Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La migration dans l'océan Indien en cours de discussion aux Seychelles; traite des êtres humains, changement climatique, sécurité à l'ordre du jour

Victoria, Seychelles | | August 26, 2019, Monday @ 21:53 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1207
La migration dans l'océan Indien en cours de discussion aux Seychelles; traite des êtres humains, changement climatique, sécurité à l'ordre du jour

M. Kwenin a expliqué que les mouvements de population dans l'océan Indien tournaient principalement autour du tourisme et de la migration pour le travail. (Louis Toussaint)

 

(Seychelles News Agency) - Les membres de la Commission de l'océan Indien (COI) discutent cette semaine aux Seychelles des problèmes liés aux migrations dans la région, notamment la sécurité maritime, le changement climatique, la traite des êtres humains et les risques pour la santé.

Les discussions font partie d'une réunion consultative de trois jours sur l'établissement d'un dialogue sur la migration pour les pays de la Commission de l'océan Indien (MiDIOCC).

La réunion des 26 et 28 août est organisée par les Seychelles, qui assurent la présidence de la Commission de l'océan Indien. L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) s’associe à la COI pour organiser et diriger cette réunion.

La Commission de l'océan Indien - une organisation intergouvernementale créée en 1982 - comprend les Seychelles, Madagascar, les Comores, Maurice et la Réunion, un département français d'outre-mer.

Fondée en 1951, l’OIM est la principale organisation intergouvernementale dans le domaine des migrations et travaille en étroite collaboration avec des partenaires gouvernementaux, intergouvernementaux et non gouvernementaux.

Le secrétaire principal pour l'Immigration, Alain Volcere, a déclaré que «les deux organisations se sont associées pour lancer cette discussion et nous espérons que ce ne sera pas la dernière, que ce sera un exercice qui se poursuivra sous une meilleure structure à l'avenir. "

«Le forum nous permet d’exprimer et d’échanger des idées ainsi que d’explorer les opportunités en ce qui concerne les défis à relever. Il faut mettre davantage l'accent sur la façon de maximiser les avantages de la migration au lieu de la considérer uniquement comme une chose négative, qu'il convient de minimiser », a déclaré M. Volcere.

Les discussions font partie d'une réunion consultative de trois jours sur l'établissement d'un dialogue sur les migrations pour les pays de la Commission de l'océan Indien. (Joena Meme)  Photo License: CC-BY  

Il a ajouté qu'il y avait environ 260 millions de migrants dans le monde et que cette région n'avait pas été épargnée. Il est important que les îles de l'océan Indien commencent un tel dialogue afin de voir comment mieux gérer ces problèmes.

De tels dialogues existent déjà pour les pays du nord, du sud, de l'ouest, de l'est et du centre de l'Afrique.

«Les pays de l'océan Indien n'ont pas de voisins terrestres comme il en existe sur le continent africain et ce sont des pays bordés par un vaste océan. Il est important que vous examiniez vos réalités spécifiques et que vous les abordiez. Lors de cette réunion, nous espérons que les États membres discuteront de certaines des questions prioritaires ", a déclaré Charles Kwenin, directeur régional de l'Organisation internationale pour la migration en Afrique australe.

M. Kwenin a expliqué que les mouvements de population dans l'océan Indien tournaient principalement autour du tourisme et de la migration pour le travail, en particulier aux Seychelles et à Maurice.

«Surtout à Maurice et aux Seychelles, la population vieillit beaucoup plus, car ce sont des pays à revenu élevé, donc leur espérance de vie est supérieure à celle des autres pays», a déclaré M. Kwenin.

Il a ajouté que le régime de visa d'un pays est également un facteur qui influe sur la migration.

Dans son discours d'ouverture, le vice-président Vincent Meriton a déclaré: "Les Seychelles accueillent environ 21 000 travailleurs étrangers. La plupart d'entre eux sont employés dans les secteurs de la construction, du tourisme et de la pêche. À ce jour, nous sommes parmi les pays, si ce n'est le seul au monde. , où l'exemption de visa est ouverte à tous. Cela signifie que la migration et la libre circulation des personnes sont au cœur de l'économie et de la vie des Seychelles. "

Les Seychelles, un archipel de l’océan Indien occidental, a été le pays africain le plus performant en matière d’ouverture des visas en 2018.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: migration, Commission de l'Océan Indien

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search