Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le gouvernement des Seychelles cessera le paiement des salaires des étrangers en juillet

Victoria, Seychelles | | May 11, 2020, Monday @ 15:15 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Patsy Athanase , Betymie Bonnelame et Rudie Bastienne | Views: 680
Le gouvernement des Seychelles cessera le paiement des salaires des étrangers en juillet

Environ 9 000 étrangers travaillent dans le secteur du tourisme et la moitié d'entre eux ont demandé l'aide financière pour la période de trois mois. . (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - Le gouvernement des Seychelles ne couvrira pas les salaires des travailleurs étrangers après le 1er juillet, a déclaré un haut responsable du gouvernement.

Les étrangers travaillant pour des entreprises dont les activités économiques ont été affectées par la pandémie de COVID-19 reçoivent une aide financière dans le cadre du programme d'aide financière à la rétention d'emplois mis en place par le gouvernement.

Dans le cadre de ce programme, le gouvernement a prévu un budget de 1,2 milliard de SCR (66 millions de dollars) pour couvrir les salaires du secteur privé et des organisations non gouvernementales entre avril et juin.

L'annonce de l'arrêt des paiements dès fin juin a été faite lors d'une conférence de presse conjointe au Centre international de conférences vendredi, par les ministères en charge de l'emploi et du tourisme.

"Lors de sa réunion hebdomadaire du Conseil mercredi, le gouvernement a décidé de ne pas payer les salaires des travailleurs étrangers dans le secteur privé et cela entrera en vigueur le 1er juillet", a déclaré la ministre de l'Emploi, de l'Immigration et de l'État Civil, Myriam Telemaque. .

Il y a environ 20 000 travailleurs expatriés aux Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'ouest de l'océan Indien, et selon le service de l'emploi, il y en a 5’000 actuellement à l'étranger. Environ 9 000 personnes travaillent dans le secteur du tourisme et la moitié d'entre elles ont demandé l'aide financière pour la période de trois mois.

"J'appelle les entreprises privées, en particulier celles du secteur du tourisme qui sont malheureusement affectées en raison de COVID-19, à repenser leur main-d'œuvre. Comme nous avons des locaux qui peuvent occuper ces emplois, ils devraient peut-être réévaluer leur main-d'œuvre et commencer à offrir ces postes aux locaux ", a ajouté Mme. Telemaque.

La déclaration a été saluée par le département du tourisme qui a déclaré que le moment était opportun pour examiner la main-d'œuvre touristique, en particulier les jeunes diplômés.

La secrétaire principale du tourisme, Anne Lafortune, a déclaré que le département travaillait avec la Seychelles Tourism Academy pour s'assurer que davantage de locaux restent dans l'industrie. «Nous savons que certains étudiants abandonnent tout au long de l'année ou quittent l'industrie dès qu'ils commencent à travailler. Nous travaillons donc sur une stratégie pour garantir que les étudiants terminent leurs cours et soient employés dans l'industrie plus tard afin de ne pas avoir à dépendre d'une importante main-d'œuvre étrangère ", a-t-elle déclaré.

Cependant, Mme. Telemaque a déclaré que le service de l'emploi approuvera toujours certains postes nécessitant des compétences spécifiques non disponibles sur le marché local, "mais un examen approfondi devra être fait avant toute approbation."

Entre-temps, le ministère de l'Emploi a déclaré qu'il proposait des amendements à la loi sur l'emploi pour permettre aux employeurs de négocier le licenciement des travailleurs car leurs entreprises ne sont pas en activité ou de mettre en œuvre un plan de licenciement.

Au début de la pandémie, le gouvernement avait initialement annoncé qu'il n'approuverait pas les licenciements.

Le secrétaire principal à l'emploi, Jules Baker, a déclaré que la décision avait été prise à la suite de discussions avec le secteur privé et, si elle était approuvée par l'Assemblée nationale, allégerait la pression sur les entreprises dont la trésorerie a été affectée et doit encore couvrir d'autres dépenses.

"Comme vous le savez tous, beaucoup de choses ont changé depuis l'annonce. Nos frontières sont fermées et le tourisme est au point mort. La situation reste fluide et dynamique et le gouvernement doit ajuster et modifier ses décisions en fonction de ce qui se passe sur le terrain, ", a déclaré M. Baker.

Les modifications s'appliqueront aux locaux et aux étrangers.

Le ministère indique que si elle est approuvée, la loi sera en vigueur jusqu'à la fin juin, mais avec une possibilité de renouvellement en fonction de la situation sur le terrain.

"Cette décision permettra également aux entreprises de rapatrier les travailleurs étrangers dans leur pays d'origine, réduisant ainsi les coûts supplémentaires tels que l'hébergement dans leurs entreprises", a ajouté M. Baker.

Pendant ce temps, le département a également réitéré la position du gouvernement de ne pas délivrer de nouveau permis de travail rémunéré pour les travailleurs expatriés et a déclaré que ceux dont le permis a expiré et se trouvent actuellement à l'étranger ne seront pas autorisés à retourner aux Seychelles.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: salaires, COVID-19

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search