Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Selon le procureur général, l'objectif de la commission pour vérité et la réconciliation est l'unité nationale, non pas une chasse aux sorcières

Victoria, Seychelles | | May 10, 2019, Friday @ 18:09 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sasha Marivel, edité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 604
Selon le procureur général, l'objectif de la commission pour vérité et la réconciliation est l'unité nationale, non pas une chasse aux sorcières

L’avocate australienne Gabrielle Louise McIntyre préside la Commission.  (Jude Morel)

 

(Seychelles News Agency) - Les membres de la nouvelle commission pour la vérité, la réconciliation et Unité nationale aux Seychelles ont été assermentés à State House, Victoria jeudi.

La commission, qui a été créée l’année dernière après l’approbation de l’Assemblée nationale, offrira au public la possibilité de régler les divisions et griefs politiques antérieurs depuis le coup d’État de 1977.

Dans son discours d’ouverture à la cérémonie, le procureur général Frank Ally a souligné que le travail de la Commission était de créer une unité nationale plutôt que de lancer une chasse aux sorcières et que leurs réunions seront ouvertes au public en cas de besoin.

Les nominations des membres ont été effectuées conformément aux recommandations formulées par l’Autorité des nominations constitutionnelles aux Seychelles, après avoir reçu les demandes des parties intéressées.

 Photo : Les membres de la Commission ont été nommés à la suite des recommandations de la CAA.  (Jude Morel) Photo License: CC-BY              

L’avocate australienne Gabrielle Louise McIntyre, nommée par le président des Seychelles, Danny Faure, est la présidente de la commission.

S'adressant à la presse, Mme. McIntyre a déclaré: «Je ne suis pas d'ici et je n'ai aucun intérêt direct dans les aboutissements, ce qui signifie que je serai objective dans ma prise de décision."

«C’est généralement la raison pour laquelle les commissions désigneront des présidents ou des commissaires étrangers, afin de s’assurer que la personne n’a aucun intérêt personnel, et pour un petit endroit comme les Seychelles, cela fait du sens», at-elle ajouté.

Mme. McIntyre est une experte juridique de premier plan en matière de procédure pénale internationale et de droit international humanitaire (DIH). Elle a contribué en tant qu'experte en justice de transition dans des pays tels que le Rwanda, le Kosovo, le Congo et l'Ouganda.

Elle sera basée à temps plein aux Seychelles, un groupe de 115 îles de l’océan Indien occidental.

Cependant, un membre de la commission, le mauricien Pierre Rosario Domingue, se rendra aux Seychelles lorsque la commission aura besoin de lui. M. Domingue est directeur général de la Commission de réforme du droit de Maurice depuis 2006. Il est un conférencier expérimenté en matière de droits de l'homme et a dirigé le département de droit de l'Université de Maurice.

Les autres membres de la Commission qui ont été assermentés à titre de commissaires sont Marie-Thérèse Purvis, Michael Green, Jacques Koui Gbilimou, Mgr James Wong et Marie May Leon.

Mgr James Wong et Marie May Leon n'étaient pas présents à la cérémonie.

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Gabrielle Louise McIntyre

More from Actualités Nationales →

Environment →

Top news


Archives

» Advanced search