Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Dépendant des autres pour se nourrir, les Seychelles affinent leur plan de sécurité alimentaire avant le sommet de l'ONU

Victoria, Seychelles | | August 11, 2021, Wednesday @ 21:09 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 862
Dépendant des autres pour se nourrir, les Seychelles affinent leur plan de sécurité alimentaire avant le sommet de l'ONU

Le secteur agricole contribue à hauteur de 2 pour cent au système alimentaire des Seychelles.  (Gerard Larose, Seychelles Tourism Board)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles, un pays qui importe 90 pour cent de ce qu'il mange, affine ses plans sur la sécurité alimentaire en vue d'un rapport qui sera présenté lors d'un sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en 2021 à New York au mois de septembre.

Le gouvernement s'est entretenu mardi avec des représentants de l'Autorité agricole des Seychelles, de l'Autorité des pêches des Seychelles, du ministère de la Santé, de la Seychelles Trading Company et d'un représentant des Nations Unies.

Les pourparlers, qui ont commencé le 4 août, visent à obtenir des avis sur la sécurité alimentaire, la production et l'exportation des agriculteurs, des pêcheurs, des transformateurs alimentaires, des importateurs, des décideurs politiques et du public.

Le ministre pour l'Agriculture, pour l'Environnement et le Changement climatique, Flavien Joubert, a déclaré aux journalistes que ces sessions sont importantes, surtout compte tenu de ce que la plupart des pays traversent actuellement.

Ce que les Seychelles veulent, a-t-il dit, "c'est d'utiliser ces discussions pour faire avancer nos propres plans nationaux".

Dans une présentation lors des discussions de mardi, le consultant travaillant sur le rapport, Guy Morel, a montré qu'à l'heure actuelle les Seychelles dépendent presque entièrement des produits alimentaires importés. Seulement 10 pour cent proviennent de producteurs locaux.

« Les Seychelles sont toujours très dépendantes de l'importation de leur nourriture et bien qu'il y ait une augmentation dans la production de viande et de légumes, il reste encore beaucoup à faire pour assurer la sécurité alimentaire du pays, d'autant plus que la pandémie nous a montré l'importance de produire notre propre nourriture », a déclaré le ministre.

M. Joubert a participé à une réunion virtuelle pré-sommet le mois dernier au cours de laquelle il a expliqué le système alimentaire des Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental. Il a dit que 20 pour cent des contributions proviennent du secteur de la pêche qui est le deuxième contributeur à son économie après le tourisme, 2 pour cent du secteur agricole quant à l'importation de produits alimentaires, elle est près de 90 pour cent.

Le terme « système alimentaire » fait référence à la constellation d'activités impliquées dans la production, la transformation, le transport et la consommation des aliments.

Le sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires en septembre lancera de nouvelles actions audacieuses pour réaliser des progrès sur les 17 objectifs de développement durable (ODD), dont chacun repose dans une certaine mesure sur des systèmes alimentaires plus sains, plus durables et plus équitables.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: sécurité alimentaire, objectifs de développement durable

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search