Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

TRASS Seychelles a 10 ans et produit 15 000 arbres par an dans les îles

Victoria, Seychelles | | May 6, 2019, Monday @ 21:40 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1928
TRASS Seychelles a 10 ans et produit 15 000 arbres par an dans les îles

L’organisation, qui mène des activités de plantation d’arbres avec l’aide de volontaires, gère la plus grande pépinière du pays.   (Terrestrial Restoration Action Society of Seychelles/ Facebook)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Une organisation seychelloise à but non lucratif qui célèbre son 10e anniversaire cette année dirige les efforts de restauration des forêts en produisant 15 000 arbres par an.

La Société d’action pour la restauration terrestre des Seychelles (TRASS), le seul organisme environnemental à but non lucratif basé sur la deuxième île la plus peuplée de Praslin, s’engage à reboiser les zones touchées par les incendies de forêt et la dégradation des sols.

L’organisation, qui mène des activités de plantation d’arbres avec l’aide de volontaires, gère la plus grande pépinière du pays. TRASS participe également à la réhabilitation des forêts de mangroves et à la préservation des zones humides.

Victorin Laboudallon - un environnementaliste - membre fondateur de TRASS, a déclaré que la pépinière de Fond B’Offay, dans le district de Grand Anse Praslin, produisait environ 12 000 à 15 000 plantes endémiques et indigènes chaque année.

«L’île granitique de Praslin est gravement dégradée et présente des traces visibles de la couche supérieure rougeâtre du sol sur la plupart de ses sommets en raison de l’érosion continue et des incendies de forêt répétés», a expliqué M. Laboudallon, qui a ajouté que le travail de TRASS avait reçu un soutien supplémentaire grâce à une subvention du gouvernement japonais en 2016.

L'île granitique de Praslin est gravement dégradée et présente des traces visibles de la couche supérieure rougeâtre du sol sur la plupart de ses sommets, en raison de l'érosion continue et des incendies de forêt répétés.  (Terrestrial Restoration Action Society of Seychelles/ Facebook) Photo License: CC-BY

Outre la plantation d'arbres et de mangroves, TRASS mène également des recherches. «Nous envisageons également de publier un article scientifique, car nous étudions quels types d’arbres poussent mieux là où l’érosion des sols a eu lieu», a déclaré M. Laboudallon.

M. Laboudallon a déclaré que l'organisation travaillait en partenariat étroit avec l'Agence agricole des Seychelles, où des tests de sol sont effectués pour garantir le succès des plantations.

Au cours du mois d'avril, TRASS a lancé un projet ambitieux visant à planter plus de 5 000 arbres sur l'île voisine de Curieuse dans le cadre du projet Adaptation-Sud, fondé sur les écosystèmes.

Le projet, qui a débuté en 2017, concerne la production et la plantation de 30’000 plantes, parmi lesquelles des mangroves et d'autres plantes côtières sur Praslin et Curieuse. L’île de Curieuse - un parc national, est le seul autre endroit en dehors de Praslin, où le coco de mer endémique se développe à l’état naturel.

Entre 2015 et 2019, TRASS a planté 24 923 arbres avec l’assistance de 1 166 volontaires, sans compter les membres de l’organisation.  (Terrestrial Restoration Action Society of Seychelles/ Facebook) Photo License: CC-BY                      

Avec le soutien de bénévoles des secteurs public et privé, l’organisation a atteint son objectif.

Entre 2015 et 2019, TRASS a planté 24 923 arbres avec l’assistance de 1’166 volontaires, sans compter les membres de l’organisation.

«Nous avons eu la chance d’avoir le soutien de nombreux groupes locaux, y compris des lieux de travail, des groupes religieuses ainsi que des établissements d’enseignement qui ont non seulement participé, mais qui ont assuré le succès de ces plantations», a déclaré M. Laboudallon.

Elvina Henriette, consultante en biodiversité affiliée à TRASS, a déclaré à la SNA que le groupe avait également lancé un projet de réhabilitation du bassin versant de Fond Boffay, l'un des plus grands captages d'eau fournissant de l'eau potable aux communautés de l'île.

«La région est l'endroit où les collines sont nues et dégradées et ont besoin d'être restaurées pour assurer un approvisionnement en eau continu et en bonne santé», a déclaré Mme. Henriette.

Mme. Henriette a ajouté que les projets futurs incluent la réhabilitation d'autres bassins versants ainsi que la promotion de pratiques de gestion durable des forêts et des terres respectueuses de la biodiversité, telles que l'apiculture, l'agroforesterie et l'agrotourisme auprès des communautés locales.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: TRASS, Victorin Laboudallon

More from Environnement →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search