Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles instaurent un visa d’entrée pour les ressortissants d’Afrique de l’ouest - nouvelles mesures contre Ebola

Seychelles | August 15, 2014, Friday @ 08:41 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Vidya Gappy et Rassin Vannier | Views: 9791
Les Seychelles instaurent un visa d’entrée pour les ressortissants d’Afrique de l’ouest - nouvelles mesures contre Ebola

 Le principal point d'entrée aux Seychelles des visiteurs l'aéroport  (Patrick Valmont, Air Seychelles) 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Bien que les Seychelles soient un pays ou les touristes n’on besoin de visa pour rentrer, les autorités sanitaires de l’archipel ont instauré un visa pour les citoyens des pays d’Afrique de l'Ouest dans le cadre des efforts visant à protéger ses frontières de l'épidémie d'Ebola affectant l’Afrique de l'Ouest.

Cette mesure prend effet immédiatement, comme l’a annoncé l'Autorité de la santé publique Seychelles, après consultation avec les ministères des Affaires étrangères, de l'Intérieur et du Tourisme.

L’obtention d’un visa avant d'être autorisé à entrer dans l’archipel de l'océan Indien, ne s'applique pas seulement aux ressortissants des pays où le virus Ebola a été confirmé, mais aussi aux pays qui bordent les États touchés et d'autres dans la région.

Cela comprend la Sierra Leone, le Libéria, la Guinée-Bissau, la Guinée Conakry, le Nigeria, le Cameroun, le Tchad, le Niger, le Burkina Faso, le Sénégal, le Mali, le Bénin, la Côte d’ivoire, le Ghana, le Togo, le Congo, la RD Congo, la Gambie, la Mauritanie et le Sénégal.

Les autorités seychelloises ont dit que les bureaux consulaires et les ambassades de ces pays ont également été informés de la décision de l'archipel et la SNA a appris que les formulaires de visa sont en cours de préparation afin d’être diffusés.

Dans un communiqué de presse, l'Autorité de la santé publique a dit qu'il a décidé d'intensifier les mesures visant à empêcher le virus Ebola d'entrer aux Seychelles suivants des indications de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) qui, en dépit de tous les efforts déployés, l'épidémie d'Ebola reste hors de contrôle en Afrique de l'Ouest, plus particulièrement en Sierra Leone, le Libéria, la Guinée et le Nigeria.

Le communiqué indique que certains citoyens seychellois voyagent encore dans ces pays pour des raisons non urgentes en dépit d'être conseillé de s'abstenir de le faire.

Dans une interview, le commissaire de la santé publique le Dr Jude Gedeon a confirmé « qu’aucun cas d'Ebola n’a été enregistré aux Seychelles», mais a soutenu que le ministère de la Santé a pris certaines mesures immédiates pour protéger non seulement la population mais aussi les visiteurs.

Les citoyens seychellois ont besoin d'autorisation pour se rendre en Afrique de l'Ouest

Gédéon a dit que l’autorité de la santé met en place des mesures supplémentaires pour restreindre les voyages en Afrique de l'Ouest. Tous les citoyens seychellois sont tenus d'obtenir une autorisation de son bureau, pour être autorisé à se rendre en Sierra Leone, le Libéria, la Guinée et le Nigeria jusqu'à ce que l'épidémie a été déclarée sous contrôle par l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, les citoyens seychellois sont fortement déconseillés de se rendre dans des lieux de rassemblement ou ils peuvent être en contact avec des personnes potentiellement infectées.

«Nous conseillons à la population de s'abstenir de se rendre dans les pays touchés et nous mettons en place une surveillance stricte des passagers qui reviennent des pays touchés pendant au moins 21 jours après l'arrivée aux Seychelles", a déclaré Gedeon à la SNA.

"Il n'y a pas d'interdiction de voyager, nous demandons simplement aux gens d'être plus prudents pour leur santé. Nous travaillons également avec le Bureau de l'immigration pour voir combien de ressortissants seychellois travaillent actuellement au Sierra Leone, au Libéria, la Guinée et le Nigeria. Une fois que cela sera déterminé, nous serons en contact avec eux et verront comment nous pouvons les aider. Quiconque sera de retour aux Seychelles d’un pays touché sera pris en charge immédiatement par le ministère de la Santé ", at-il ajouté.

L'autorité de la santé des Seychelles décourageant aussi les ressortissants étrangers en provenance des pays concernés qui travaillent actuellement aux Seychelles de se rendre dans ces pays, en soulignant que s’ils insistent, ils ne seront pas autorisés à revenir aux Seychelles jusqu'a ce que l’épidémie soit déclarée terminée par l'Oms.
Gedeon a précise que les mesures seront révisées en fonction des circonstances et comment l’épidémie d’Ebola évolue.

L'OMS de déclaré l'épidémie d'Ebola un événement de santé publique de portée internationale.
"Aucun pays ne peut dire qu'il est tout à fait prêts à faire face à cette situation, mais ici aux Seychelles il y a une intensification de la surveillance dans les ports et à l'intérieur du pays», a déclaré Gédéon.

La Formation des différentes catégories du personnel de la santé dans la lutte contre l'infection, l'utilisation d'équipements de protection personnelle et la gestion de cas, sont quelques-unes des mesures qui avaient déjà été imposées.

A la fin du mois de juillet le ministère de la Santé de l'archipel a demandé à la Fédération de football des Seychelles d'annuler le match de foot entre l'équipe de football de la Sierra Leone et de l'équipe nationale des Seychelles comme mesure de précaution en raison de l'épidémie d'Ebola qui affecte certains pays d’Afrique de l’ouest dont la Sierra Leone.

La situation d'Ebola en Afrique de l'Ouest

Ebola a tué plus de 1.000 personnes en Afrique de l'Ouest et il est à craindre qu'il pourrait s'étendre à l'Afrique orientale.

Ebola est transmis par les sécrétions corporelles, caractérisé par une forte fièvre et une décharge excessive de sang et d'autres sécrétions. La période d'incubation est de 2 à 21 jours et il n'y a pas de vaccins et plus des deux tiers des personnes atteintes meurent de la maladie.

Bien qu'il n'existe aucun remède pour la maladie, un premier lot d’un sérum expérimental, ZMapp, est arrivé au Libéria des États-Unis après que l'Oms a approuvé de donner aux patients des médicaments non certifiés.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Ebola, Afrique l'ouest, OMS, Jude Gedeon

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search