Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Réponse sur l'État de la nation: le chef de l'opposition déclare que la feuille de route des Seychelles n'est pas claire

Victoria, Seychelles | | February 25, 2020, Tuesday @ 20:52 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1101
Réponse sur l'État de la nation: le chef de l'opposition déclare que la feuille de route des Seychelles n'est pas claire

(Arcgives ) Le chef de l'opposition a évoqué la mise sur liste noire des Seychelles par la France et l'Union européenne. (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - Les dirigeants de l'Assemblée nationale ont donné mardi leurs réponses à l'allocution du président Danny Faure sur l'état de la nation.

Le chef de l'opposition, Wavel Ramkalawan, a déclaré que l'une des plus grandes leçons qu'il a tirées du discours sur l'état de la nation est que pour que les Seychelles progressent, il doit y avoir un plan sérieux.

"M. Faure ne nous a pas montré la route que nous devons emprunter et il n'a pas abordé les défis auxquels notre peuple est confronté aujourd'hui", a-t-il déclaré.

M. Ramakwalan a déclaré que si le gouvernement avait eu un plan sérieux, il n'aurait pas présenté un deuxième budget en l'espace de trois mois et qu '"il était regrettable de voir que nous devrons très bientôt entamer un exercice de financement au cours du prochain trimestre de 2020.

"Le chef de l'opposition a évoqué la mise sur liste noire des Seychelles par la France et l'Union européenne.

Il a dit que cela "peut affecter non seulement notre économie mais notre pays. Il est clair que nous devons avoir un débat national sérieux sur ce que nous devons faire pour éviter cette situation. Nous savons que cela a à voir avec notre secteur financier plus en particulier le secteur des «offshore».

M. Ramkawalan a également parlé de la situation de la drogue aux Seychelles et du fait que "nous devons reconnaître que l'héroïne et la cocaïne ont détruit une grande partie de notre population. Je trouve vraiment inquiétant le chiffre de 10 pour cent de notre population étant en contact avec des drogues, et les Seychelles n'ont pas un choix, nous devons intensifier la lutte contre la drogue. "

Dans le même ordre d'idées, il a déclaré qu'une plus grande attention devrait être accordée à la zone économique exclusive des Seychelles et a proposé quatre choses qui devraient être une priorité pour le pays.

"Les Seychelles ont besoin d'une Garde côtière bien équipée pour nous protéger de la pêche illégale et des drogues; une nouvelle loi qui donne plus de pouvoirs à la Garde côtière devrait être promulguée; le rôle de l'armée devrait être révisé; le budget du SPDF (Forces de défense du peuple des Seychelles) devrait concerner principalement les garde-côtes, qui comprend l'aile aérienne. Avec ces réformes, nous protégerons mieux notre économie et renforcerons également la lutte contre la drogue ", a déclaré M. Ramkalawan.

Il a salué l'annonce de la suppression de la taxe sur la valeur ajoutée des produits alimentaires, mais estime que cela devrait aller plus loin.

"M. Faure, vous devriez donner l'ordre à la STC (Seychelles Trading Company) de cesser d'utiliser des intermédiaires et d'acheter des produits directement et immédiatement le prix des produits alimentaires baissera de 15 à 30%", a déclaré M. Ramkalawan.

Au sujet du coût d'Internet, il a déclaré que les Seychelles pouvaient faire mieux.

"Nous sommes encore trop chers et cela devient un obstacle à notre développement car aujourd'hui c'est Internet qui fait tourner le monde", a-t-il déclaré. Il a ajouté que c'est pourquoi le Linyon Demokratik Seselwa (LDS) insiste pour que le Département des technologies de l'information (DICT) fasse pression sur les entreprises fournissant les services.

De son côté, le leader des affaires gouvernementales, Charles De Commarmond, a déclaré que l'adresse ne regardait pas seulement où se trouvent les Seychelles aujourd'hui mais où elles étaient hier.

Photo : M. De Comarmond a déclaré que le discours incarne très bien la vision à long terme 2033 lancée en août dernier. (Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY            

"Je salue le discours que notre président a prononcé sur l'état de notre nation car il a touché tous les points essentiels de manière calme et convaincante", a-t-il déclaré.

M. De Commarmond a déclaré que le discours a montré que le président Faure veut que les Seychelles restent un pays stable et que "pour lui, ce qui est primordial, c'est que les Seychelles sortent vainqueurs. Notre pays avant tout. C'est la direction qu'un véritable leader devrait prendre. "

Il a ajouté que M. Faure n'était pas venu avec des excuses mais a avoué qu'il y avait de nombreux défis auxquels lui et son gouvernement sont confrontés, mais a également reconnu qu'au cours des 42 dernières années, les Seychelles ont fait beaucoup de progrès.

Concernant le coût de la vie, "le président Faure a déclaré que le 16 mars 2020, la TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sera supprimée sur tous les produits alimentaires. Est-ce un gouvernement qui n'a pas à cœur l'intérêt du peuple? " demanda M. De Commarmond.

Le leader des affaires gouvernementales a déclaré que lorsque le président part en mission à l'étranger, il parle au nom du peuple seychellois.

"Le président Faure croit qu'il faut travailler avec d'autres pays, établir des contacts avec des pays amis, maintenir l'amitié avec les pays qui nous aident et notre diplomatie pragmatique dont le pôle tire profit", a-t-il déclaré.

M. De Comarmmond a déclaré que l'adresse incarne très bien la vision à long terme 2033 lancée en août dernier.

"Le succès de la vision à long terme dépend du travail de chaque citoyen, dans le système étatique ou non. Plus que cela, la Vision 2033 appelle tous les partenaires à travailler ensemble vers la création d'un avenir inclusif et durable pour tous", a-t-il déclaré.

Il a terminé sur le sujet des élections de district.

"Nous donnons aux écoles plus d'autonomie. C'est fantastique car les écoles sont dans notre communauté. Il est donc normal que toute la communauté obtienne également son autonomie et c’est là où les conseils de district deviennent plus importants", a déclaré M. De Commarmond.

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Wavel Ramkalawan, Charles De Commarmond

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search