Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

La Banque centrale des Seychelles met en garde les banques : mettre en œuvre des politiques monétaires ou faire face à des mesures

Victoria, Seychelles | | September 28, 2021, Tuesday @ 21:21 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 723
La Banque centrale des Seychelles met en garde les banques : mettre en œuvre des politiques monétaires ou faire face à des mesures

Mme Abel a expliqué que les mesures non conventionnelles sont des mesures que la Banque centrale n'utilise généralement pas.  (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - La Banque centrale des Seychelles (CBS) prendra des mesures non conventionnelles contre les banques commerciales si elles ne mettent pas en œuvre les politiques monétaires mises en place en juin, a déclaré mardi un haut responsable.

La gouverneure de la banque centrale, Caroline Abel, a transmis cet avertissement aux banquiers lors d'une conférence de presse sur les décisions de politique monétaire pour le quatrième trimestre 2021.

Fin juin, la Banque centrale a abaissé ses taux de politique monétaire pour le troisième trimestre 2021 à 2%, un point de pourcentage de moins que les trimestres précédents.

Ce réalignement a été jugé nécessaire pour réduire le coût du crédit et ainsi relancer l'activité économique. À cet égard, la Facilité permanente de crédit a été abaissée de 6 % à 3,5 % et la Facilité permanente de dépôt de 1 % à 0,5 %.

"Le cadre de politique monétaire que nous avons mis en place en juin reflète l'économie que nous avons aujourd'hui. Chaque fois que le conseil d'administration prend une décision, elle entre en vigueur trois mois après, ce qui signifie que les banques ont suffisamment de temps pour agir. Les banques ont jusqu'au vendredi 1 er octobre pour faire cela. Elles doivent faire une annonce au public dans les prochains jours, avant vendredi, sur ce qu'elles feront. En tant qu'agents de la Banque centrale, les banques commerciales doivent mettre en œuvre les décisions prises par la Banque centrale », a déclaré Mme. Abel.

Compte tenu des évolutions internes et externes, le conseil d'administration de la CBS a décidé le 27 septembre de maintenir les taux de la politique monétaire à 2 %, avec un plancher à 0,5 % et un plafond à 3,5 %.

Mme. Abel a expliqué que les mesures non conventionnelles sont celles que la Banque centrale n'utilise généralement pas car il existe un cadre censé fonctionner.

"Cependant, lorsque vous vous voyez dans des situations où le cadre ne fonctionne pas, la Banque centrale doit examiner d'autres mesures, en tenant compte du mandat de la banque, pour s'assurer que ces affaires ne sont pas compromises. Pour le moment, je ne peux pas dire quelles sont ces mesures non conventionnelles, cependant, des discussions sont déjà en cours en interne. Lorsque la Banque centrale impose ces mesures aux banques commerciales, il doit y avoir un élément de surprise pour qu'elles prennent la Banque centrale au sérieux », a déclaré Mme. Abel.

Elle a souligné que bien que le secteur du tourisme se redresse, il n'a pas encore atteint les niveaux de 2019. En tant que tels, tous les acteurs de l'économie doivent comprendre cela et que l'économie est toujours fragile.

Mme. Abel a déclaré que sur le marché intérieur des changes, un nouveau renforcement de la roupie a été observé au troisième trimestre 2021 par rapport au trimestre précédent en raison de l'augmentation de l'offre de devises dépassant la croissance de la demande. Cependant, les statistiques pour septembre 2021 montrent jusqu'à présent que la demande de devises dépasse l'offre.

Bien que le taux de change soit resté relativement stable, il continue de dépendre des mouvements du niveau agrégé de l'offre et de la demande et, par conséquent, des facteurs sous-jacents qui influencent ces indicateurs.

Le gouverneur de la CBS a déclaré que malgré le renforcement de la monnaie nationale, la hausse des prix internationaux des matières premières et les coûts d'expédition mondiaux élevés ont également maintenu les pressions inflationnistes nationales élevées.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Banque centrale

More from Actualités Nationales →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search