Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les progrès en Europe contre la COVID-19 sont bons pour les Seychelles, mais la Banque centrale se méfie des variantes

Victoria, Seychelles | | June 4, 2021, Friday @ 19:39 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Daniel Laurence , Betymie Bonnelame et Rudie Bastienne | Views: 1426
Les progrès en Europe contre la COVID-19 sont bons pour les Seychelles, mais la Banque centrale se méfie des variantes

Sur le plan intérieur, Mme. Abel a déclaré que CBS surveillait de près la dynamique du travail.  (Seychelles News Agency)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - L'assouplissement des restrictions liées au COVID-19 en Europe grâce à l'augmentation du nombre de vaccinations dans les pays et à la baisse des taux d'infection aura des effets positifs sur le tourisme aux Seychelles, a déclaré un haut responsable.

Cependant, la gouverneure de la Banque centrale des Seychelles (CBS), Caroline Abel, a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse que de nouvelles variantes de COVID-19 menacent toujours les voyages dans le monde et la voie de la reprise économique de la nation insulaire.

"Récemment, nous avons entendu parler de la nouvelle variante au Vietnam et nous gardons un œil sur la décision prise par d'autres pays car cela aura également un impact sur nous et sur la décision que nous prendrons", a déclaré Mme. Abel.

Le tourisme, qui est le premier pilier de l'économie des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, a été durement touché par le ralentissement des voyages causé par la pandémie de COVID-19.

Concernant les perspectives des prix internationaux des matières premières, Mme. Abel a déclaré que les prix des denrées alimentaires devraient augmenter en raison de la demande croissante, des perturbations potentielles de l'approvisionnement et des contraintes d'expédition.

Elle a ajouté que les prix du pétrole devraient augmenter dans la perspective d'une demande plus élevée, bien que cela soit sujet à l'incertitude.

Sur le plan national, Mme. Abel a déclaré que CBS surveillait de près la dynamique du travail, "son impact sur le revenu disponible et les préoccupations concernant l'inadéquation des compétences, car tout aura un impact sur la progression de l'économie".
Selon CBS, mercredi, un dollar était en moyenne de 16,57 et un euro de 20,34. Cela représente une réduction de 0,2% sur le dollar et une augmentation de 0,3% sur l'euro.

"Ces chiffres indiquent que le marché des changes reste assez stable avec de légers changements de taux", a déclaré Mme. Abel.

A ce jour, les réserves du pays s'élèvent à 564 millions de dollars et le montant utilisable est de 405 millions de dollars. Le calcul montre que cette réserve durera environ 18 mois.

"Tout comme c'est le cas la plupart du temps lorsque nous parlons de nos ressources, nous avons maintenu que nous devons les utiliser efficacement", a déclaré Mme. Abel.

Mme. Abel a déclaré que le message clé de la CBS reste que bien qu'il y ait des signes d'activité économique, elle est encore faible car "il existe encore différentes frictions et nous devons ajuster nos politiques aux changements".

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: COVID-19, Vaccination, devises étrangères

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search