Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

« Le temps des actions » demande le président des Seychelles au sommet sur le climat.

Seychelles | September 24, 2014, Wednesday @ 15:53 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rassin Vannier | Views: 891
« Le temps des actions » demande le président des Seychelles au sommet sur le climat.

La délégation des Seychelles lors du sommet climatique de l'ONU à New York. (De gauche à droite) le président James Michel, le ministre des Affaires étrangères Jean-Paul Adam et le Représentant permanent des Seychelles auprès de l'ONU Marie-Louise Potter. (Mervyn Marie, Seychelles Nouvelles Agence)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les dirigeants du monde se sont réunis à New York pour le sommet sur le climat.

Le président des Seychelles James Michel, a au nom des habitants des îles du monde entier, encourager le monde à prendre des mesures décisives pour parvenir à un accord pour enrayer le changement climatique.

D’après un communiqué de la présidence, Michel leur a demandé de ne pas ignorer la vérité sur le changement climatique, et a averti qu'il est temps d'agir et pas seulement des discours.

"Nous avons reçu quatre minutes pour nous adresser à la salle. Ce n'est pas important. C’est quatre minutes de trop, je le dis! Pour l'instant, ce n'est pas le temps des discours, mais celui de l'action. Nous avons entendu tout cela: les discours de bien conçu, les promesses et les exhortations ... Nous avons également entendu les faits scientifiques, les plaintes, les appels à l'aide de ceux qui sont sur la ligne de front: les petits États insulaires en développement ".

Le chef de l'État seychellois a réitéré sa déclaration faite aux Samoa lors de la Conférence des Nations Unies sur les PEID au début du mois, où il avait décrit le changement climatique « comme un crime contre l'humanité."
«Le changement climatique … est un crime contre l'humanité. Nous sommes tous coupables. Et nous sommes tous victimes. Mais de plus en plus, les PEID refusent d'être les victimes ", a déclaré le président Michel.

Il a dit que les îles prennent le défi de renforcer leur résilience et trouver des moyens novateurs pour faire face à leur situation incertaine.

"Les Seychelles espèrent achever les échanges de la dette qui permettront de créer des aires marines protégées qui renforcent la résilience climatique, tout en recevant la réduction de la dette. Nous appelons également à une plus grande appropriation par les îles et les États côtiers de notre «Économie Bleue»... Nous devons tenir compte d'un indice de vulnérabilité des PEID ", a-t-il dit.

Le Président Michel a appelé que l'accord de Paris en 2015, soit un protocole relevant de la Convention-cadre des Nations Unies sur Chang climatiques (CCNUCC) et dit que ce doit être un accord ambitieux et juridiquement contraignant qui est applicable à tous et doit être adopté dans les plus brefs délais possibles.

Le Président a dit que récemment, un enfant seychellois a écrit au Secrétaire général des Nations Unies dans un cri du cœur, qui résonne avec tous les insulaires. Il a cité l'enfant en disant; «Nous sommes petits,» écrit-il, «et pour beaucoup nous sommes insignifiant ... Je suis un insulaire et fier de l'être, car il n'y a pas d'autre endroit où je voudrais que soit ma maison ... Nos moyens sont perdus dans tous les bruits que font les grands de ce monde. Alors qu'ils comptent leurs profits, nous restons inconnus, oubliés ... »

Le Fonds vert de l'ONU n'a récolté pour l'instant que 2,3 milliards de dollars.

C'est très loin de l'objectif du fonds, qui est de réunir 10 milliards de dollars d'ici à la fin de l'année, et 100 milliards par an à partir de 2020.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: le changement climatique, PEID, Nations unies, économie bleue

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search