Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Plus d’eau en réserve pour la consommation, après la hausse du principal barrage des Seychelles

Victoria, Seychelles | August 11, 2014, Monday @ 15:31 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: John Lablache et Rassin Vannier | Views: 1407
Plus d’eau en réserve pour la consommation, après la hausse du principal barrage des Seychelles

Le barrage de la Gogue qui alimente en eau Victoria et le nord de Mahé (Patrick Joubert, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles, archipel de l’Océan Indien, ne sont pas épargnées par le changement climatique.

Tous les ans, le pays fait face à des périodes plus longues de sécheresse, allant de mai à octobre, lors de la mousson du sud-est, nécessitant l’instauration de coupures d’eau.

Plusieurs propositions ont été faites pour éviter qu’un jour les 90, 000 habitants, qui se trouvent sur les trois principales îles de l’archipel, Mahé, Praslin et la Digue, ne se retrouvent sans une goûte d’eau.

Une des décisions prises par le gouvernement des Seychelles, c’est d'élever le niveau du barrage de La Gogue, le principal réservoir, situé au nord de Mahé, île principale de l’archipel, en augmentant sa capacité de stockage de 60% pour répondre à la demande d’eau.  

Le directeur général de PUC, la compagnie qui gère la distribution de l’eau, Philippe Morin a expliqué à la SNA qu’avec plus de maisons et de développement, notamment dans le tourisme, la demande en eau a grimpée au cours de ces dernières années.

Il a ajouté que le stockage supplémentaire permettra également de recueillir plus d'eau, des plus petits barrages, qui débordent pendant la saison des pluies, lors de la mousson du nord, allant de décembre à mars, et dont l’eau repart à la mer.

D'après les plans proposés, il y a aussi la construction d'un nouveau barrage, à Grand Anse, à l’ouest de Mahé, mais cette option est plus coûteuse.

"Un barrage à Grand Anse, avec une capacité de stockage équivalente à La Gogue, coûtera au moins 80 millions de dollars. En comparaison, l'élévation du niveau de La Gogue de six mètres qui augmentera sa capacité de 60%, coûtera seulement 20 millions de dollars, … nous choisissons la plus économique et durable " a dit Morin.

Les travaux devraient débuter l’année prochaine et devraient durer trois ans.

Actuellement pour faire face à la sécheresse, les Seychelles ont choisi de produire de l’eau dessalée, qui est plus coûteux, dû à la demande d’énergie pour extraire le sel, mais qui est une réponse plus rapide en cas de manque d’eau.

L'interview de Morin coïncide avec le début des restrictions d'eau, qui pourrait durer jusqu'en octobre.

Les restrictions d'eau, qui ont été introduites dans les régions du nord de Mahé, sont pour l’instant une mesure de précaution, au cas ou la situation persisterait, car l’eau dans le barrage de la Gogue est à 71% de sa capacité.

Morin a également dit que jusqu'à 50% de l'eau traitée est perdue par les fuites dans les canalisations.

L'Agence française de Développement (AFD) et la Banque européenne d'investissement (BEI) ont convenu d'aider PUC avec des prêts pour résoudre les problèmes de l'eau dans le pays.

Mais la solution reste plus que jamais, la prévention sur la nécessité de préserver cette ressource, indispensable pour les Seychelles, archipel entouré d’eau de mer.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: sécheresse, PUC, barrage, dessalement

More from Actualités Nationales →

Related Articles

buisness →

Top news


Archives

» Advanced search