Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

36 Zambiens supplémentaires vont enseigner aux Seychelles dans le cadre d'un nouveau protocole d'accord

Victoria, Seychelles | | April 3, 2019, Wednesday @ 21:42 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Ernesta | Views: 1089
36 Zambiens supplémentaires vont enseigner aux Seychelles dans le cadre d'un nouveau protocole d'accord

1.050 enseignants, dont 173 étrangers, travaillent dans les écoles publiques. (Joena Meme)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Trois douzaines d'enseignants zambiens supplémentaires devraient rejoindre leurs collègues dans les salles de classe seychelloises dans le cadre d'un mémorandum d'accord entre les deux nations qui aidera les Seychelles à surmonter son manque de personnel enseignant local.

Les nouveaux enseignants rejoindront 43 Zambiens qui enseignent déjà dans les écoles publiques des trois principales îles des Seychelles.

Une délégation de hauts fonctionnaires zambiens était dans le pays la semaine dernière pour des entretiens avec le Ministère de l'éducation et du développement des ressources humaines des Seychelles.

«Dans ce protocole, nous avons un soutien pour le corps enseignant ainsi que pour d'autres initiatives. Nous savons que nous avons une pénurie d'enseignants au niveau secondaire et dans des centres professionnels et le gouvernement zambien a bien voulu répondre à notre demande d'aide concernant l'offre d'enseignants », a expliqué Jeanne Simeon, ministre de l'Éducation seychelloise.

Mme. Simeon a ajouté que «conformément aux autres mémorandums avant la conclusion de signature, les délégations des deux pays se rencontrent et conviennent des exigences de l’accord. Quelque 40 enseignants zambiens sont déjà dans nos différentes écoles et enseignent différentes matières. ”

«Nous sommes heureux de répondre à la demande de votre gouvernement pour un effectif supplémentaire de 36 enseignants. Notre venue ici témoigne de notre engagement en faveur de cette noble cause », a déclaré le président de la Commission du service d'enseignement de Zambie, Stanely Mhango.

M. Mhango a déclaré que la sélection des enseignants pour les Seychelles était "très sélective et compétitive et se faisait de manière transparente avec de nombreux ministères impliqués".

«Avant de venir aux Seychelles, les enseignants ont été informés que le gouvernement de la République de Zambie attendait d'eux qu'ils s'acquittent de leurs tâches, qu'ils respectent des normes élevées, qu'ils respectent les normes professionnelles à l'intérieur et à l'extérieur des salles de classe, maintiennent des niveaux de performance élevés et s'acquittent de leurs rôles et responsabilités avec dévouement et engagement envers les étudiants », a déclaré M. Mhango.

La délégation de six membres du secteur de l'éducation et des services publics de ce pays d'Afrique australe a passé une semaine aux Seychelles, où elle a également visité des écoles de Mahé, Praslin et La Digue pour rencontrer tous les enseignants zambiens travaillant ici.

 La délégation zambienne a visité certaines écoles publiques où sont basés les enseignants zambiens.

(Seychelles Nation) Photo License: CC-BY         

Les visites visaient également à mieux connaître les conditions de leur travail, à voir comment les enseignants nouvellement recrutés se débrouillent et à leur donner l'occasion d'exprimer leurs griefs, tels que les problèmes et les défis auxquels ils sont confrontés.

Il existe 26 écoles primaires et 11 écoles secondaires publiques aux Seychelles, un groupe de 115 îles de l'océan Indien occidental. Actuellement, 1050 enseignants, dont 173 étrangers, travaillent dans les écoles publiques.

Au mois de décembre dernier, lorsque le ministère a annoncé son intention de recruter davantage d'enseignants zambiens, Odile De Commarmond, secrétaire principale pour la petite enfance, le primaire et le secondaire, a expliqué que la première chose à laquelle le Zambien doit s'adapter est "le programme scolaire étant donné que dans leur pays" ils ont leur propre système d'examen et ne forment pas les étudiants au certificat international d'enseignement secondaire (IGCSE). ”

Une fois dans le pays, les Zambiens enseigneront les sciences, les mathématiques, la géographie, la communication et la technologie de l’information (TIC), ainsi que le design et la technologie, des disciplines du système éducatif zambien.

Outre la Zambie, le ministère de l'Éducation et du Développement des ressources humaines recrute également des enseignants de Maurice et étudie les possibilités aux Fidji, à Madagascar et aux Philippines.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

national →

Top news


Archives

» Advanced search