Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

L'Inde a tué les responsables locaux de l'attentat au Cachemire

Inde | February 19, 2019, Tuesday @ 12:55 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 296
L'Inde a tué les responsables locaux de l'attentat au Cachemire

L'armée indienne a annoncé mardi avoir abattu dans la vallée du Cachemire les cadres d'un groupe islamiste basé au Pakistan (Rakesh BAKSHI / AFP )

 

Photo license  Purchase photo

(Seychelles News Agency) - L'armée indienne a annoncé mardi avoir abattu dans la vallée du Cachemire les cadres d'un groupe islamiste basé au Pakistan, responsable de l'attentat suicide qui a tué 41 paramilitaires indiens dans cette région disputée avec le Pakistan.

Une attaque à la voiture piégée a frappé jeudi un convoi de bus transportant des paramilitaires de retour de congés au sud de Srinagar, grande ville du Cachemire indien.

L'organisation Jaish-e-Mohammed (JeM) a revendiqué cette attaque, la plus meurtrière depuis le début de l'insurrection séparatiste contre New Delhi dans cette région poudrière.

Lors d'une opération militaire qui a duré une bonne partie de la journée lundi, l'armée indienne a tué trois insurgés dans le district de Pulwama, où s'était déroulé l'attentat. L'échange de feu a aussi coûté la vie à quatre soldats, un policier et un civil.

Les trois rebelles tués appartenaient à JeM et parmi eux figuraient deux Pakistanais, dont le "commandant des opérations" du groupe, a indiqué le général de corps d'armée indien Kanwal Jeet Singh Dhillon lors d'une conférence de presse à Srinagar.

Selon lui, l'attentat suicide a été "pensé" par le Pakistan, et plus particulièrement ses puissants services de renseignements militaires, l'Inter-Services Intelligence (ISI). L'Inde accuse de longue date le Pakistan de soutenir en sous-main les infiltrations et la rébellion armée, ce qu'Islamabad a toujours démenti.

"JeM est un enfant de l'armée pakistanaise, et de l'ISI", a déclaré M. Dhillon, estimant que la direction locale de JeM dans la vallée de Srinagar avait été "éliminée".

Jaish-e-Mohammed ("L'armée de Mahomet" en ourdou) est l'un des groupes plus actifs dans la lutte armée contre l'administration indienne au Cachemire. Il est dirigé par le séparatiste Masood Azhar, installé au Pakistan.

L'attentat contre les paramilitaires a déclenché une vague de colère à travers l'Inde et envenimé les tensions entre New Delhi et Islamabad.

Les deux frères ennemis d'Asie du Sud revendiquent chacun l'intégralité du Cachemire, divisé de facto entre eux, et se sont affrontés lors de deux guerres autour de cette région himalayenne depuis la fin de la colonisation britannique en 1947.

abh-ruc/tw/amd/mra

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

general →

Top news


Archives

» Advanced search