Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

De nouveaux accords pour ouvrir davantage le marché chinois aux pêcheurs et producteurs des Seychelles

Victoria, Seychelles | | November 13, 2019, Wednesday @ 19:05 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 2501
De nouveaux accords pour ouvrir davantage le marché chinois aux pêcheurs et producteurs des Seychelles

( Archives) Une partie des produits de la pêche déjà exportés vers d’autres pays par la société Amirantes Fisheries basée à Providence (Patrick Joubert)

 

(Seychelles News Agency) - Un protocole signé récemment entre les Seychelles et la Chine donnera aux entreprises de transformation du poisson et des produits aquatiques de la nation insulaire un plus grand marché d'exportation.

«L'accord établit un cadre dans lequel nous pouvons exporter notre poisson et nos produits aquatiques. En 2017, nous avons rencontré un problème: l'un de nos exportateurs était incapable de dédouaner une espèce en Chine, car ils avaient une liste indiquant les espèces autorisées à entrer en Chine », a déclaré Cillia Mangroo, secrétaire principale au commerce.

Mme. Mangroo a indiqué que les exportations devraient commencer dès que les informations concernant l'assurance de la qualité des produits et des signataires des certificats auront été transmises aux bureaux respectifs en Chine.

Les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, exportent actuellement du thon à nageoires jaunes vers la Chine. Avec la signature, le listao ainsi que d’autres espèces de captures accessoires seront ajoutés à la liste des produits exportés.

«Toutes les prises accessoires doivent être débarquées en vertu de la loi et nous pouvons les transformer et les exporter. L'accord nous donne la chance de pénétrer un grand marché et nous garantissons que nous exportons des produits de la mer et du poisson de qualité en Chine avec les produits qu'ils recherchent », a déclaré Maurice Loustau-Lalanne, ministre des Finances.

«Je pense que la signature du protocole entre le vice-président Meriton et moi-même est en fait une solution gagnante pour les deux pays. Les Seychelles ont une grande zone maritime et vous avez donc un grand potentiel pour la production de produits aquatiques. Ce sera une bonne nouvelle pour les Seychelles d’exporter en Chine ses produits de la pêche de haute qualité. Pour la Chine, nous avons besoin de ces produits de la pêche », a déclaré le ministre chinois de l'Administration générale des douanes, Ni Yuefeng.

Trois accords ont été signés entre les deux pays dans le cadre du Protocole relatif à l'inspection, à la quarantaine et aux normes sanitaires vétérinaires applicables à l'exportation de produits aquatiques destinés à la pêche en mer sauvage.

Le premier accord signé au ministère des Affaires étrangères concernait l'exportation de poisson en Chine.

 

Photo : La signature de l'accord de pêche mardi (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY            

Les Seychelles et la Chine s'attendent également à signer un accord de coopération douanière qui prévoit notamment une assistance dans le cadre des enquêtes sur les infractions douanières et des dispositions d'assistance technique.

Ceci est important pour le ministère des Finances et du Commerce, et la Division des douanes, car il permettra d'obtenir des informations sur les cas suspectés de violation de la législation douanière en temps utile, par le biais d'un canal de communication direct.

«Nous devons renforcer la coopération de nos douanes et nous assurer que le contrôle aux deux frontières est mieux effectué. Nous avons demandé au ministre Ni son assistance pour voir s'ils pouvaient renforcer les capacités, peut-être même nous fournir des bourses pour que nos agents des douanes puissent poursuivre leurs études afin que nous puissions améliorer nos services de douane », a déclaré M. Loustau-Lalanne.

La délégation chinoise a également visité Globarom à Grand Anse Mahe, ainsi que Ocean Basket et Amirantes Fisheries, tous deux basés dans la zone industrielle de Providence sur la côte est de la principale île de Mahé.

«Il existe d'autres produits que les produits à base de poisson qui peuvent être exportés en Chine. L'huile de coco est quelque chose que nous pouvons exporter pour être utilisée dans des produits de beauté. Il existe également un grand marché pour l'essence de cannelle en Chine et certains producteurs locaux recherchent de tels débouchés », a déclaré M. Loustau-Lalanne.

Le ministre a ajouté que «comme l'a souligné le vice-président, les importations effectuées chaque année en provenance de Chine dépassent maintenant les 200 millions de yuans. Nos exportations de thon à nageoires jaunes vers la Chine s’élèvent à environ 3 millions de roupies. »

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search