Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Le premier projet de MVI pour les PEID sera prêt en 2023, selon la coordinatrice des Nations Unies pour les Seychelles

Victoria, Seychelles | | February 1, 2023, Wednesday @ 19:37 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Salifa Karapetyan édité par Betymie Bonnelame et traduit par Rudie Bastienne | Views: 1741
Le premier projet de MVI pour les PEID sera prêt en 2023, selon la coordinatrice des Nations Unies pour les Seychelles

Mardi, Lisa Singh a présenté ses lettres de créance au président Ramkalawan. (State House) 

 

(Seychelles News Agency) - Le premier projet de l'indice de vulnérabilité multidimensionnelle (MVI), conçu pour accroître l'éligibilité des petits États insulaires en développement (PEID) comme les Seychelles à recevoir un financement plus important, devrait être prêt d'ici la fin de l'année.

La déclaration a été faite par la coordinatrice résidente des Nations Unies nouvellement accréditée pour les Seychelles, Lisa Singh.

Reconnues comme un pays à revenu élevé en ce qui concerne son PIB, les Seychelles, comme d'autres PEID ayant un statut similaire, perdent sur le financement du développement essentiel et un tel indice devrait résoudre ce problème.

Suite à la présentation de ses lettres de créance au président Wavel Ramkalwan mardi à State House, la nouvelle coordinatrice résidente des Nations Unies a déclaré que le MVI vise à mettre en évidence et à traiter les vulnérabilités particulières inhérentes au contexte des PEID.

"Nous nous sommes rendu compte que faire du progrès économique et avoir la prospérité ne devaient pas avoir pour effet de pénaliser les mêmes pays. Nous nous attendons à ce que le projet soit prêt d'ici la fin de l'année et après cela, en termes de processus, les pays doivent s'engager et accepter le MVI en tant qu’indice spécial qui doit être combiné et couplé avec le PIB pour déterminer le financement concessionnel », a déclaré Mme. Singh.

Elle a ajouté que "je ne peux pas vous dire exactement quand il sera approuvé, mais nous ne pouvons que vous assurer que l'ONU est très axée sur cela et c'est pourquoi nous la menons, en consultation avec le pays PEID".

Le coordinateur résidant, qui est basé à Port Louis, la capitale mauricienne, a également indiqué que les discussions avec le président ont tourné autour de la collaboration et du soutien qui peuvent exister à l'avenir étant donné que les Seychelles et l'ONU travaillent actuellement sur un nouveau cadre de coopération de cinq ans.

Mme. Singh a déclaré : "Il doit être plus audacieux et se concentrer sur la garantie que les principales priorités du pays sont traitées par l'ONU. En mars, nous aurons de nombreux directeurs régionaux ici pour discuter avec le gouvernement du prochain cadre de coopération et cela sera également l'occasion de s'assurer que l'équipe de l'ONU est beaucoup plus systématique."

Les nouvelles personnes sont au cœur de l'agenda national, donc sans des personnes en bonne santé, éduquées et économiquement stables, les pays ne sont pas résilients et stables, a déclaré Mme. Singh.

Elle a ajouté qu'il y a une bonne base aux Seychelles dans le sens où sa trajectoire économique l'a transformée en l'un des pays leaders du continent et le défi est maintenant de savoir comment prendre en compte le risque mondial.

"Nous avons l'intention d'aider les Seychelles à aborder les problèmes de manière plus intersectorielle et en particulier la question de la consultation", a déclaré Mme. Singh.

Pour mieux comprendre l'environnement socio-économique du pays, Mme. Singh prévoit de rencontrer des groupes de femmes, la société civile et le chef de la Chambre de commerce, entre autres, lors de son séjour aux Seychelles.

Elle a déclaré que cela "garantira que ce que nous avons est un cadre de coopération solide qui résonne pour ce pays, qui résonne pour ce peuple".

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search