Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles transforment une zone affectée par l’érosion, en un parc de loisirs.

Anse La Mouche, Mahe Seychelles | August 25, 2014, Monday @ 15:52 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 1688
Les Seychelles transforment une zone affectée par l’érosion, en un parc de loisirs.

La plage d'Anse la Mouche transformée pour faire face a l'érosion  (Patrick Joubert, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles étant un petit État insulaire entouré par l'Océan Indien restent vulnérables aux effets du changement climatique. Un signe visible de cette vulnérabilité se trouve sur les côtes de l'archipel où plusieurs rives ont été soumises à une intense dégradation due à l'érosion.

Dans la partie ouest de Mahé, l'île principale, des Seychelles, à Anse La Mouche qui se trouve dans le district de Baie Lazare, une partie de la route qui longue la plage était sur le point d’être emporté par les vagues.

Pour éviter que la route ne parte sous les attaques incessantes des vagues toujours plus fortes, des travaux pour protéger le littoral ont été réalisés.

Certes, le lieu a perdu de sa beauté naturelle puisqu’il a fallu y placer des pierres et un mur de bois surplombé de végétation pour éviter le pire.

En septembre 2011, l’érosion avait mis à nu les racines des derniers arbres centenaires qui se trouvaient encore là. 

Les racines des arbres mises a nues par l'érosion (Mervyn Marie, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le président des Seychelles James Michel a visité le site à l'époque, c’était là où il avait passé son enfance à Anse La Mouche et a rappelé que certains des grands arbres de Takamaka sous lequel il avait l'habitude de jouer ont sans doute disparu depuis longtemps.

Le ministre de l'Environnement de l’époque Joel Morgan avait lancé un projet qui près de trois ans plus tard a entraîné un changement complet du décor en transformant les lieux en un parc de loisirs.

Les pierres placées devant le mur de bois pour protéger la côte  (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

La première phase du projet qui a duré trois ans, a été axée principalement sur le rétablissement de la zone par l'utilisation de techniques d’ingénieries molles et dures, mixtes.

Cela comprenait la récupération d'environ 18 mètres de la plage perdue face à la mer sur une largeur de 178 mètres, à l'aide de corail pour recréer une dune, la création d’une structure de bois de sur toute la longueur. 

Il s'agissait de permettre le dépôt du sable sous forme d'ondes, piégées derrière un tissu d'empilage.

Le projet, selon Nimhan Senaratne, directeur de la section d'adaptation et de la gestion des zones côtières au ministère de l'Environnement et de l'énergie, a nécessité 2.600 troncs de casuarina mesurant 3 mètres de long chacun. Ils ont été coupés dans l'île de Romainville, près du Port Victoria.

2.000 tonnes de corail ont été utilisés pour remplir le lieu et 1.500 tonnes de roches pour faire le remblaye. 

Photos de la réhabilitation de la plage d’Anse à la Mouche (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

La deuxième phase du projet a commencé début 2013 pour la réhabilitation de la zone.

Elle s'est concentrée sur la préparation du sol pour le reboisement éventuel de la végétation.

Diverses espèces de plantes côtières ont été plantées au cours de l'année écoulée. Il s'agit notamment d'arbuste à feuilles persistantes 'Vouloutye' et 'Patatran. 

Photos de la réhabilitation de la plage d’Anse à la Mouche (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

La végétation côtière a été mélangée avec des plantes d’ornementales et d'autres fonctionnalités telles que des bancs fabriqués à base de bois recyclé placés dans le parc de loisirs d’Anse La Mouche, que le ministre de l'Environnement et de l'Énergie Rolph Payet a inauguré la semaine.

Payet a déclaré que le projet était différent des autres projets de protection du littoral mis en œuvre dans le pays.

"C'est un excellent exemple de l'adaptation côtière adapté à une petite île. Grâce à sa mise en œuvre, le projet a été visité par de nombreux visiteurs et des experts internationaux, à chaque fois en appréciant la nature et en notant qu'il constitue un modèle et un exemple que le monde peut utiliser ou reproduire ", a déclaré Payet.

Le ministre Payet dévoilant la plaque du nouveau parc de loisirs (Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Le projet financé par le gouvernement avec l'aide du Fonds d'affectation spéciale pour l'environnement aurait coûté un peu plus de 200 milliers de dollars.

Photos de la réhabilitation de la plage d’Anse à la Mouche(Patrick Joubert, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY
Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: érosion, James Michel

More from Actualités Nationales →

Related Articles

national →

Top news


Archives

» Advanced search