Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Seychelles et COVID-19: l'aéroport international fermé jusqu'à fin avril, un 11ème cas identifié

Victoria, Seychelles | | April 7, 2020, Tuesday @ 09:27 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 1257
Seychelles et COVID-19: l'aéroport international fermé jusqu'à fin avril, un 11ème cas identifié

Le président des Seychelles, Danny Faure

 

(Seychelles News Agency) - Photo : Le président des Seychelles, Danny Faure

L'aéroport international des Seychelles restera fermé jusqu'à fin avril tandis qu'une nouvelle surveillance maritime sera appliquée dans le pays insulaire, deux mesures pour empêcher la propagation du COVID-19, a déclaré lundi le président Danny Faure.

M. Faure, dans une adresse à la nation, a déclaré que "jusqu’à hier, nous avions enregistré seulement 10 patients ayant été testés positifs ici aux Seychelles. Malheureusement, aujourd'hui, nous avons enregistré un nouveau cas".

Le premier patient seychellois qui a été testé positif pour COVID-19 le 14 mars et une Néerlandaise, qui a été testée positive le 15 mars, ont vaincu la maladie, ayant toujours été négatif à plus de deux reprises, a déclaré le président.

En adressant un mot d'encouragement spécial aux agents de santé du centre de traitement de Persévérance, M. Faure a déclaré que le gouvernement restait déterminé à prendre soin de ces agents.

«Nous avons identifié des logements où tous les agents de santé travaillant directement avec les patients et ceux du centre de quarantaine pourront séjourner. Ceci afin d'éliminer le risque pour leur famille et leurs proches durant cette période. Avant fin avril, nous verrons l'arrivée des travailleurs médicaux du Kenya qui seront ici pour une période de trois mois. Ils fourniront un répit à nos agents de santé ", a-t-il ajouté.

Le chef de l'État des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a déclaré que "si nous continuons tous à respecter les mesures en place, continuons à pratiquer des mesures préventives conformément aux directives du ministère de la Santé et nous passons ce mois-ci sans preuve de transmission communautaire de cette maladie, nous serons en mesure de lever certaines mesures et de rouvrir les écoles au cours de la première semaine de mai. "

Concernant la nouvelle surveillance maritime, M. Faure a déclaré que cela protégerait le peuple seychellois de l'arrivée de cette maladie par voie maritime.

"Avec COVID-19 dans la région, il est essentiel que nous empêchions les personnes infectées qui pourraient propager le virus parmi notre population d'entrer aux Seychelles. Au cours du mois d'avril, aucun yacht n'aura le droit d'entrer sur notre territoire", a-t-il déclaré.

Il a ajouté que "nous renforcerons également notre surveillance maritime afin de savoir où se trouvent les navires à un moment donné et s'il y a des bateaux qui entrent sur notre territoire. Par la suite, il sera obligatoire que des systèmes de suivi, tels que le VMS sur tous les navires, restent allumé en tout temps. Si cet équipement est éteint à tout moment, ce sera une infraction punissable par la loi. Cette mesure prend effet immédiatement. "

M. Faure a évoqué les dommages économiques croissants causés par la pandémie de COVID-19 et le fait que les Seychelles, avec une économie complètement connectée à l'économie mondiale, ne seront pas épargnées.

"Cela signifie qu'avec notre régime de taux de change flottant, nous nous attendons à ce que le taux de change augmente et que les devises deviennent plus chères. Cela aura un impact direct sur notre coût de la vie. En conséquence, il est essentiel que nous reconsidérons nos dépenses pour réduire la pression sur la demande de devises aux niveaux individuel, commercial et gouvernemental ", a-t-il déclaré.

Le président a déclaré que le ministre des Finances, Maurice Loustau-Lalanne, présentera mardi à l'Assemblée nationale un budget modifié pour 2020.

"Il s'agit d'un budget qui reconsidère et redéfinit les priorités des dépenses publiques pour cette année à la lumière de l'impact économique négatif de la pandémie de COVID-19. Nous n'avons rien à cacher. Comme je l'ai dit, les Seychelles sont entrées dans une période exceptionnelle. Nous sommes confrontés à une nouvelle réalité économique qui nécessite de nouvelles mesures ", at-il expliqué.

M. Faure a déclaré qu'il était essentiel que "nous comprenions tous que nous sommes dans une situation d'urgence où chaque minute, chaque heure et chaque jour compte. J'espère que l'Assemblée nationale approuvera ce budget avant Pâques".

Avec les nouvelles mesures prises, de nombreux employés et employeurs recherchent la clarté et afin de fournir les informations nécessaires, à compter de mardi, le ministère de l'Emploi disposera d'un bureau spécial sur Mahé, Praslin et La Digue.

Le président a déclaré que les moments difficiles devraient également être un moment de solidarité et a appelé tous les propriétaires qui louent des maisons et des espaces commerciaux à ne pas augmenter les prix de location et, si possible, à envisager de les réduire.

M. Faure a exprimé son appréciation pour le soutien que la société dans son ensemble montre à tous les partenaires impliqués dans cette période difficile et a également remercié le grand nombre de personnes et d'entreprises privées qui proposent leur aide au ministère de la Santé de diverses manières.


Il a conclu en disant que "pour nos chrétiens, c'est la première fois que nous ne pourrons pas nous réunir pendant la semaine sainte. Je vous remercie tous pour votre compréhension et votre sacrifice. Je souhaite à tous nos frères et sœurs chrétiens une période de réflexion reposante et une contemplation paisible pendant cette semaine sainte et une joyeuse Pâques. "

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: COVID-19, Danny Faure

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search