Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Investissement étranger : Investir aux Seychelles inclura un test des besoins économiques

Victoria, Seychelles | | August 19, 2022, Friday @ 20:42 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert-Lawen édité par: Betymie Bonnelame traduit par Rudie Bastienne | Views: 545
Investissement étranger : Investir aux Seychelles inclura un test des besoins économiques

Pour ouvrir des entreprises telles que des établissements touristiques de moins de 25 chambres, les étrangers doivent s'associer à un Seychellois. (Seychelles Nation) 

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les entreprises étrangères devront désormais subir une évaluation avant de s'installer aux Seychelles conformément aux modifications apportées à la loi sur l'investissement des Seychelles, a déclaré jeudi un haut responsable.

La déclaration a été faite par le secrétaire principal à l'investissement, Michael Nalletamby, lors d'un entretien avec un groupe d'agents de licence et d'enregistrement au sujet du Règlement de 2022 sur l'investissement (activités économiques) des Seychelles.

Le nouveau règlement a établi des directives claires sur les activités économiques aux Seychelles dans lesquelles un non-Seychellois peut investir.

Une série de réunions avec des informations actualisées sont organisées par la direction des investissements avec les institutions concernées.

Depuis juillet de cette année, la réglementation a été modifiée de sorte qu'avant qu'un étranger puisse créer une entreprise aux Seychelles, un examen des besoins économiques soit effectué par le Seychelles Investment Board (SIB).

Le règlement stipule que le SIB « évaluera les candidatures de non-Seychellois souhaitant exercer des activités dans lesquelles un non-Seychellois pourrait souhaiter investir, sur la base d'un examen des besoins, en tenant compte du développement de l'activité économique aux Seychelles, dans la mesure où cela peut être considéré dans l'intérêt de l'économie nationale et des consommateurs."

Les changements permettent aux ressortissants étrangers d'investir dans des entreprises qui incluent des services d'architecture, des services juridiques et des services fiscaux sans avoir à s'associer à un ressortissant seychellois.

Cependant, pour ouvrir d'autres entreprises telles que des établissements touristiques de moins de 25 chambres, ils doivent s'associer à un Seychellois et ce dernier doit détenir la majorité des actions de l'entreprise.

Dans un reportage sur la chaine de télévision Seychelles Broadcasting Corporation, M. Nalletamby a déclaré : « Il y a des craintes que nous ayons ouvert tous les secteurs aux étrangers et que les Seychellois n'aient pas assez d'espace pour développer leurs entreprises... Nous n'avons pas ouvert tous les secteurs aux entreprises étrangères. Nous n'avons ouvert seul ceux qui, à l'époque, nous trouvions une nécessité d’ouvrir, tel que l’industrie du tourisme et de l'éducation."

Il a ajouté qu'"il y aura une série de critères clairs mis en place pour évaluer correctement ces activités".

M. Nalletamby a déclaré que pour les activités ne figurant pas sur la liste, il sera nécessaire de déterminer si l'entreprise profitera à l'économie ou aux consommateurs seychellois.

Un test des besoins économiques sera effectué où des critères clairs seront définis pour évaluer les avantages que ces entreprises potentielles peuvent apporter au pays et s'il y a des avantages, elles pourront aller de l'avant.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: SIB

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search