Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles examinent les moyens pour que les visiteurs minimisent leur empreinte carbone lors d'un symposium « vert »

Victoria, Seychelles | | September 23, 2021, Thursday @ 20:14 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 898
Les Seychelles examinent les moyens pour que les visiteurs minimisent leur empreinte carbone lors d'un symposium « vert »

Les visiteurs qui souhaitent atteindre cet objectif peuvent souhaiter séjourner dans un hôtel certifié SSTL.  (Hotel L'Archipel) 

 

(Seychelles News Agency) - Jeudi, les Seychelles ont examiné les moyens d'aider les visiteurs à minimiser leur empreinte carbone lorsqu'ils séjournent dans la nation insulaire lors d'un symposium sur la « Relance verte du tourisme ».

Le symposium était organisé par le Haut-commissariat britannique en partenariat avec les ministères locaux du tourisme et de l'environnement et comprenait la participation du secteur du tourisme.

La secrétaire principale pour le tourisme, Sherin Francis, a déclaré que "le symposium intervient à un moment important de notre phase de reprise du tourisme, alors que nous réfléchissons à la manière de remettre notre industrie des effets du COVID-19".

« En même temps, nous devons réaliser qu'il y a de plus grands défis auxquels le pays sera confronté à l'avenir s'ils ne sont pas abordés, et ça ce sont les effets du changement climatique. À travers le symposium, nous avons réuni de nombreux acteurs du monde de l'industrie du tourisme ensemble afin de discuter de ce que nous pouvons faire de plus, des engagements que nous devons commencer à prendre aujourd'hui et connaître les engagements que le pays a pris au niveau international en termes de réduction de la quantité de dioxyde de carbone relâché dans l'atmosphère, " dit Mme. Francis.

"Nous espérons qu'à la fin de la journée, nous pourrons sortir avec plus de connaissances sur la question, afin de les partager avec nos partenaires", a-t-elle ajouté.

 Le symposium était organisé par le Haut-commissariat britannique en partenariat avec les ministères locaux du tourisme et de l'environnement.(Seychelles Nation) Photo License: CC-BY         

De son côté, Sylvestre Radegonde, le ministre pour le Tourisme, a déclaré qu'avec le nombre d'arrivées de visiteurs qui a plus que doublé au cours des deux dernières décennies, l'industrie touristique de la nation insulaire est devenue trop confortable.

« Les événements des deux dernières années nous ont montré à quel point notre monde évolue rapidement et à quel point le tourisme est vulnérable aux facteurs externes. En 2020, les Seychelles ont perdu plus de 60% de leurs revenus touristiques en raison de la pandémie du COVID. Une reprise complète exige que nous adaptions encore plus de mesures à long terme qui s'attaqueront non seulement aux effets de la pandémie en cours et à la concurrence croissante de destinations similaires, mais aussi des mesures qui s'attaquent à notre vulnérabilité aux effets du changement climatique et du réchauffement climatique », a déclaré M. Radegonde.

À travers des présentations, les participants ont souligné l'urgence économique et climatique de la mise en œuvre et de la promotion d'une industrie du tourisme inclusive basée sur la nature et soucieuse du climat, ainsi que la sensibilisation aux engagements du tourisme et aux principales conclusions axées sur le tourisme dans les contributions déterminées au niveau national (CDN) révisées pour Les Seychelles.

Des exemples de bonnes pratiques d'atténuation et d'adaptation au changement climatique, tels que le label de tourisme durable des Seychelles (SSTL) et la campagne Green Footprint Seychelles, ont également été présentés afin d'inspirer d'autres établissements touristiques à reproduire ces efforts.

« Les visiteurs souhaitant réduire leur empreinte carbone sont en augmentation. Les visiteurs qui souhaitent y parvenir peuvent vouloir séjourner dans un hôtel certifié SSTL, et nous voulons nous assurer que ces établissements sont bien commercialisés afin que les visiteurs sachent qu'ils existent. Pour le moment, seuls les établissements sont certifiés sous ce label, cependant, il est dans notre plan d'impliquer tous les opérateurs restants de l'industrie », a déclaré Mme. Francis.

À la fin du symposium, les participants ont signé un document final pour exprimer leur volonté de lier la conservation et le tourisme de manière plus inclusive et de travailler à un rétablissement du tourisme basé sur la nature.

 

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: empreinte carbone, tourisme

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search