Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Chagossiens, des Seychelles, boycottent pour la deuxième année consécutive les visites dans les îles de leurs ancêtres

Victoria, Seychelles | | June 14, 2019, Friday @ 23:26 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Ernesta et Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 2105
Les Chagossiens, des Seychelles, boycottent pour la deuxième année consécutive les visites dans les îles de leurs ancêtres

Selon M. Tirant, les visites leur permettent de surveiller ce qui se passe sur les îles. "Comme il existe encore des sites importants pour nous, comme le cimetière, la chapelle, Grann Kaz."  (Alvin Tirant) 

 

Photo license  Purchase photo

(Seychelles News Agency) - Les Chagossiens des Seychelles envisagent de boycotter les visites du patrimoine dans les îles organisées par la Grande-Bretagne pour la deuxième année consécutive.

Un communiqué du groupe déclare: "Nous recommandons vivement à tous les Chagossiens de ne pas participer à la prochaine visite organisée par le gouvernement britannique et prévue pour octobre ou novembre 2019."

Pierre Prosper - président du comité - a déclaré qu'il était important que le groupe maintienne sa position antérieure en ce qui concerne les visites aux îles Chagos.

«Nous demandons également aux Chagossiens de boycotter les futures visites financées par le fonds de soutien alloué pour améliorer les conditions de vie des Chagossiens», a déclaré M. Prosper.

M. Prosper a ajouté: «Nous demandons au gouvernement britannique de ne pas utiliser le fonds de soutien pour les visites du patrimoine. Les visites devraient être payées par un fonds séparé. "

En 2016, le gouvernement britannique a annoncé qu'une enveloppe d'environ 40 millions de livres sterling (près de 50 millions de dollars) serait mise à disposition pour les dix prochaines années afin de financer l'amélioration des moyens de subsistance des Chagossian dans les communautés où ils vivent.

 

Les Chagossiens des Seychelles envisagent de boycotter les visites du patrimoine dans les îles organisées par la Grande-Bretagne pour la deuxième année consécutive.  (Alvin Tirant) Photo License:  All Rights Reserved         

«La somme sera utilisée pour tous les Chagossiens vivant aux Seychelles, à Maurice et au Royaume-Uni. Ce montant devra également couvrir toutes les générations de ces personnes déplacées et ça n'ira pas loin », a déclaré M. Prosper.

Anne Marie Gendron estime également que l'argent n'est pas utilisé de la bonne manière. «Je pense que les Britanniques ont tort de nous donner l'argent dans un but précis, puis de l'utiliser pour autre chose.» Mme. Gendron est l'un des 2 000 Chagossiens qui ont été forcés de quitter leurs îles.

«Il y a tellement d'insulaires devant encore faire face à des défis, en particulier les personnes âgées et les personnes handicapées, qui ont besoin de cet argent pour améliorer leurs vies», a déclaré Mme. Gendron.

Un autre Chagossien pense toutefois que des visites doivent avoir lieu.

«Les visites dans nos îles sont importantes pour nous», a déclaré Alvin Tirant, un autre Chagossien vivant aux Seychelles, une nation de 115 îles située dans l'ouest de l'océan Indien.

Selon M. Tirant, les visites leur permettent de surveiller ce qui se passe sur les îles. «Comme il existe encore des sites importants pour nous, comme le cimetière, la chapelle, Grann Kaz, nous pouvons surveiller et contrôler ces choses. Mais je suis fermement convaincu que le financement de ces voyages devrait provenir d'une autre source. "

Environ 2 000 Chagossiens ont été expulsés de force de l'archipel des Chagos dans l'océan Indien central en 1960, après que le Royaume-Uni eut loué l'île principale, Diego Garcia, aux États-Unis pour l'utiliser comme base militaire.

Plus de 200 personnes ont été déportées à Mahé, l’île principale des Seychelles, entre 1967 et 1973, alors que le pays était encore une colonie britannique.

"Les visites dans nos îles sont importantes pour nous", a déclaré Alvin Tirant.  (Alvin Tirant) Photo License:  All Rights Reserved                 

Le comité réitère également son appel à une évaluation appropriée des besoins. «Nous demandons également au gouvernement britannique de procéder à une évaluation indépendante des besoins, à nouveau financée par un fonds distinct situé aux Seychelles et ailleurs où résident des Chagossiens», a expliqué M. Prosper.

"L'évaluation des besoins permettra également de quantifier un nombre réaliste de fonds nécessaires pour couvrir un large éventail de besoins afin d'améliorer la vie de tous les Chagossiens, où qu'ils soient", a conclu M. Prosper.

Le mois dernier, dans un vote écrasant en faveur des droits des Chagossiens, l'Assemblée générale des États-Unis a voté par 116 voix contre 6, condamnant ainsi l'occupation britannique des îles Chagos, une défaite diplomatique cinglante pour le Royaume-Uni.

Le vote était en faveur d'une motion fixant un délai de six mois au Royaume-Uni pour se retirer de la chaîne d'île des Chagos et à la réunification des îles avec l'île Maurice voisine, selon le journal Guardian.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Diego Garcia, Chagos

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search