Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La coalition de l'opposition des Seychelles annonce leur processus de sélection des candidats à la présidentielle pour 2020

Victoria, Seychelles | | July 22, 2019, Monday @ 20:18 in En français » POLITIQUE | By: Patsy Athanase, Sharon Enesta, Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1386
La coalition de l'opposition des Seychelles annonce leur processus de sélection des candidats à la présidentielle pour 2020

La coalition d'opposition LDS est composée de trois principaux partis d'opposition, le Parti national des Seychelles (SNP), le Parti des Seychelles pour la justice sociale et la démocratie (SPSD) et le Parti unifié des Seychelles.  (Thomas Meriton)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - La principale coalition de l'opposition des Seychelles, Linyon Demokratik Seselwa (LDS), a annoncé au cours du week-end le processus de sélection d'un candidat pour l'élection présidentielle de l'année prochaine.

Toute personne souhaitant se porter candidat à la présidence pour LDS peut soumettre sa lettre d'intérêt. La date limite est le 31 août.

Lors d’une réunion des militants au Centre international de conférences de Victoria, samedi, Roger Mancienne, chef du parti, a déclaré que le parti souhaitait avoir un processus de nomination démocratique et juste permettant à tous les membres de participer.

«Nous appelons tous les membres qui pensent satisfaire aux critères à se présenter en tant que candidat à manifester leur intérêt par le biais d'une lettre adressée à notre conseil exécutif. Ce processus est ouvert et transparent et signifie que tous les membres ont une chance égale de postuler pour le poste de candidat du parti », a déclaré M. Mancienne.

À ce jour, seul le chef de l’opposition Wavel Ramkalawan a annoncé son intention de se porter candidat. Il était également candidat à la présidentielle pour le Parti national des Seychelles en 2015 lorsqu'il s'est classé deuxième lors d'un vote extrêmement serré remporté par l'ancien président James Michel, qui a par la suite démissionné.

C'est la première fois que la coalition d'opposition lance ce processus. Lors de la dernière élection présidentielle de 2015, les partis étaient des entités distinctes.

 Lors d’une réunion des militants au Centre international de conférences de Victoria à Victoria, le chef du parti, Roger Mancienne, a déclaré que le parti souhaitait avoir un processus de nomination démocratique et juste permettant à tous les membres de participer   (Thomas Meriton) Photo License: CC-BY       

Au mois de juin dernier, United Seychelles - le parti au pouvoir - a lancé le processus de sélection d'un candidat et invité tous les membres du parti intéressés à présenter une déclaration d'intérêt. La semaine dernière, le parti a annoncé son candidat: Danny Faure, l'actuel président de la nation insulaire.

La coalition d'opposition LDS est composée de trois principaux partis d'opposition, le Parti national des Seychelles (SNP), le Parti des Seychelles pour la justice sociale et la démocratie (SPSD) et le Parti unifié des Seychelles. Un quatrième parti d'opposition, Lalyans Seselwa, a quitté la coalition en 2018.

LDS détient la majorité au parlement du pays.

Outre leurs données personnelles, la lettre doit comporter un énoncé de qualités et d’expérience justifiant leur candidature et leur capacité à servir de président.

Il devrait également avoir la vision du candidat pour LDS, pour le gouvernement ainsi que 20 signatures des membres du parti comme appui pour leur nomination.

Les candidats sont également invités à divulguer toute information susceptible de nuire à leur candidature.

M. Mancienne a déclaré que le conseil étudierait et examinerait toutes les candidatures le 5 septembre et que s’il n’y avait qu’un candidat, le nom de la personne serait alors présenté à la convention du parti.

«S'il y a plus d'un candidat lors de notre congrès du 15 septembre, tous les candidats auront l'occasion de s'exprimer devant le public pour expliquer pourquoi ils sont le meilleur candidat pour représenter le parti. Ensuite, nous aurons une deuxième réunion le 20 octobre, où nous aurons un vote final », a déclaré M. Mancienne.

Il a ajouté qu'entre ces deux dates, ceux qui auront soumis leur candidature pourront faire campagne et demander l'appui pour ce dernier.

Lors de la manifestation de samedi, M. Mancienne a également exhorté les chefs de parti et les militants à rester concentrés sur leur tâche, à savoir former le prochain gouvernement de la nation insulaire.

«Au cours de cette courte période au sein de l'Assemblée nationale où nous détenons la majorité, nous avons été en mesure d'apporter certains changements en faisant pression pour plus de vérité, de transparence, de responsabilité et une gouvernance plus responsable de la part de l'exécutif», a expliqué M. Mancienne.

M. Mancienne a également ajouté: «Bien que nous ayons fait quelques progrès, nous ne devons pas faire preuve de trop de retenue dans notre approche et rester sur la voie de notre mission qui est de former le prochain gouvernement."

M. Ramkalawan, chef de l’opposition à l’Assemblée nationale, a déclaré que leurs travaux à l’Assemblée nationale avaient été le fer de lance du mouvement démocratique aux Seychelles - un groupe de 115 îles situées dans l’océan Indien occidental, qui permettait à chaque Seychellois de connaître ses droits.

«Le travail que nous accomplissons consiste à apporter un changement pour la génération future. Grâce à notre travail au parlement et à travers votre travail auprès de la population, je suis confiant que LDS remportera la prochaine élection présidentielle, mais nous devons travailler dur pour l'obtenir », a déclaré M. Ramkalawan.

Linyon Demokratik Seselwa a été formée en 2016 pour contester les élections législatives et a remporté la majorité. C’était la première fois que l’opposition contrôlait le parlement du pays.

 

Politique » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Roger Mancienne, LDS

More from Politique →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search