Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le rapport sur l’immigration montre que des nombreux travailleurs étrangers sont attirés par les offres d’emploi aux Seychelles

Victoria, Seychelles | July 26, 2014, Saturday @ 14:51 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Hajira Amla et Wanjohi Kabukuru | Views: 3505
Le rapport sur l’immigration montre que des nombreux travailleurs étrangers sont attirés par  les offres d’emploi aux Seychelles

La salle d'immigration a l'aéroport des Seychelles lors de l'arrivée des immigrants 

(Patrick Valmont Air Seychelles)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Un nouveau rapport sur les migrations aux Seychelles indique que les travailleurs étrangers, qualifiés et non qualifiés, de l'Inde, Madagascar, les Philippines et l'Île Maurice se ruent dans le petit État insulaire de l'Océan Indien pour y travailler, tandis que les travailleurs seychellois migrent vers d'autres pays à la recherche de meilleures opportunités.

Entre 2002 et 2010, quelque 3.000 étrangers supplémentaires sont venus aux Seychelles, pour travailler dans le secteur du bâtiment, répondant ainsi à la demande de construction et le développement du tourisme, selon un nouveau rapport de la migration aux Seychelles intitulé « Profil national d’un pays », de l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Une nouvelle vague d’arrivée de plus de 6000 d'étrangers a eu lieu de 2010 à 2013, faisant un total 14 000 étrangers travaillant sur le sol des Seychelles en janvier 2013. 

Top 10 des travailleurs immigrants aux  Seychelles.

 

 

 

Le tableau des travailleurs immigrés aux Seychelles :profil national d’un Pays (OMI) Photo License: CC-BY

Le rapport montre également que, entre 2008 et 2012 il y avait 4898 Seychellois qui ont quitté définitivement le pays, principalement pour immigrer au Royaume-Uni et en France, et leur départ a été compensé par le retour à Mahé l’île principale des Seychelles, de seychellois qui s’étaient établis à l'étranger.

Le profil de migration (MP) a été écrit par Michel Poulain, professeur émérite de l'Université Catholique de Louvain en Belgique et à l'Université de Tallinn en Estonie, en collaboration avec le département de l'immigration et de l'état civil des Seychelles, le département de l'information et de la communication (DICT) et les ministères des Affaires étrangères et de l’emploi et du développement des ressources humaines. 

Le rapport a été remis la semaine dernière au secrétaire général de l'immigration, Charles Bastienne et son homologue des Affaires étrangères, l'ambassadeur Maurice Loustau-Lalanne par un représentant de l'organisation internationale pour les migrations (OIM).

Lors de la présentation du rapport, Bastienne dit à l'audience que, bien que les expatriés apportent des compétences et du travail essentiels pour le développement du pays, il a averti que leurs nombres doivent être correctement gérés pour maintenir les ressources limitées du pays.

«Les immigrants sont utiles dans l'économie, mais ils doivent être limités en nombre. L'opinion générale sur l'impact de la présence des immigrés étrangers et les touristes aux Seychelles est en général positive, même si certaines voix ne seront pas en faveur de cette déclaration. ", A déclaré Bastienne. «Par exemple, il a été établi que la présence trop nombreuse d’immigrants peut conduire à une dépendance à l'égard d'une main-d'œuvre étrangère, en plus de mettre la pression sur les infrastructures et l'environnement."

Les étrangers représentent 24% de la population active des Seychelles

Les conclusions du rapport, de la migration aux Seychelles: Profil national d’un pays, peuvent apporter quelques changements dans la politique à la fois du ministère du travail et le service d'immigration du pays, qui ont la responsabilité de maintenir un équilibre sur les migrations pour le pays.

Cette année, le ministère du Travail a introduit un nouveau système de quotas pour les travailleurs étrangers.

Avec une population d'environ 90.000 habitants, l’économie des Seychelles repose sur le tourisme et la pêche. En mai de cette année, il y avait 13 413 expatriés qui travaillaient principalement dans la construction et le tourisme dans l'archipel, par rapport aux 41 670 Seychellois actifs.

Le rapport précise que « la main-d'œuvre des Seychelles est relativement plus éduquée, avec 47,4 % la population active ayant le niveau du secondaire,     22,8 % ayant atteint une école post secondaire et que 6 % ont des diplômes universitaires ».

La hausse des niveaux d'immigration

Les Seychelles n'ont pas de population indigène historiquement. La population est en grande partie des descendants multiethniques constitués par les colons européens, les africains, les indiens et les chinois qui se sont installés dans les îles, il y a environ 250 ans.

Mais bien que la migration est entièrement responsable de l'ensemble de la population de la racine des Seychelles, elle est aussi l'un des plus grands facteurs de risque pour le développement durable des îles, car elle est la principale composante des variations de la population aux Seychelles en plus de naissances et de décès.

Les Seychelles jouissent d'un niveau de développement humain élevé, atteint grâce à des investissements du gouvernement dans les services sociaux, et l’éducation.

Le recensement de 2010 montre que les femmes seychelloises ont une plus forte tendance à quitter le pays que les hommes, et révèle également des niveaux élevés de l'immigration dans le pays pour les ressortissants étrangers de sexe masculin.

Le chômage des jeunes

Les chiffres du chômage publiés le 27 juin par le Bureau national des statistiques (BNS) pour le premier trimestre de 2014, révèlent une tendance tout aussi préoccupante - le chômage chez les jeunes (âgés entre 15 et 24) se situe à 11%, un niveau que le BNS a décrit comme «grave», car il est 2,6 fois plus élevé que le taux moyen de chômage, qui est de 4,2%.

D’après le rapport du MP, l’ État seychellois ne souhaitent généralement pas s’ occuper des postes peu qualifiés, toutefois, pour les professions hautement qualifiées dans des secteurs clés, les expatriés y sont souvent préférés. Cela conduit un certain nombre de seychellois qualifiés à émigrer à la recherche de meilleures opportunités de carrière.

"Par conséquent, il existe un besoin pour une politique migratoire intégrée qui vise à mettre l'accent sur la garantie du bien-être de la société des Seychelles et le développement durable du pays."

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Organisation internationale pour les migrations, l'OIM, la migration, NBS, chômage, Charles Bastienne, Université Catholique de Louvain, Maurice Loustau-Lalanne

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search