Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le FMI octroie la deuxième tranche du prêt accordé aux Seychelles ; pas de primes de fin d'année pour les travailleurs des entreprises publiques

Victoria, Seychelles | | December 20, 2021, Monday @ 20:23 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sedrick Nicette, Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 860
Le FMI octroie la deuxième tranche du prêt accordé aux Seychelles ; pas de primes de fin d'année pour les travailleurs des entreprises publiques

Le Bâtiment Liberty House qui abrite le ministère des Finances.  (Gerard Larose)

 

(Seychelles News Agency) - Le Fonds monétaire international (FMI) a approuvé le deuxième décaissement, une somme de 34 millions de dollars, de son prêt accordé aux Seychelles, alors même que le Conseil des ministres a décidé que les employés des entreprises publiques ne recevront aucune prime ou avantages pour 2021, ont déclaré des responsables, lundi.

Le décaissement fait partie de l'accord prolongé de 32 mois dans le cadre de la facilité élargie de financement (EFF) pour un montant total de 105,6 millions de dollars.

Le FMI a accepté le décaissement après avoir évalué les progrès des Seychelles vers les objectifs qu'ils s'étaient fixés, qui comprenaient la réduction du déficit budgétaire, l'atteinte d'un excédent budgétaire et la garantie de la viabilité de sa dette.

"Lors de la visite du FMI au mois de novembre, ils ont signalé que les Seychelles avaient atteint tous les objectifs quantitatifs qui avaient été fixés dans le cadre de ce programme et, par conséquent, conformément à l'accord, ils ont maintenant accepté de verser la deuxième partie de ce prêt aux Seychelles", a déclaré, Patrick Payet, le secrétaire d'État aux Finances, aux journalistes.

Ce deuxième décaissement de 34 millions de dollars entre directement dans le budget du pays pour 2022.

La première partie du prêt accordé aux Seychelles dans le cadre de cet accord était en juillet pour 34 millions de dollars et l'année prochaine, un décaissement de 19 millions de dollars devrait être accordé, et le même montant devrait être versé en 2023.

M. Payet a déclaré que les Seychelles avaient retiré la somme la plus importante cette année en raison de l'énorme déficit budgétaire cette année par rapport à ce qui est prévu pour 2022 et 2023.

Dans le cadre de l'accord, les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, devraient entreprendre de nombreuses réformes dans tous les secteurs, avec davantage d'objectifs fixés pour le décaissement de la prochaine partie du prêt.

« L'une des principales réformes que nous envisageons est la révision du régime de la taxe professionnelle ainsi que de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA), pour laquelle nous travaillons aux côtés du FMI pour nous assurer que nous pouvons éliminer toutes les lacunes qui nous limitent dans la collecte de recettes maximales a déclaré M. Payet.

De son côté, le ministre des Finances, Naadir Hassan, a déclaré que les Seychelles devant être prudentes dans leurs dépenses, le Conseil des ministres a décidé que les entreprises publiques ne verseraient au personnel aucune prime ou avantage de performance pour l'année 2021.

"Ce n'a pas été une décision facile et nous savons que ce n'est pas non plus une décision populaire mais c'est une décision que le gouvernement a dû prendre, compte tenu de la situation économique du pays", a déclaré M. Hassan.

Le ministre a déclaré que les événements récents, y compris une grève des travailleurs de la Public Utilities Corporation (PUC), étaient principalement dus à l'échec du conseil d'administration et de la direction de l’entreprises à gérer les attentes.

"Le problème était que les attentes n'étaient pas gérées correctement, où le conseil d'administration ou la direction ont peut-être dit au personnel qu'ils obtiendraient une prime à la fin de l'année et cela, bien sûr, a conduit au mécontentement lorsque le personnel a ensuite été informé que ce ne serait pas le cas. C'est quelque chose qui doit vraiment être bien fait à l'avenir, pour s'assurer que les attentes du personnel soient bien gérées », a ajouté M. Hassan.

Dans un communiqué de presse publié lundi, le Syndicat du travail des Seychelles s'est dit totalement déçu de la décision prise par le Conseil des ministres.

« Nous sommes d'avis que la branche exécutive du gouvernement a outrepassé ses responsabilités et s'est immiscée dans le processus de prise de décision de ces entreprises…. La raison invoquée pour cette décision par le Conseil est également de nature frivole dans le sens où ces institutions génèrent leurs propres fonds et aucun argent n'allait venir du gouvernement pour le paiement de la prime. La décision de payer ou non aurait dû être laissée au conseil d'administration de ces institutions en fonction des performances de l'entreprise en 2021 », a déclaré le Seychelles Labour Union.

Le syndicat a déclaré qu'il assurerait la liaison avec d'autres organisations syndicales et les travailleurs pour déterminer une voie à suivre à la suite de la décision du Cabinet.

L'année dernière, le personnel de PUC et de la Seychelles Trading Company (STC) se sont mis en grève après avoir appris qu'ils ne recevraient pas de prime de fin d'année.

La décision a ensuite été révisée et l'argent déjà budgétisé pour le PUC avait été divisé en parts égales et tout le personnel avait reçu 5 800 SCR (274 $) tandis que les travailleurs de STC ont reçu 5 000 SCR (236 $).

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: FMI

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search