Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles souhaitent tirer profit de leur programme de lutte contre la piraterie pour faire face au trafic de drogue.

Seychelles - Ocean Indien | September 13, 2014, Saturday @ 13:34 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 1041
Les Seychelles souhaitent tirer profit de leur programme de lutte contre la piraterie pour faire face au trafic de drogue.

Des officiers de la marine australienne du navire HMAS Darwin à bord d'un boutre en  mai 2014, dans la mer d'Oman dans les eaux internationales où ils ont saisi 786 kg de haschisch. (Forces maritimes combinées)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - ONUDC a organisé une rencontre spéciale pour discuter de la hausse du trafic maritime pour les stupéfiants et la poursuite des trafiquants de drogue capturés dans les eaux internationales.

Le Directeur exécutif de l'ONUDC, le Bureau des Nations Unies contre la drogue et la criminalité Yury Fedotov, a déclaré que l'impossibilité de poursuivre les trafiquants détectés en haute mer reste un défi majeur.

"Comme nous l'avons vu, les saisies de drogues seules n'ont pas dissuadé les criminels, qui sont toujours en liberté en raison d'un manque de capacité d'exécution. Si nous voulons maîtriser le problème de trafic d'héroïne dans l'Océan Indien, nous devons étudier les possibilités de poursuivre des trafiquants la drogue ", a déclaré M. Fedotov.

Fedotov a noté que, dans les dix-huit derniers mois, les Forces maritimes combinées (CMF) avaient saisi environ 4200 kg d'héroïne au cours de la lutte contre la piraterie et le contre-terrorisme lors de missions au large de l'Afrique, le Moyen-Orient, et en Asie du Sud.

Mais, parce que les saisies ont eu lieu dans les eaux internationales, le CMF a été contraint de laisser les trafiquants libres.

Ce faisant, l'ONUDC cherche à tirer parti de son expérience inestimable de travailler avec les États d'Afrique de l'Est pour poursuivre avec succès et incarcérer les pirates.

Dans sa présentation, Joel Morgan, ministre de l'Intérieur, des Seychelles a déclaré que : « Les Seychelles ont l'intention de tirer parti de son programme de lutte contre la piraterie avec succès pour faire face à la criminalité transnationale organisée, en particulier le trafic de drogue et d'armes illicites. Le point central de ce travail est la fusion REFLECS3 « the Regional Fusion and Law Enforcement Centre for Safety and Security at Sea », qui possède une vaste expérience dans la coordination et l'analyse d'informations, l'application des lois et des différents centres de renseignement militaire à travers le monde "

L'événement intitulé «Le succès des poursuites de la piraterie Modèle: Un plan d'action pour mettre fin à l'impunité en mer" a réuni des représentants permanents, experts et médias.

Les Seychelles et l'ONUDC marquent cette année le quatrième anniversaire de leur coopération qui vise non seulement la piraterie, mais aussi la lutte contre le trafic de drogue, et d’être humaines.

Depuis le début de cette coopération les Seychelles ont reçu 4 millions de dollars de l’ONUDC.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: ONUDC, drogue, heroine, REFLECS3

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search