Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Afrique du Sud: chute prévue du PIB de 8,2% en 2020, selon la Banque centrale

Afrique su Sud | September 18, 2020, Friday @ 10:52 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 390
Afrique du Sud: chute prévue du PIB de 8,2% en 2020, selon la Banque centrale

La Banque centrale d'Afrique du Sud a prévu jeudi une chute du PIB  de 8,2% en 2020 (Michele Spatari / AFP)

 

Photo license  Purchase photo

(AFP) - La Banque centrale d'Afrique du Sud a prévu jeudi une chute du PIB  de 8,2% en 2020, provoquée par la pandémie de Covid-19, l'OCDE tablant elle sur une contraction de l'économie sud-africaine de plus de 11%. 

"La Banque prévoit désormais une diminution du PIB de 8,2% en 2020", a affirmé le gouverneur Lesetja Kganyago lors d'une allocution télévisée. En juillet, l'institution avait anticipé "une contraction de 7,3%", a-t-il rappelé.

L'estimation de la Banque centrale reste plus optimiste que celle de l'OCDE, qui a prédit mercredi un plongeon de 11,5% du PIB. Dans ses perspectives économiques mondiales publiées en juin, le Fonds monétaire international (FMI) anticipait lui un recul de 8%.

Le repli brutal de l'économie sud-africaine est lié au strict confinement imposé dans le pays à partir du 27 mars afin de freiner la propagation du nouveau coronavirus.

Avec plus de 653.000 cas et 15.705 décès, selon les chiffres du gouvernement, l'Afrique du Sud est le pays le plus durement frappé par le Covid-19 dans tout le continent.

Si le gouverneur a averti que le retour de la production aux niveaux d'avant la pandémie prendrait "plusieurs années", la Banque centrale a néanmoins prédit une croissance de 3,9% en 2021 et de 2,6% en 2022.

Le président Cyril Ramaphosa a par ailleurs annoncé mercredi que les frontières de l'Afrique du Sud rouvriraient le 1er octobre, avec des restrictions pour "certains pays" dont les taux d'infection au coronavirus demeurent "élevés".

Depuis juin, le gouvernement a graduellement autorisé les entreprises à reprendre leur activité pour tenter de redresser l'économie nationale.

Mais le redémarrage pourrait prendre du temps, l'économie sud-africaine étant déjà en récession - sa deuxième en deux ans - lorsque la pandémie s'est déclarée dans le pays.

Entre avril et juin, le pays le plus industrialisé du continent a vu son PIB s'effondrer de 51% au deuxième trimestre par rapport à l'année précédente. 

mgu/sn/dga/stb

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

general →

Top news


Archives

» Advanced search