Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Une économie sans espèces : le système financier des Seychelles sera entièrement numérique d'ici 2023

Victoria, Seychelles | | September 2, 2021, Thursday @ 18:36 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 3602
Une économie sans espèces : le système financier des Seychelles sera entièrement numérique d'ici 2023

Grâce à cette stratégie, les services du système financier devraient être entièrement numérisés dans deux ans, éliminant ainsi l'utilisation d'espèces physiques. . (Marco Verch, Flickr) Photo License: CC BY 2.0

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le système financier des Seychelles sera presque entièrement numérisé d'ici 2023, conformément à la stratégie d'intégration technologique de la Banque centrale, a déclaré jeudi un haut responsable.

Le gouvernement poussant en faveur de la gouvernance numérique, la Banque centrale des Seychelles (CBS) a fait approuver sa stratégie de technologie financière par le cabinet des ministres le mois dernier.

Grâce à cette stratégie, les services du système financier devraient être entièrement numérisés dans deux ans, éliminant ainsi l'utilisation d’argent liquide.

« Cette stratégie met en évidence la contribution de la CBS à une économie numérique et quelque chose sur lequel nous travaillons depuis un certain temps. Elle contribuera grandement à améliorer l'efficacité du secteur financier aux Seychelles », a déclaré la gouverneure de la CBS, Caroline Abel.

La technologie financière, ou fintech, est l'utilisation de technologies innovantes dans la conception et la fourniture de services et de produits financiers. Il a un immense potentiel pour contribuer au développement économique et social, grâce auquel il peut transformer la façon dont les gouvernements, les entreprises, la société civile et les citoyens interagissent et contribuer à améliorer la facilité de faire des affaires.

L'analyste financière de la Banque centrale, Brigitte Lucas, a décrit trois piliers de la stratégie, le premier étant la mise en place d'une infrastructure numérique appropriée. 

"Cela inclut la création de systèmes de paiement appropriés, permettant un accès meilleur et abordable à Internet ainsi qu'à d'autres infrastructures pour assurer la sécurité et la confiance dans les services", a déclaré Mme. Lucas.

Le deuxième pilier concerne tous les aspects juridiques de la stratégie. Il s'agit principalement d'apporter les modifications nécessaires aux lois existantes, telles que la loi sur les systèmes de paiement nationaux, la loi sur les institutions financières et le projet de loi sur la cybercriminalité, entre autres.

Le troisième pilier est l'écosystème fintech et cela verra la mise en place de services fintech pour le gouvernement, le secteur privé et le financement et le développement des compétences pour encourager l'offre et la demande de fintech.

« Les travaux ont déjà commencé sur la mise en œuvre de la stratégie, où nous avons déjà entamé des discussions avec des partenaires concernant la mise en œuvre de plateformes de paiement localement, la réduction des frais facturés pour les paiements numériques, la fiabilité et l'accessibilité d'Internet », a ajouté Mme. Lucas.

Un certain nombre de préoccupations ont été soulevées dans le passé concernant l'accès aux services financiers numériques et l'une d'entre elles est le temps qu'il faut pour qu'une transaction soit exécutée une fois qu'une demande est faite, en particulier pour transférer de l'argent d'un compte bancaire à un autre.

Liz Julienne, directrice de l'inclusion financière et de la conduite du marché, a déclaré que la CBS a "déjà commencé à travailler avec les banques locales pour voir comment ces services peuvent être offerts 24 heures sur 24 et en temps réel, mais il existe divers mécanismes qui doivent être mise en place afin d’assurer la mise en œuvre de ces mesures. »

Elle a également révélé que la CBS fera une étude en 2022 où ils examineront la fiabilité et l'accessibilité des systèmes de technologie financière actuels, ce qui aidera à mieux mettre en œuvre la stratégie.

Avec le passage aux services numériques, il y aura des gens qui chercheront à en exploiter les faiblesses et cela est particulièrement vraies lorsqu'il s'agit de services numériques.

Mme Abel a déclaré que la CBS fait beaucoup de travail pour s'assurer que grâce à la technologie financière, la confidentialité et la sécurité peuvent être maintenues.

« Quand nous parlons de technologie, il ne peut jamais y avoir de fiabilité à 100 %, mais ce que nous voulons, c'est nous assurer que ces systèmes sont bien établis, testés et à jour pour faire face à toutes les attaques que les gens peuvent lancer », a déclaré Mme Abel.

Elle a ajouté que cela inclura de mieux équiper les institutions actuelles qui supervisent les services financiers et la cybercriminalité aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: fintech, Banque centrale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search