Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Alerte à la corruption : un Seychellois qui a pu quitter le pays malgré des problèmes avec les impôts soulève des questions

Victoria, Seychelles | | September 27, 2021, Monday @ 20:38 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rassin Vannier | Views: 746
Alerte à la corruption : un Seychellois qui a pu quitter le pays malgré des problèmes avec les impôts soulève des questions

M. Fonseka répondait aux questions posées par Ralph Volcere, rédacteur en chef du journal Seychelles Independent.  (Seychelles Nation)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Le fait de ne pas avoir empêché un Seychellois qui avait des problèmes fiscaux non résolus de quitter le pays suggère qu'il pourrait y avoir un élément de corruption dans les opérations gouvernementales, a déclaré lundi un haut responsable.

Le ministre de l'Intérieur, Errol Fonseka, répondait aux questions posées par Ralph Volcere, rédacteur en chef du journal Seychelles Independent.

Dans sa lettre au ministre, M. Volcere a demandé une interview à la presse concernant le propriétaire d'une entreprise de construction qui, selon lui, " s'est enfui au Kenya pour éviter de se conformer aux décisions de justice et il y avait un mandat d'arrêt lancé contre lui ".

M. Volcere a déclaré que le seychellois "a été autorisé à entrer dans le pays il y a quelques semaines à peine et à en sortir à nouveau sans l'intervention des forces de l'ordre, qui comprennent à la fois la police et l'immigration, deux agences directement sous votre portefeuille. "

"Lorsque la personne en question quittait le pays, il y a eu une alerte, liée à un problème d'emploi, qui a été relevé par l'agent d'immigration. L'homme a ensuite été détenu par les agents d'immigration jusqu'à ce que son avocat fournisse la preuve que l'affaire avait déjà été résolu et il a ensuite été autorisé à partir », a déclaré M. Fonseka.

Le ministre a déclaré qu'après le départ du seychellois, son département a creusé davantage et de nouvelles informations ont montré qu'il y avait un autre cas datant de 2018 qui aurait dû alerter les agents d'immigration, mais d'une manière ou d'une autre, ça n’a pas été le cas.

« Cette affaire datant de 2018 concerne un sujet grave liée à des arriérés d'impôts non résolus et l'alerte aurait dû être relevée par l'agent. On ne sait pas comment cela n'a pas été détecté, mais je vais envoyer l'affaire à la Commission anti-corruption des Seychelles (ACCS) pour enquête », a ajouté M. Fonseka.
La Commission anti-corruption des Seychelles est un organisme créé pour enquêter et poursuivre les affaires relatives à la corruption dans la nation insulaire de l'océan Indien occidental.

Le ministre a fait part de ses inquiétudes quant au fait que ces alertes auraient également dû être détectées à l'arrivée de l'homme dans le pays et c'est une question qu'il devra régler.

M. Fonseka a déclaré que ses enquêtes avaient montré qu'aucun mandat d'arrêt n'avait été émis contre l'homme.

"Ce que nous savons aujourd’hui, c'est que l'homme est en dehors du pays pour le moment et qu'il a une audience prévue pour le 6 octobre, et s'il ne se présente pas et que le tribunal délivre un mandat d'arrêt, alors nous prendrons les choses en mains afin de régler le problème », a-t-il déclaré.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: corruption

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search