Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Chagossiens des Seychelles réfléchissent à la possibilité de retour dans leurs îles

Victoria, Seychelles | August 5, 2014, Tuesday @ 14:53 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier et Joanna Nicette | Views: 2738
Les Chagossiens des Seychelles réfléchissent à la possibilité de retour dans leurs îles

Vue d'une partie du lagon de Diego Garcia.  (Steve Swayne , Diego Garcia) Photo License: CC BY-SA 2.0

(Seychelles News Agency) - Il y a actuellement quelque 350 Chagossiens et leurs descendants qui vivent à Mahé, l’île principale, des Seychelles, depuis que le Royaume-Uni a loué l'île principale du groupe Diego Garcia aux américains pour l'utiliser comme une base militaire dans les années 1960. Ce bail expire en 2016.

Les îles des Chagos qui sont situées au nord-ouest, des Seychelles, font partie du territoire britannique de l'Océan Indien.

Durant ces deux dernières décennies, il y a eu un mouvement concerté par les anciens habitants de l'île pour retourner aux Chagos, alors que dans le même temps l’Île Maurice a demandé au gouvernement britannique d’ honorer son engagement de lui rétrocédant éventuellement ces îles.

Les Chagossiens vivants au Royaume-Uni ont formé le groupe des Chagos réfugié et mènent une action en justice contre le gouvernement britannique pour avoir le droit de retourner dans leur île.

Au fil des ans la Grande-Bretagne a donné certaines compensations aux Chagossiens de Maurice, ceux qui vivent en Grande-Bretagne, et aux Seychelles.

En 2001 un passeport britannique a été remis aux chagossiens. Toutefois, l'admissibilité à ce passeport est limitée seulement à ceux qui sont nées sur les îles et leurs enfants.

Récemment, la Grande-Bretagne a demandé à ce qu’un rapport soit réalisé sur la possibilité de retour des chagossiens dans leurs îles.

La question de savoir qui est qualifié pour être considéré comme un Chagossien a été parmi les sujets abordés lors de la réunion générale annuelle de la communauté des Chagossiens des Seychelles qui a eu lieu au Centre communautaire de la rivière Anglaise ce week-end.

Les membres de l'Association chagossiens des Seychelles ont exprimé leur souhait de rencontrer l’équipe de consultants sous contrat avec le gouvernement britannique qui font l’ étude sur la faisabilité d'un nouveau règlement sur ​ces îles.

Bien que ce soit la première fois que le gouvernement britannique a semblé être vraiment à la recherche d’une possibilité pour que les insulaires reviennent aux Chagos, une telle démarche impliquerait beaucoup de planification.

"Cette étude aidera également le gouvernement britannique à déterminer combien coûtera le retour des déplacées aux Chagos. Le coût élevé a déjà été un facteur important dans les décisions de ne pas nous permettre de retourner et maintenant cela coûtera probablement encore plus  cher" a expliqué la présidente de l'association Gilberte Gendron.

"Par exemple, il y a la question de la souveraineté. ... Dans le passé, nous Chagossiens vivantaux Seychelles on a été ignoré. Maintenant, nous voulons qu'ils prennent nos points de vue en compte ainsi que celles de ceux de l'Île Maurice et du Royaume-Uni ", a déclaré Gendron.

Les participants à l'assemblée générale ont exprimé le souhait de rencontrer le ministre des Affaires étrangères, Jean Paul Adam, de façon à lui faire part de leurs préoccupations.

À son apogée, il y avait environ 2 500 personnes vivantes ​​dans ces îles, la plupart à  ​​Diego Garcia, qui est la plus grande île. Avec la fermeture des îles, la population a été dispersée. Certains ont été envoyés aux Seychelles, d'autres (la majorité) sont allés à l'Île Maurice et certains profitèrent de l'occasion et se sont installés au Royaume-Uni. 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: britannique, l’Île Maurice, Chagos, Diego Garcia

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search