences. »

M. Gunathilake a déclaré que Doubleclick prenait des mesures correctives pour garantir la saisie de toutes les informations nécessaires.

Dans l'intervalle, Doubleclick Exchange doit informer ses clients qu'il ne fournira pas de services de remise d'argent sous forme d'avis, affichés de manière visible dans ses locaux.

Toutes les transactions de transfert d'argent initiées avant la réception de la directive par Doubleclick Exchange doivent être honorées et les clients doivent contacter le Bureau de Change pour toute question relative à ces transactions.

Le numéro de ligne directe de la banque centrale (248) 2510025 est accessible au grand public.

Ce n'est pas la première fois que la Banque centrale des Seychelles prend des mesures contre un bureau de change, qui incluait dans le passé la révocation d'une licence. En 2017, une licence de classe B a été révoquée pour un bureau de change et une autre en 2018.

Il existe un cadre réglementaire qui définit les conditions et les directives pour la création et le fonctionnement de bureaux de change agréés aux Seychelles.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Doubleclick Exchange, Banque centrale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search