Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

6,6 millions de dollars alloués pour la biodiversité et aux projets sur le changement climatique aux Seychelles

Victoria, Seychelles | | February 22, 2019, Friday @ 21:01 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 375
6,6 millions de dollars alloués pour la biodiversité et aux projets sur le changement climatique aux Seychelles

Le littoral de Anse La Mouche réhabilité lors d’un projet de trois ans après sa dégradation et son érosion. (Patrick Joubert)

 

(Seychelles News Agency) - Des nouveaux projets concernant des domaines prioritaires en matière de diversité biologique, de dégradation des sols et d'atténuation des changements climatiques seront examinés aux fins de financement dans le cadre du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) aux Seychelles.

Cela est maintenant possible alors que la nation insulaire s'est vue allouer 6,6 millions de dollars à partir de la septième reconstitution du Fonds.

Le ministère de l'Environnement, de l'Énergie et du Changement climatique a rencontré jeudi des partenaires clés, des chercheurs ainsi que des organisations à but non lucratif pour discuter des domaines prioritaires et proposer des idées de projets potentiels.

«Il n’y a pas d’autres endroit où le lien inextricable entre le bien-être des personnes, la prospérité économique et l’environnement n’est plus clair que sur les petites îles. Depuis sa création, le FEM est un partenaire et un partisan solides des programmes environnementaux favorisant le développement durable dans les petits États insulaires en développement (SIDS) », a déclaré le ministre Wallace Cosgrow lors du dialogue national tenu au Savoy Resort and Spa à Beau Vallon.

Le ministre de l'Environnement a ajouté que des fonds sont indispensables dans les domaines prioritaires présentant de nombreux défis.

«Les terres aux Seychelles sont une ressource rare, la pression d'utilisation des terres est intense et le gouvernement doit concilier les besoins d'une population croissante en terres et en logements, ainsi que les exigences d'un développement touristique croissant, avec son engagement en faveur de l'environnement et de la conservation de la biodiversité", a déclaré le ministre.

M. Cosgrow a ajouté que "les Seychelles, à l'instar d'autres pays, sont également confrontés aux défis du changement climatique et de l'utilisation non durable des ressources naturelles avec le financement du FEM, le gouvernement et la société civile sont en mesure de s'attaquer de front à ces problèmes".

Les participants à l'initiative de planter 200 plantes endémiques et indigènes sur Praslin en mars 2016 pour lutter contre le développement climatique.  (Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Wills Agricole, le point focal opérationnel du FEM, a déclaré que l’objectif général était d’utiliser les fonds pour mieux protéger l’environnement de la nation insulaire. 

«Les projets passés ont beaucoup profité à notre pays, en particulier en ce qui concerne la protection de nos espèces en voie de disparition et la prévention de leur disparition. Sans oublier l'aspect renforcement des capacités, cela nous a permis de mieux nous familiariser avec les défis de notre secteur de l'environnement », a déclaré M. Agricole.

Les fonds reçus devraient être utilisés au cours des quatre prochaines années. Davantage de ressources devraient être allouées à la biodiversité. Également cette année, les fonds du FEM ne seront pas utilisés pour soutenir des projets d'adaptation, car d'autres opportunités de financement sont disponibles pour ces projets.

«La biodiversité et la conservation reçoivent toujours le plus de fonds, car au final, c’est la protection et la conservation de la planète, la planète Terre, qui nous abrite», a conclu M. Agricole.

Le FEM soutient des projets aux Seychelles - un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental - depuis 2008 pour un coût de 25 millions de dollars.

Au fil des ans, une série de projets relevant de différents domaines thématiques a fourni un appui essentiel au processus de planification du développement, établissant un cadre juridique pour la planification de l’environnement et de l’aménagement du territoire; la définition des priorités en matière de gestion des terres et d’extension du système de zones protégées, ainsi que la planification de l’espace marin.

Les autres projets mis en œuvre sont ceux explorant des scénarios novateurs de gestion des aires protégées et des mécanismes de financement, ainsi que l'intégration de la biodiversité dans les secteurs du tourisme et de la pêche, qui emploient ensemble la moitié de la population.

Les fonds du FEM sont à la disposition des pays en développement et des pays à économie en transition afin de répondre aux objectifs des conventions et accords internationaux sur l’environnement.

L’aide du FEM est fournie aux agences gouvernementales, aux organisations de la société civile, aux entreprises du secteur privé et aux instituts de recherche, parmi la grande diversité de partenaires potentiels, pour la mise en œuvre de projets et de programmes dans les pays bénéficiaires.

Après le dialogue, un comité directeur national sera créé pour fournir des orientations politiques de haut niveau à la formulation du projet national. Les concepts du projet seront ensuite soumis au Secrétariat du FEM pour approbation avant la fin du mois d’avril.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article

More from Environnement →

national →

Top news


Archives

» Advanced search