Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles prévoient de mettre en place une usine de valorisation énergétique des déchets dans 2 ans

Victoria, Seychelles | | September 30, 2022, Friday @ 17:44 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 4965
Les Seychelles prévoient de mettre en place une usine de valorisation énergétique des déchets dans 2 ans

M. Joubert a déclaré qu'il y a environ 95 000 tonnes de déchets par an, et environ 50 000 peuvent être récupérées pour l'énergie des déchets.(Seychelles Nation)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles s'attendent à disposer d'une installation qui contribuera à réduire le volume de déchets sur la décharge et à produire de l'énergie dans deux ans avec l'aide de la Société financière internationale (IFC) de la Banque mondiale, a déclaré jeudi un haut responsable.

Le ministre de l'Environnement, Flavien Joubert, a fait cette déclaration aux journalistes après une rencontre entre les autorités locales et deux représentants de la SFI pour lancer le processus.

"Le gouvernement a demandé l'année dernière à la Société financière internationale, une branche de la Banque mondiale, de travailler avec nous en tant que conseillers en transactions pour lancer un processus dans lequel nous présenterons une proposition de traitement des déchets à Mahé aux personnes intéressées dans le secteur privé », a déclaré M. Joubert.

Dans le cadre de ce projet, les Seychelles envisagent de mettre en place une usine de valorisation énergétique des déchets, qui est une installation qui produit de l'énergie propre et renouvelable grâce à la combustion des déchets municipaux. L'usine peut réduire la quantité de déchets jusqu'à 80 %, dont le reste est éliminé dans des décharges.

"Nous voulons terminer la première phase dans maximum 8 mois où nous irons sur les marchés et la phase suivante, qui est la signature, dans 18 mois. Dans environ 18 mois, nous voulons confirmer notre accord avec des entreprises privées, puis lancer le processus de mise en œuvre », a déclaré M. Joubert.

Photo : Le ministre Joubert avec Bernard Atlan (à droite) et Servant Bleindou de l'IFC lors de la réunion de jeudi.  (Betymie Bonnelame, Seychelles News Agency) Photo License: CC-BY  

Sur la question de savoir si les Seychelles ont suffisamment de déchets pour une telle installation, M. Joubert a déclaré que "nous avons environ

95 000 tonnes de déchets par an, et environ 50 000 peuvent être récupérés pour l'énergie des déchets. Nous avons également des décharges sur Praslin et La Digue et nous réfléchirons à la façon de les réunir et les amener au même point à traiter."

Le ministre a déclaré que la première phase du projet démarre immédiatement et qu'un accord sera signé dans les prochaines semaines par lequel IFC sera comme un consultant pour les Seychelles et aidera du début à la fin du projet.

De son côté, Bernard Atlan, le responsable principal des investissements de l'IFC, a déclaré : "Ce dont nous avons discuté et convenu pour la voie à suivre, c'est que l'IFC aide le gouvernement à trouver la solution sur la manière d'impliquer le secteur privé pour déterminer le coût le plus rentable pour la gestion des déchets aux Seychelles."

M. Joubert a déclaré que le projet est une étape importante pour les Seychelles car ce sera une solution qui aidera la nation insulaire à résoudre le problème du manque d'espace dans les décharges.

"C'est une solution qui est préconisée et plus adaptée aux îles car nous sommes loin des marchés du recyclage ; nous n'avons pas assez de place et nos ressources sont assez proches les unes des autres. C'est trop compliqué pour nous de les gérer toutes ensemble avec les autres nécessités que nous avons dans le pays », a-t-il expliqué.

En outre, une usine de valorisation énergétique des déchets réduira le risque d'incendie sur la décharge auquel les Seychelles sont actuellement confrontées.

"En principe, l'énergie à partir des déchets réduit vos déchets d'environ 80 %, cela dépendra donc du type de technologie et de l'entreprise, mais cela minimisera ces incidences de 80 %. De plus, lorsque vous faites de l'énergie à partir des déchets, vous supprimez tout ce qui nous cause des problèmes aujourd'hui comme le bois, les pneus et le plastique et ceux qui causent les plus grands risques et provoquent la propagation et l'aggravation de l'incendie », a-t-il déclaré.

Sur le plan économique, M. Atlan a déclaré que l'un des avantages de la transformation des déchets en énergie est qu'elle résout le coût élevé de l'électricité dans le pays, car elle tire parti de la disponibilité des déchets pour produire de l'électricité.

"Le prix de l'électricité vendue sur le marché compense le coût que le gouvernement doit payer pour le traitement des déchets. C'est généralement ainsi que fonctionne le modèle", a-t-il ajouté.

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: déchets

More from Environnement →

Related Articles

Business →

Top news


Archives

» Advanced search