Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les pêcheurs Seychellois retournent en mer avec la réouverture de l'aéroport, mais les marchés sont en mutation

Victoria, Seychelles | | June 3, 2020, Wednesday @ 18:29 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence Édité par Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 561
Les pêcheurs Seychellois retournent en mer avec la réouverture de l'aéroport, mais les marchés sont en mutation

Depuis l'interdiction de voyager à destination et en provenance des Seychelles en mars, certains pêcheurs pêchent pendant que d'autres, non.  (Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - Les pêcheurs semi-industriels locaux ont repris la mer après que l'aéroport international des Seychelles a repris ses activités commerciales le 1er juin.

Le directeur général par intérim de la Seychelles Fisheries Authority (SFA), Cyril Bonnelame, a déclaré que l'autorité travaille avec les pêcheurs et les exportateurs pour les aider à trouver un marché pour leurs poissons.

"Nous devons garder à l'esprit que nous aurons des limites sur ce que nous pouvons exporter. Certains pays d'Europe ont commencé à rouvrir leurs frontières et nous travaillons en étroite collaboration avec eux pour voir comment nous pouvons procéder à l'exportation de notre poisson", a déclaré M. Bonnelame.

La pêche semi-industrielle cible l'espadon, le thon et les espèces apparentées principalement dans la zone économique exclusive (ZEE) des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

M. Bonnelame a déclaré que l'autorité examine également le prix du fret, qui a augmenté, rendant ainsi le prix du poisson des Seychelles non compétitif sur les grands marchés internationaux.

Depuis qu'une interdiction de voyager a été imposée à destination et en provenance des Seychelles en mars, certains pêcheurs vont en mer et d'autres non. Ceux qui le font ont pu conclure un accord avec les propriétaires d'usine pour vendre leurs prises.

M. Bonnelame a déclaré que l'autorité travaille avec les pêcheurs et les exportateurs pour les aider à trouver un marché pour leurs poissons.  (Salifa Karapetyan) Photo License: CC-BY       

Le secteur semi-industriel comprend la pêche à la palangre du monofilament opérant autour des plateaux de Mahé. En moyenne, ces navires restent en mer pendant 10 jours, préservant leurs prises dans de la glace.

Selon la SFA, il y a environ 30 navires qui pratiquent la pêche semi-industrielle dans la nation insulaire.

Un propriétaire de bateau, Gino Lespoir, a récemment déclaré à la Seychelles Broadcasting Corporation (SBC) que depuis deux mois, il ne pouvait plus aller pêcher car il n'y avait pas de débouché pour vendre ses prises.

"Les usines n'achetaient pas nos prises car elles n'étaient pas en mesure de les exporter en raison de mesures de restriction mais aussi parce qu'elles avaient du mal à obtenir un débouché également ", a déclaré M. Lespoir.

Cependant, M. Lespoir espère qu'avec la réouverture de l'aéroport "nous aurions quelques vols, et les choses pourraient peut-être revenir un peu à la normale pour que les acteurs de la pêche semi-industrielle puissent survivre".

Normalement, la majorité des captures était vendue principalement aux hôtels et restaurants tandis que certaines espèces étaient exportées.

Un autre propriétaire de bateau, Gaetan Payet, a déclaré que «nous avons été informés que nous avons une limite de 120 poissons que nous pouvons attraper par voyage, mais nous n'avons aucun contrôle sur cela. La semaine dernière, mon bateau a accosté avec 200 poissons et les usines les ont tous achetés. "

Muditha Gunatilake, le propriétaire de Marlu Seychelles, un exportateur de poisson, a déclaré que sa compagnie dépendait beaucoup des vols d'Etihad et de Qatar Airways.

"Soudain, lorsque les vols ont cessé, nous n'avons pas pu aller à la pêche car nous ne pouvions plus exporter notre poisson. Ensuite, les pays qui importaient notre poisson ont également été touchés et nous avons vu de nombreux restaurants et hôtels fermer", a-t-il ajouté.

M. Gunatilake a déclaré que son entreprise est en concurrence en termes de prix sur le marché mondial et qu'il existe des alternatives pour l'exportation mais que le prix du fret était trop élevé.

Marlu Seychelles a commencé ses opérations en février et exporte du poisson vers l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, les États-Unis et les Pays-Bas.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: pêche, SFA

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search