Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Chagossiens des Seychelles se félicitent du nouvel avis juridique et demandent des assurances à Maurice

Victoria, Seychelles | | February 28, 2019, Thursday @ 12:19 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Enesta, Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 2127
Les Chagossiens des Seychelles se félicitent du nouvel avis juridique et demandent des assurances à Maurice

Après l'indépendance de Maurice en 1968, les îles Chagos ont été transférées aux Seychelles sous administration britannique, un groupe de 115 îles situées dans l'ouest de l'océan Indien.  (Alvin Tirant)

(Seychelles News Agency) - Des Chagossiens basés aux Seychelles ont accueilli avec satisfaction l’avis juridique de la Cour internationale de justice (CIJ) selon lequel la Grande-Bretagne devrait rendre les îles Chagos à Maurice.

La communauté a toutefois déclaré que le gouvernement mauricien devrait donner aux chagossiens, de l’île Maurice ainsi que ceux de l’extérieur, des assurances complètes et une prise en compte adéquate des droits du groupe.

"Cela devrait être au-dessus de ce qu'ils pensent qu'ils devraient ressortir des îles Chagos", a déclaré Pierre Prosper, président du groupe aux Seychelles. M. Prosper donnait ses réactions à la suite de l'avis rendu lundi par un tribunal de l'ONU sur le conflit opposant depuis plusieurs décennies les insulaires déplacés, Maurice et la Grande-Bretagne.

La Grande-Bretagne devrait abandonner le contrôle des îles Chagos dans l'océan Indien "le plus rapidement possible", a déclaré le tribunal, selon un article de l'Agence France Presse.

La Cour internationale de justice, basée à La Haye (Pays-Bas), a déclaré que le Royaume-Uni avait séparé illégalement les îles de Maurice avant l'indépendance, en 1968, après quoi toute la population des habitants de l'île avait été expulsée.

"La poursuite de l'administration de l'archipel des Chagos par le Royaume-Uni constitue un acte illicite", a déclaré le président du tribunal, Abdulqawi Ahmed Yusuf.

"Le Royaume-Uni est dans l'obligation de mettre fin au plus vite à l'administration de l'archipel des Chagos, permettant ainsi à Maurice de mener à bien la décolonisation de son territoire", indique l'article.

Maurice et les Chagossiens en exil ont réagi avec enthousiasme devant l'avis rendu par les juges à La Haye, qui n'est pas contraignant, mais aura un lourd poids symbolique et politique.

Olivier Bancoult, président du Chagos Refugees Group, basé à Maurice, a déclaré devant des journalistes que "c'est une grande victoire contre une injustice commise par le gouvernement britannique depuis de nombreuses années. Nous, les gens souffrons depuis de nombreuses années", a déclaré un joyeux M. Bancoult.

M. Prosper a déclaré que maintenant, le groupe attendrait la résolution de l'Assemblée des Nations Unies, bien que le moment où l'assemblée se réunira ne soit pas précisé.

«Nous comptons sur le gouvernement des Seychelles pour soutenir notre présentation afin d'exiger des assurances du gouvernement mauricien», a expliqué M. Prosper.

Le président a ajouté: «Nous voulons également que le gouvernement de Maurice nous informe de la façon dont nous, les Chagossiens, serons traités sous leur juridiction, ainsi que de leurs projets pour les îles. Le gouvernement mauricien devrait savoir que si les Chagossiens ne sont pas traités correctement, ils vont se battre. "

Il y a cinquante ans, la Grande-Bretagne séparait les îles Chagos de sa colonie mauricienne, expulsant toute la population pour laisser la place à l'installation d'une base militaire américaine aujourd'hui hautement stratégique.

Environ 2 000 Chagossiens ont été expulsés de force de l'archipel des Chagos, dans l'océan Indien central, en 1960, après que le Royaume-Uni eut loué la principale île, Diego Garcia, aux États-Unis. Plus de 200 personnes ont été déportées à Mahe, la principale île des Seychelles, entre 1967 et 1973, alors que le pays était encore une colonie britannique.

Après l'indépendance de Maurice en 1968, les îles Chagos ont été transférées aux Seychelles sous administration britannique, un groupe de 115 îles situées dans l'ouest de l'océan Indien. Lorsque la nation insulaire a obtenu son indépendance en 1976, les îles Chagos sont redevenues un territoire britannique de l'océan Indien.

L’avis juridique de la Cour internationale de Justice en faveur des communautés chagossiennes est une lumière au bout d’un long tunnel pour les Chagossiens. Il y a dix jours, le groupe s'est heurté à un autre obstacle dans sa lutte pour le retour dans ses îles lorsque la Cour divisionnaire du Royaume-Uni a rejeté sa demande de contrôle juridictionnel.

Mais les insulaires ont déclaré qu'ils allaient demander l'autorisation d'interjeter appel de la décision de la Haute Cour, qui avait rejeté leurs revendications contre le gouvernement britannique.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Chagos, cour internationale de justice

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search