Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Des observateurs seront déployés sur les navires de pêche taïwanais opérant dans les eaux des Seychelles

Victoria, Seychelles | | January 23, 2023, Monday @ 19:06 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 894
Des observateurs seront déployés sur les navires de pêche taïwanais opérant dans les eaux des Seychelles

Pêche au thon industrielle (Joe Laurence, Seychelles News Agency)

(Seychelles News Agency) - Les mécanismes de déploiement d'observateurs sur les navires taïwanais autorisés à pêcher dans les eaux des Seychelles seront bientôt finalisés, permettant le déploiement, selon un responsable des pêches.

Le dernier accord de pêche durable, signé par les Seychelles et la Taiwan Deep Sea Tuna Longline Boatowners and Exporters Association à la fin de l'année dernière, est entré en vigueur le 1er janvier 2023.

Le secrétaire principal des pêches, Roy Clarisse, a déclaré mercredi à la SNA que "pour ce qui est de la surveillance, il y a une disposition dans l'accord qui nous permet d'avoir un observateur humain à bord".

La clause 10 de la section 3 de l'accord, qui examine les conditions de la licence de pêche, stipule que "les navires de pêche de l'association embarqueront des observateurs scientifiques ou en conformité aux exigences des autorités compétentes des Seychelles à chaque fois que cela sera nécessaire".

La présence d'observateurs à bord des palangriers est conforme aux résolutions pertinentes de la Commission des thons de l'océan Indien (CTOI) concernant le programme d'observateurs scientifiques et les lois et règlements pertinents des Seychelles, y compris les programmes d'observation électronique.

Parlant d'un aspect de la pêche à la palangre - le transbordement en mer - qui préoccupe différents organismes car l'activité est généralement considérée comme une faille permettant une sous-déclaration des captures, M. Clarisse a souligné qu'"il existe un ensemble de procédures à suivre lors d'un transbordement en mer.


« Le transbordement en mer n'est pas effectué sans surveillance - tous les pays membres de la CTOI qui ont des navires qui participent au transbordement en mer doivent informer la CTOI à l'avance. C'est la CTOI qui surveille le transbordement en mer plutôt que le pays », a déclaré M. Clarisse.

"Chaque fois qu'il y a un transbordement en mer, le pays doit informer qu'il y a un navire X qui effectuera un transbordement avec le navire transporteur Y. Tous les navires transporteurs qui opèrent dans la zone CTOI ont un observateur humain à bord, qui a été engagé par la CTOI. Ainsi, lorsqu'un transbordement a lieu en mer, c'est l'observateur humain qui enregistre et surveille le processus », a-t-il poursuivi.

Il a déclaré que tous les palangriers industriels qui opèrent dans d'autres zones de l'océan Indien sont autorisés à effectuer des transbordements en mer, cependant, les pays de la Commission de l'océan Indien - Seychelles, Maurice, Madagascar et Comores - ont signé un accord en 2017 qui n'autorise pas transbordement dans leurs eaux respectives.

"Tout navire qui pêche dans nos eaux et qui veut faire du transbordement doit le faire au port ou en haute mer", a précisé M. Clarisse.

Lorsqu'il s'agit de faire débarquer les navires d'un pourcentage de leurs prises à Port Victoria, le secrétaire principal a souligné qu'il n'y a pas de telles obligations pour les pays opérant dans les eaux des Seychelles, cependant, cela est encouragé.

Les prises des palangriers sont stockées à bord des navires à -60 degrés Celsius et, pour le moment, les Seychelles ne disposent d'aucune installation capable de traiter le poisson à cette température.

"Nous travaillons sur le développement de la zone de transformation du poisson sur l'Ile du Port, et il y a des intérêts à investir dans la transformation du poisson à -60 degrés. Dans les accords, nous avons également une clause qui prévoit le moment où les installations à terre seront opérationnelles, au moins, il est prévu que ces transformateurs achètent du poisson à ces navires », a déclaré M. Clarisse.

Shermin Rudie Faure

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: thon, CTOI

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search