Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Durabilité : la surveillance des prises de poisson aux points de débarquement aux Seychelles reste un défi important

Victoria, Seychelles | | November 17, 2022, Thursday @ 20:53 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 584
Durabilité : la surveillance des prises de poisson aux points de débarquement aux Seychelles reste un défi important

 Au cours du mois d'octobre, seules huit patrouilles ont été effectuées sur les points de débarquement, alors que 28 ont été effectuées sur les marchés. (Seychelles Nation)

 

(Seychelles News Agency) - Photo : Au cours du mois d'octobre, seules huit patrouilles ont été effectuées sur les points de débarquement, alors que 28 ont été effectuées sur les marchés.

La surveillance et la conformité restent des défis importants dans la mise en œuvre du plan de cogestion de la pêche au casier et à la ligne du plateau de Mahé qui est entré en vigueur le 1er octobre 2022 pour améliorer la durabilité des stocks de poissons.

De nombreux membres du comité de mise en œuvre du plan ont fait ce constat lors de leurs interventions au 17e réunion du comité jeudi.

Cela allait des plaintes concernant le faible niveau de surveillance aux points d'entrée où les pêcheurs débarquent leur poisson par rapport aux niveaux plus élevés sur les marchés, et les agents de surveillance se voyant refuser l'accès à l'Eden Marina pour s'acquitter de leurs fonctions.

La directrice adjointe de la section des licences et permis de la Seychelles Fishing Authority (SFA), Karyss Auguste, a souligné dans son intervention qu'au cours du mois d'octobre, seules huit patrouilles ont été effectuées sur les sites de débarquement, tandis que 28 ont été effectuées sur les marchés.

Des patrouilles ont également été effectuées le long de la côte, dans les points de vente de poisson, les usines de transformation, les hôtels et les takeaways. À ce jour, seules deux infractions ont été enregistrées - une à un point de débarquement et une autre au marché.

Le président du comité, Roy Clarisse, a partagé avec la presse que "le comité voit que l'autorité ne fait pas assez de suivi en ce qui concerne le plan. Dans certaines régions, les gens signalent la vente de poissons trop petit, mais soit l'autorité n'ont pas l'information ou il ne réagit pas assez vite."

Il a en outre souligné que le plan est la responsabilité de chacun et pas seulement celle de l'autorité.

"C'est pourquoi nous affirmons que l'association et les membres du public devons tous jouer notre rôle pour faire en sorte que le plan fonctionne, s'assurer que nous sommes en mesure de protéger ces espèces et d'assurer leur pérennité", a déclaré M. Clarisse.

C'est la réduction des taux de capture et d'autres signes de surpêche qui ont incité à l'introduction des mesures décrites dans le plan de cogestion de la pêche au casier et à la ligne du plateau de Mahé. Ces efforts incluent une limite de taille pour le vivaneau rouge empereur et le jobfish vert, deux des espèces les plus importantes sur le plan commercial.

S'adressant à la presse, un membre de l'Association des pêcheurs de Roche Caïman, Terence Labrosse, a déclaré que la mise en œuvre du plan est importante pour l'avenir.

"Tous les pays ont leur ensemble de lois qui sortent pour protéger l'environnement et les poissons, et c'est quelque chose de bien. Ce sera bien pour les pêcheurs d'assister à des réunions dans les districts afin qu'ils soient au courant, car c'est une affaire sérieuse, " il a dit.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search