Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

"Louer-une-île" - une villa sur une île lointaine – c’est ce que vont offrir les Seychelles

Victoria, Seychelles | | February 9, 2019, Saturday @ 10:00 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Patsy Athanase , Betymie Bonnelame et Rudie Bastienne | Views: 611
"Louer-une-île" - une villa sur une île lointaine – c’est ce que vont offrir les Seychelles

Remire, une île du groupe Amirantes, sera commercialisée comme un «concept de location d’île» . (Islands Development Company)

 

(Seychelles News Agency) - La société de développement des îles, IDC, a annoncé la construction de nouveaux hôtels et villas sur les îles éloignées des Seychelles dans le cadre de l’offre touristique élargie.

Les touristes auront bientôt la possibilité d'occuper essentiellement une île tropicale entière, une île sur laquelle il n’y aura qu'une seule villa.

IDC y voit de gros bénéfices potentiels. Pour la période 2017-2018, le chiffre d’affaires total de la société s’est élevé à 33,6 millions de dollars (458 millions de SCR) et «80% de ce montant provenait du secteur du tourisme. Donc, le potentiel est énorme », a déclaré à la SNA Patrick Berlouis, président du conseil d’administration d’IDC.

La société de développement des îles, chargée du développement durable des îles éloignées, gère 14 îles. Il a une présence permanente sur 12 d'entre elles, mais pas sur Cosmoledo et Providence.

M. Berlouis a déclaré que d'ici 2023, d'importantes activités touristiques seront entreprises sur ces îles. Ceux-ci comprendront des hôtels éco-touristiques, des écolodges, des villas privées, ainsi qu’une villa exclusive à commercialiser sous le concept «rent an island».

Le premier projet, qui devrait démarrer plus tard cette année, consiste à construire un hôtel éco-touristique de 55 chambres sur île Platte, une île corallienne située à 140 km au sud de l'île principale de Mahé. Une étude d'impact sur l'environnement est en cours sur l'île.

 

Le plus grand projet hôtelier d’IDC sera un hôtel éco-touristique de 55 chambres sur l’île Platte, qui devrait démarrer plus tard cette année.  (Islands Development Company) Photo License: All Rights Reserved

«Ce projet représente un bon investissement car, même si le nombre de chambres est limité, les clients paieront une somme importante pour rester à l’hôtel. Nous parlons d'un établissement de 4 à 5 étoiles. Donc, tout est axé sur un produit haut de gamme, mais pas sur le tourisme de masse », a déclaré M. Berlouis.

Le président a déclaré qu'il s'agirait du plus grand projet d'hôtel mené jusqu'à présent sur les îles éloignées gérées par IDC. Le Four Seasons Desroches Island, qui a ouvert ses portes en mars 2018, est le plus grand à ce jour avec 40 chambres.

IDC a également conceptualisé des écolodges pour des îles du sud, comme Astove, Farquhar et Providence. M. Berlouis a expliqué que comme ces îles sont plus fragiles IDC n'aura donc pas de projet de grand développement touristique. La gestion de ces écolodges de six à huit chambres sur ces îles du sud fera l'objet d'un appel d'offres.

Un écolodge est un hébergement touristique conçu pour avoir un impact minimal sur l'environnement naturel dans lequel il se trouve.

«Nous voulons attirer les passionnés de pêche à la mouche, prêts à payer un prix plus élevé pour vivre cette expérience. L'impact sur l'environnement sera donc minime, mais les rendements pour l'entreprise seront élevés », a-t-il déclaré.

Coetivy - réputée pour sa ferme de crevettes tigrées dans les années 90 et le début des années 2000 - a également été affectée à deux projets touristiques majeurs une fois que le gouvernement aura transféré le bail de l'île à IDC.

   

Photo : Coetivy Island aura deux projets touristiques majeurs (Islands Development Company) Photo License: All Rights Reserved

Un hôtel de charme de 30 à 40 chambres est prévu pour Coetivy, situé à 290 km de Mahé, et un hôtel 4 étoiles comprenant environ 100 à 120 chambres ainsi que 85 et 100 villas de luxe privées.

Remire, une île du groupe Amirantes, sera commercialisée en tant que «concept de location d’île».

«La plupart des gens aimeraient avoir une île pour eux et c'est ce que nous avons en tête avec ce projet. Avoir une villa exclusive sur l'île où un groupe de personnes peut venir passer ses vacances », a déclaré M. Berlouis.

IDC prévoit également de mettre en place des programmes de conservation parallèlement au développement du tourisme.

L’île Marie Louise, qui est devenue un sanctuaire ornithologique l’année dernière, offre le potentiel d’un petit projet d’écotourisme de 4 à 5 bungalows spécialement destiné aux ornithologues amateurs ou à la recherche scientifique.

Un autre projet d'écotourisme se déroulera à Assumption, la plus grande île éloignée des Seychelles après Aldabra. IDC prévoit de construire des installations pour les visiteurs qui passeront la nuit sur l’île lorsqu’ils se rendront à Aldabra.

M. Berlouis a déclaré que tous les travaux de construction seront effectués par IDC. «Nous suivons des directives strictes lorsque nous construisons sur des îles périphériques car nous devons prendre en compte les aspects écologiques des îles», a-t-il ajouté.

Il s'agit du troisième plan de développement des îles IDC qui décrit également d'autres projets tels que l'agriculture, l'aquaculture, la conservation et la réhabilitation des îles. La société construira également davantage d'installations pour répondre aux besoins des locaux souhaitant visiter ces îles.

Islands Development Company est une société parastatale créée en 1980 par le gouvernement et enregistrée en vertu de la loi sur les sociétés de 1972. La société est détenue à 100% par le gouvernement des Seychelles par l’intermédiaire de la Société Seychelloise d’Investissement, une société de portefeuille à capitaux publics.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: IDC, Société seychelloise d'investissement

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search