Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Criminalité financière : l'organisme anti-corruption des Seychelles met de nouvelles inculpations contre le couple Valabhji

May 27, 2022, Friday @ 21:02 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 806
Criminalité financière : l'organisme anti-corruption des Seychelles met de nouvelles inculpations contre le couple Valabhji

Selon l'ACCS, les nouvelles accusations sont centrées sur la création d'un faux document censé être un accord de prêt. (Salifa Karapetyan, Seychelles News Agency)

 

(Seychelles News Agency) - La Commission anti-corruption des Seychelles (ACCS) a porté jeudi de nouvelles accusations contre l'homme d'affaires Mukesh Valabhji et son épouse Laura devant la Cour suprême.

Selon un communiqué de l'ACCS, "les nouvelles accusations sont centrées sur la création d'un faux document censé être un accord de prêt qui a permis l'achat d'actions d'une valeur de 4 millions de dollars dans une société de télécommunications du Myanmar".

La Commission a déclaré que les nouvelles accusations impliquent des activités criminelles aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, au Myanmar, à Singapour, en France et aux États-Unis et impliquent une seule transaction. Cela a été découvert grâce au criblage continu des documents et à l'énorme volume de données recueillies lors des perquisitions dans les propriétés résidentielles et les bureaux menées par l'ACCS depuis le 18 novembre de l'année dernière.

M. Valabhji et sa femme ont été placés en détention provisoire avec leur co-accusé, Fahreen Rajan, ils réapparaîtront devant le tribunal le 9 juin.

L'ACCS a déclaré que "pour le moment, l'acquisition d'actions de 4 millions de dollars en 2016 n'est pas liée à l'enquête initiale connue sous le nom d'Opération Black Iron qui découle d'un vol en 2002", liée aux fonds que les Seychelles ont reçus du gouvernement des Émirats arabes unis qui ont disparu - une affaire dans laquelle Mukesh Valabhji a été inculpé.

Les accusations portées contre Laura Valabhji dans le cadre de cette affaire de 50 millions de dollars manquante ont été retirées jeudi dernier dans l'attente de nouvelles enquêtes, mais elle reste en détention provisoire dans le cadre d'une affaire concernant les armes à feu et la prévention du terrorisme.

Pendant ce temps, le cabinet d'avocats Kobre & Kim a déclaré jeudi dans un communiqué que "au cours des six derniers mois, l'ACCS a procédé à l'arrestation de plusieurs personnes en relation avec le vol présumé de 50 millions de dollars et de blanchiment d'argent datant d’il y a plus de 19 ans, sans présenter de preuves pertinentes »

Jason Masimore, partenaire des litiges mondiaux et des enquêtes chez Kobre & Kim, a déclaré : "Après près de six mois, l'ACCS a admis qu'il n'avait pas le pouvoir légal de poursuivre bon nombre de ces infractions et a accepté de libérer sous caution tous les suspects dans le cadre de leurs poursuites emblématique."

Il a ajouté que "malgré l'admission de l'ACCS qu'elle n'avait aucune autorité légale pour avoir inculpé la plupart des cas, le tribunal de première instance a refusé de rejeter les accusations afin que le gouvernement puisse adopter de nouvelles lois en faveur de l'ACCS. Cet acte de dépassement judiciaire met en évidence les inquiétudes que nous avons soulevées quant à l'absence de séparation des pouvoirs entre le pouvoir judiciaire et le gouvernement. »

Jeudi dernier, l'ACCS a déposé des accusations modifiées pour blanchiment d'argent contre l'homme d'affaires Mukesh Valabji et l'ancienne Première Dame Sarah Zarqhani Rene, et a abandonné les charges contre trois autres, sous réserve qu'ils signent un accord pour aider l'accusation dans l'affaire des 50 millions de dollars qui ont disparu des comptes du gouvernement.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: corruption, Valabhji, ACCS

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search