Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le Coco de Mer des Seychelles à l’honneur de la foire culinaire de Praslin

Praslin, Seychelles | September 8, 2014, Monday @ 13:26 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Meriton Jean et Rassin | Views: 2264
Le Coco de Mer des Seychelles à l’honneur de la foire culinaire de Praslin

Les petits pains de coco de mer (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - La plus grosse graine au monde, le coco de mer, était à l’honneur ce week-end à Praslin, la deuxième île la plus peuplée de l’archipel des Seychelles.

Le coco de mer est un des symboles du pays, car il ne pousse naturellement qu’à l’île de Praslin et à Curieuse.

Pour la première fois, le ministère du tourisme et de la culture a décidé d’utiliser cette graine pour qu’elle soit mieux connue à la fois des seychellois mais aussi des touristes au niveau de son goût.

Le ministre du Tourisme et de la culture,  Alain St Ange qui a lancé le premier festival culinaire s’est longuement attardé sur le caractère unique dont pourraient bénéficier les 90 ,000 habitants de l’archipel des Seychelles.

Aux Seychelles très peu de gens utilisent la noix de coco de mer, mais elle est en revanche très demandée par les Asiatiques qui sont prêts à mettre le prix pour ce produit qu’ils considèrent comme aphrodisiaque.

Consommation par rapport à la conservation

Il va sans dire que la décision a été accueillie avec beaucoup de réserves par les différents groupes impliqués dans la conservation aux Seychelles, qui ont fait connaître leur appréhension pour encourager la consommation du coco de mer.

Ce fruit est classé sur la liste des espèces en danger de l'UICN.

Mais rien n'a fait les pâtissiers se sont prêtés aux jeux en confectionnant des pâtisseries et glaces à la noix de coco de mer.

Une chose unique que l’ont ne peut manger qu’aux Seychelles.

Richard Mathiot, le conférencier principal à la Seychelles Tourism Academy (STA) qui a également aidé le ministère du Tourisme et de la Culture à organiser l'événement, avec d'autres collègues de la STA a expliqué qu'ils ont traité les noix plusieurs fois en utilisant différentes techniques pour la transformer en un ingrédient qui peut être utilisé dans les recettes.

Crème glacée, mousse, flan et petit pain sont quelques-unes des spécialités cuisinées en utilisant le coco de mer comme l'un des principaux ingrédients qui étaient en vente pour de  0,40$ à  0,80$.

Les seychellois et le visiteurs s'arrachent les petits pains et les glaces de cocos de mer (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

L'événement a eu lieu à l'Hôtel Berjaya Praslin Beach à Côte d'Or, Praslin et a attiré les résidents et les visiteurs aussi bien que les seychellois qui étaient désireux de connaître le goût du fruit défendu, connu pour sa forme suggestive qui représente le bassin d’une jeune femme.

"C’est très bon, mais il semble qu'il n'y ait pas assez de pulpe de coco dans les recettes ... peut-être qu'ils n’ont pas eu assez pour travailler avec", a déclaré Jacqueline Jeannevole à la SNA après dégustation des produits.

Mais toute le monde n’était pas en faveur d’une telle valorisation du coco de mer, qui deviendrait un événement annuel.

Les écologistes avaient menacé de faire entendre leur point de vue, par le biais de différents supports, mais cela n'a pas changé la décision des organisateurs.

« Nous ne sommes pas contre l’idée d’utiliser le coco de mer pour une occasion, mais je ne suis pas en faveur que cette activité devienne annuelle, car, il n’existe pas de loi, qui régule sa consommation. Si demain tout le monde veut en manger que se passera-t-il » a expliqué à la SNA Frauke Dogley CEO de la Seychelles Island Fondation SIF.

La SIF gère les deux patrimoines de l’UNESCO aux Seychelles, qui sont la réserve d’Aldabra, où se trouvent des milliers de tortues et le parc de la Vallée de Mai ou pousse le coco de mer.    

Lors d’une conférence de presse, le ministre du Tourisme et de la culture, M. Allain St Ange a déclaré que c'est une occasion pour les gens de Praslin de savourer le fruit lui-même.  

Les organisateurs avaient expliqué que la partie du fruit qui est exploitée – sa noix - est obtenue du fruit tombé, qui est arrivée à maturité.

Fiesta culinaire; un art et la nourriture

En marge du débat pour déterminer le sort du coco de mer à la fête culinaire de Praslin, huit des plus grands chefs des hôtels de l'île de Praslin ont participé à un concours culinaire.

Ce fut l'occasion pour eux d'utiliser des ingrédients locaux à travers trois différents plats, y compris un dessert. 

Le concours a eu lieu  au « domaine de La Réserve ».

Les plats plus succulents les uns que les autres mis en compétition pour le concours culinaire de Praslin  (Joe Laurence, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: coco de mer, SIF, Praslin, l'UICN, l'UNESCO

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search