Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Nouvelle règlementation pour les travailleurs étrangers aux Seychelles, partagée avec l'Assemblée nationale

Victoria, Seychelles | | October 11, 2019, Friday @ 21:04 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1907
Nouvelle règlementation pour les travailleurs étrangers aux Seychelles, partagée avec l'Assemblée nationale

La demande de travailleurs étrangers en 2018 était la plus élevée dans le secteur de la construction, avec 5 562 personnes. (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - Une nouvelle politique concernant le recrutement et l’emploi d’étrangers aux Seychelles devrait entrer en vigueur l’année prochaine, apportant une réponse à un certain nombre de problèmes que le pays insulaire a connus concernant les travailleurs étrangers dans les secteurs de la construction et du tourisme en particulier.

Les détails de la nouvelle politique ont été donnés par le ministère de l'Emploi lors d'une session cette semaine avec les membres de l'Assemblée nationale (MNA).

Myriam Telemaque, ministre pour l'Emploi, l'Immigration et l'état Civil, a déclaré mercredi aux députés qu'une structure appropriée était nécessaire car la demande ne cessait d'augmenter.

«Alors que notre pays continue de croître, la demande de main-d'œuvre supplémentaire augmente. Ce qui est le plus important, c'est que nous disposions de structures en place qui gèrent bien ce problème, de sorte que les travailleurs expatriés ne soient recrutés que lorsqu'il y a un manque, de manière à préserver le droit constitutionnel de notre peuple à un travail décent », a-t-elle déclaré.

Mme. Telemaque a fourni les derniers chiffres concernant la demande de travailleurs étrangers aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

En 2018, il y avait une demande de 12 835, ce qui incluait de nouvelles applications ainsi que des contrats renouvelés. La demande était la plus élevée dans le secteur de la construction (5 562), suivie du secteur du tourisme (1 357). Le troisième secteur le plus important concerne les services de production (1 042), suivi du commerce 987 et de l'agriculture 769.

«Nous avons également constaté que pour des postes particuliers qui étaient avant occupés par des Seychellois, nous voyons maintenant la demande de travailleurs étrangers augmenter, notamment pour les agents de sécurité, les chauffeurs, le personnel de maison et le ramasseur de déchets», a-t-elle ajouté.

La politique de l'emploi et des migrations a été élaborée avec l'aide de l'Organisation internationale du travail (OIT) à la suite d'une étude visant à identifier les problèmes à traiter.

«Le pays dépendait des lois et des politiques en vigueur, telles que le droit du travail, le décret sur l'immigration pour obtenir des conseils sur les travailleurs étrangers. En 2014, nous avons mis en place un guide et un système de quotas qui ne couvrent que le recrutement et pas d'autres aspects. Nous avons jugé nécessaire, dans notre développement, d’adopter une nouvelle politique car les demandes ne cesse d’augmenter », a déclaré la ministre.

La politique est modelée sur les pays ayant de bonnes pratiques et a été adaptée au contexte des Seychelles. Il met l'accent sur la gouvernance des travailleurs migrants, la protection de leurs droits, le développement des ressources humaines et un recrutement juste et efficace.

Un nouvel élément de la politique est que les organisations de 25 employés ou plus doivent engager un responsable des ressources humaines et établir des structures salariales conformes au concept de l’OIT : «salaire égal pour un travail de valeur égale».

En vertu de la nouvelle politique, les employeurs qui recrutent des travailleurs étrangers doivent obligatoirement s'inscrire aux programmes Développement des compétences et Mon premier emploi.

Les travailleurs étrangers ne seront pas autorisés à changer d'emploi à moins d'être victimes de la traite des êtres humains.

Des modifications seront également apportées au système de quotas pour le secteur de la construction, qui deviendra désormais un nombre fixe.

La mise en place d'une nouvelle politique a été déclenchée par diverses questions relatives au recrutement et à l'emploi de travailleurs étrangers. Un moratoire est en place depuis octobre dernier pour le recrutement de ressortissants bangladais aux Seychelles après que six employés bangladais d'une entreprise de sécurité ont contacté les organes de presse pour exprimer leur frustration, leurs employeurs ne leur ayant pas payé leur salaire.

Après la présentation du ministre, le député de la circonscription de Grand Anse Mahé, district de l'Ouest de Mahé, Waven William, a déclaré: «Je pense que la quantité d'informations que la ministre a données aujourd'hui signifie que nous voulons rendre justice au sujet, cette assemblée devrait reporter le débat et obtenir les documents afin que nous puissions avoir un meilleur débat. "

Le président de l'Assemblée nationale, Nicholas Prea, a soutenu cette initiative et a confirmé que le débat était reporté jusqu'à ce que tous les députés aient la possibilité de consulter les documents et qu'une autre date soit fixée pour le débat.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

Business →

Top news


Archives

» Advanced search