Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Les Seychelles vont améliorer le système d'alerte précoce dans le cadre du projet CREWS

Victoria, Seychelles | | February 9, 2023, Thursday @ 20:34 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Shaorn Ernesta, traduit par Rudie Bastienne | Views: 1351
Les Seychelles vont améliorer le système d'alerte précoce dans le cadre du projet CREWS

M. Agricole a déclaré que cela permettra à l'Autorité météorologique des Seychelles d'établir des systèmes d'alerte précoce qui profiteront aux Seychelles au cours des 5 prochaines années.  (Seychelles Nation) 

 

(Seychelles News Agency) - Les Seychelles devraient bénéficier d'une formation et de technologies dans le cadre d'un projet mondial de 30 millions de dollars en 2023 pour améliorer leur système d'alerte précoce en cas de catastrophe, selon un haut responsable de l'environnement.

Le projet financé par les Nations Unies s'adresse aux petits États insulaires en développement (PEID) comme les Seychelles ainsi qu'aux pays les moins avancés (PMA), qui, ensemble, sont les pays les plus vulnérables du monde.

Dans une interview accordée à la SNA, le conseiller spécial pour le changement climatique au ministère de l'Agriculture, de l'Environnement et du Changement climatique, Wills Agricole, a déclaré que le système d'alerte précoce des risques climatiques (CREWS) permettra à l'Autorité météorologique des Seychelles (SMA) d'établir des systèmes d'alerte qui bénéficieront aux Seychelles au cours des 5 prochaines années - bénéficiant de formations et d’expertise technique entre autres. Dans notre région, c'est la Commission de l'océan Indien qui coordonnera ce projet.

L'initiative spécialisée CREWS a été créée pour sauver des vies, des biens et des moyens de subsistance grâce à un accès accru aux alertes météorologiques précoces et aux informations sur les risques pour les habitants des PMA et des PEID.

Lors d'un événement parallèle organisé à la 27e Conférence des Parties (COP27) à la fin de l'année dernière en Égypte, le ministre seychellois de l'Agriculture, de l'Environnement et du Changement climatique, Flavien Joubert, a déclaré que les systèmes d'alerte précoce sont une adaptation prouvée, efficace et réalisable au climat. Une mesure qui sauve des vies et offre un retour sur investissement décuplé.

"Le rapport sur l'état du climat mondial 2021 de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) montre que les événements météorologiques extrêmes, les inondations, la sécheresse, les vagues de chaleur et les tempêtes, ont entraîné des centaines de milliards de dollars de pertes économiques et ont fait un lourd tribut aux vies humaines et au bien-être. Le sixième rapport d'évaluation du GIEC sur les impacts, l'adaptation et la vulnérabilité a reconnu les systèmes d'alerte précoce et les activités de gestion des risques de catastrophe comme des options d'adaptation transversales clés, qui améliorent les avantages d'autres mesures d'adaptation lorsqu'elles sont combinées », a déclaré M. Joubert.

Le ministre a souligné que d'importantes lacunes subsistent dans les systèmes d'alerte précoce, en particulier dans les pays en développement et en particulier dans les PEID et les PMA, ajoutant qu'il existe une incapacité mondiale à traduire les alertes précoces en actions rapides.

Il a appelé les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, et d'autres pays et communautés vulnérables à devenir plus résilients aux impacts des conditions météorologiques extrêmes et du changement climatique grâce à de meilleurs mécanismes d'alerte précoce.

"Ce sera crucial pour garantir que chaque personne, chaque communauté et chaque nation ait accès à des systèmes d'alerte précoce efficaces au cours des cinq prochaines années dans le cadre du plan de l'OMM. Ce sera une action très significative pour les pays vulnérables une fois mise en œuvre. La nécessité est urgente. Le nombre de catastrophes enregistrées a été multiplié par cinq, en partie à cause du changement climatique induit par l'homme et de conditions météorologiques plus extrêmes. Cette tendance devrait se poursuivre », a expliqué M. Joubert.

Il a noté que la moitié des pays dans le monde n'ont pas de systèmes d'alerte précoce et encore moins ont des cadres réglementaires pour lier les alertes précoces aux plans d'urgence.

"La couverture est la pire pour les pays en développement en première ligne du changement climatique, un système d'alerte précoce tel que CREWS sauvera des vies et apportera de vastes avantages économiques. Par conséquent, protéger les vies et sauvegarder les moyens de subsistance de ceux qui sont en première ligne de la crise climatique, comme nous les PEID, doit être une responsabilité mondiale collective », a déclaré M. Joubert.

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: CREWS

More from Actualités Nationales →

general →

Top news


Archives

» Advanced search