Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Une nouvelle loi aux Seychelles protège les chiens et cherche à prévenir les animaux errants à partir du mois de septembre

Victoria, Seychelles | | May 17, 2019, Friday @ 18:44 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 2725
Une nouvelle loi aux Seychelles protège les chiens et cherche à prévenir les animaux errants à partir du mois de septembre

Encourager la responsabilité auprès des propriétaires de chiens est un élément essentiel de la nouvelle loi d’assentiment.  (Joe Laurence)

(Seychelles News Agency) - Une nouvelle loi visant à protéger les chiens et à gérer la population errante aux Seychelles a été approuvée par le président de la nation insulaire, Danny Faure, lors d’une cérémonie qui a eu lieu jeudi à State House, Victoria.

En vertu de la loi, les chiens devront être enregistrés et micropucés et recevoir leur médaillon. Les propriétaires recevront une amende si leurs chiens errent ou ont été abandonnés dans des lieux publics.

Pour la première fois aux Seychelles, la loi inclut la protection des chiens, notamment la manière dont ces animaux sont gardés à la maison et s’ils sont bien soignés et reçoivent l’attention nécessaire.

"La nouvelle loi identifie diverses actions et mesures pour gérer efficacement les chiens errants, améliorer l'efficacité et la durabilité des mesures de contrôle, ainsi que respecter l'obligation de biosécurité", a déclaré lors de la cérémonie Charles Bastienne, ministre de la Pêche et de l'Agriculture.

La loi de 2018 sur le contrôle et la protection des chiens entrera en vigueur le 1er septembre.

«Nous donnons assez de temps aux gens pour faire le nécessaire. Nous allons lancer gratuitement trois camps en juin, juillet et août, où le public pourra faire stériliser leurs chiens. D'ici là, notre fourrière sera prête, les micropuces et les médaillons seront dans le pays et les officiers auront été formés », a déclaré M. Bastienne.

Encourager la possession responsable de chiens est un élément essentiel de la nouvelle loi d’assentiment. La loi définit clairement les rôles et les responsabilités des agences gouvernementales, des propriétaires fonciers publics et privés et des autres membres de la communauté dans la gestion des chiens aux Seychelles.

 Photo : Dans le cadre des camps qui seront organisés au cours des trois prochains mois, il y aura des cliniques de stérilisation gratuites. (Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY            

Une série de règlements relatifs à la loi sera soumise à l'approbation du Conseil des ministres. Le règlement indiquera le nombre de chiens qu'une personne peut garder, le coût de l'enregistrement et de la licence, les conditions requises pour garder un chien et les races de chiens à considérer comme dangereux entre autres.

M. Bastienne a déclaré que la nouvelle loi "est un instrument très important et témoigne de l'engagement du gouvernement de réduire le nombre de chiens errants dans et autour de la ville, dans les établissements de tourisme et dans nos communautés."

La loi précédente datait de 1982 et le ministre avait déclaré qu'elle ne traitait pas de manière adéquate les problèmes et les nuisances liés aux chiens aux Seychelles et ne prévoyait pas de protection des chiens.

«Il y avait aussi l'élevage ou le mélange à l’aveugle de chiens dangereux au hasard, tandis que l'élevage naturel entraînait la surpopulation de chiens. En outre, l'abandon des chiots et des adultes a entraîné de grandes populations de chiens errants et la propagation des maladies animales par ces chiens était une menace réelle pour la société », a-t-il ajouté.

La version finale du projet de loi a été présentée à l'Assemblée nationale, où d'autres débats et modifications ont été apportées. La loi a été approuvée par le corps législatif au mois de décembre 2018.

L’application et l’implémentation de la nouvelle loi seront appuyées par l’Unité du bien-être des animaux de la division vétérinaire de l’Agence nationale de biosécurité. Des organisations privées de protection des animaux telles que la Société de prévention de la cruauté envers les animaux (SSPCA), Pet Haven et Paw Links Vétérinaires fourniront également leur soutien.

Une formation sera dispensée aux agents chargés de faire respecter la loi et le gouvernement veillera à ce que certaines installations requises soient mises en place à Mahe et à Praslin.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SSPCA

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search