Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

COP27 : L’accord pour le Fond pour les pertes et dommages est excellent, mais gardez l'engagement de 1,5 C en vie, selon les Seychelles

Victoria, Seychelles | | November 23, 2022, Wednesday @ 18:14 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan Edité par: Betymie Bonnelame Traduit par: Rudie Bastienne | Views: 510
COP27 : L’accord pour le Fond pour les pertes et dommages est excellent, mais gardez l'engagement de 1,5 C en vie, selon les Seychelles

M. Joubert (avant droit) qui a assisté à la conférence avec le président Ramkalwan a déclaré que l'accord est quelque chose de positif.  (State House) 

 

(Seychelles News Agency) - L'accord pour un fonds "pertes et dommages" établi à la COP27 est une grande réussite pour les petites îles et les nations vulnérables, mais pas assez est fait pour atténuer le réchauffement climatique en dessous de 1,5 degrés Celsius, a déclaré mardi un haut responsable du gouvernement des Seychelles.

L'accord de financement des « pertes et dommages » a été conclu le 20 novembre, dernier jour de la 27e Conférence des Parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP27). Le financement ira aux pays vulnérables les plus touchés par le changement climatique.

Dans une interview accordée à la SNA, le ministre de l'Agriculture, du Changement climatique et de l'Environnement, Flavien Joubert, a déclaré que l'accord est quelque chose de positif, cependant, d'autres questions n'ont pas fait de progrès significatifs, notamment en matière de mitigation.

"L'une des campagnes que les Seychelles soutiennent en tant que petite nation insulaire est de maintenir l'engagement de 1,5 degré. Nous ne progressons pas à cet égard. Même s'il existe un fonds pour les pertes et dommages, le monde ne fait pas assez de mitigation pour rester dans la limite de 1,5 degrés Celsius et c'est une préoccupation majeure pour nous en tant que pays. Ce sera hors de notre contrôle si les choses continuent comme elles sont », a déclaré M. Joubert.

Lors de la COP21 en 2015, l'Accord de Paris - un traité international juridiquement contraignant sur le changement climatique - a été adopté dans le but de limiter le réchauffement climatique à 1,5 degrés Celsius, par rapport aux niveaux préindustriels.

L'un des délégués des Seychelles à la COP27, Wills Agricole, a souligné que l'objectif était de rendre l'Accord de Paris plus ambitieux, mais ce n'est pas ce qui se passe.

"Nous, en tant que petite nation insulaire, poursuivrons le combat pour l'Accord de Paris. Avec les émissions actuelles, cela atteindra un pic en 2025, qui n'est pas loin, et le fait que les pays développés et industrialisés ne montrent pas l'ambition de faire de l'Accord de Paris une réalité, même si nous nous battons pour les "pertes et dommages", nous aurons toujours des inondations, des ouragans et des sécheresses. Cela est simplement dû au fait que notre ambition de réduire le changement climatique en réduisant les émissions n'est pas là », a déclaré M. Agricole.

Parlant du fonds « pertes et dommages », il a souligné qu'il devrait devenir opérationnel l'année prochaine.

"C'est la plus grande réalisation depuis Paris. Le fonds "pertes et dommages" était l'une de nos priorités en tant qu'Alliance des petits États insulaires (AOSIS). Il faut maintenant mettre en place un comité de transition d'environ 35 membres - 15 membres du comité viendra de pays développés et 20 de pays en développement. Nous continuerons à le soutenir », a déclaré M. Agricole.

Dans une interview accordée à France24, le président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, qui était également le chef de la délégation du pays, a déclaré que "le fonds 'pertes et dommages' ainsi que l'indice de multi-vulnérabilité sont deux piliers dont les petits États insulaires en développement discutent avec le monde en disant qu'il faut faire quelque chose."

"J'espère juste que cette bonne nouvelle se traduira immédiatement dans la réalité car le monde n'a pas le temps d'attendre. Quand je parle des Seychelles, je parle d'îles qui ont perdu leur forme et de dunes de sable qui sont en train d'être détruites. J'ai vu nos îles granitiques perdre des plages et nous avons maintenant plus d'armures rocheuses au lieu de plages. J'espère juste que le monde prendra cela au sérieux et que le fonds sera créé et déboursé immédiatement », a déclaré M. Ramkalwan.

En plus de participer aux principaux événements des plénières de la COP27, la délégation des 15 membres des Seychelles a également pris part à divers événements parallèles qui se sont tenus du 6 au 20 novembre.

La prochaine COP devrait avoir lieu aux Émirats arabes unis à la fin de l'année prochaine.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search