Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Économie bleue : les nations africaines vont construire un front uni dans les négociations internationales

Victoria, Seychelles | | February 22, 2023, Wednesday @ 20:49 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert-Lawen édité par: Betymie Bonnelame traduit par Rudie Bastienne | Views: 1285
Économie bleue : les nations africaines vont construire un front uni dans les négociations internationales

L'objectif de l'atelier de trois jours était d'examiner l'orientation politique pour une pêche, une aquaculture et une croissance bleue durables en Afrique. . (Gerard Larose)

 

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Les principaux domaines prioritaires nécessitant un front uni dans les forums internationaux et qui pourraient faire progresser considérablement le secteur de la pêche et de l'aquaculture en Afrique ont été identifiés lors d'un atelier organisé par le Bureau interafricain des ressources animales de l'Union africaine (UA-IBAR) aux Seychelles.

Dans un communiqué de presse vendredi, l'organisation a déclaré que l'objectif de l'atelier de trois jours était d'examiner l'orientation politique pour une pêche durable, l'aquaculture et la croissance bleue en Afrique. Il a également exploré les stratégies qui aideront l'Union africaine à atteindre les objectifs de l'Agenda 2063 au cours des 50 prochaines années.

Pendant les trois jours, les 35 participants des États de l'UA ont eu droit à des simulations de négociations réelles afin de savoir comment tirer le meilleur parti des négociations sur la scène internationale.

"L'un des objectifs de cette deuxième réunion est de tracer la voie à suivre pour les postes stratégiques", a déclaré l'UA-IBAR.

Il a ajouté que cela "contribuera à assurer une contribution accrue à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique, conformément à la Déclaration de Malabo appelant à l'action pour la transformation de l'agriculture africaine d'ici 2025".

Une mention particulière de certaines stratégies en place a été faite pour répondre à ces besoins et parmi elles, la Stratégie de l'économie bleue en Afrique (ABES) qui vise à établir une économie bleue inclusive et durable qui transforme et fait croître l'Afrique.

La réunion faisait suite aux demandes des dirigeants africains demandant que davantage soit fait pour leurs nations afin de formuler et de promouvoir des points de vue partagés dans les négociations sur les relations internationales.

L'UA-IBAR a déclaré que cela à son tour "garantirait que les accords internationaux intègrent les exigences et les contextes africains. Cependant, pour maintenir la pêche durable et rentable sur le continent, les nations africaines doivent elles-mêmes ratifier et mettre en œuvre ces accords".

La formation a été mise en œuvre dans le cadre du Projet d'amélioration de la gestion durable des pêches et du développement de l'aquaculture en Afrique : projet de réforme accélérée du secteur (FishGov 2), un projet financé par l'Union européenne.

Outre les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, les autres pays représentés à l'atelier, qui s'est tenu au Berjaya Beau Vallon Bay Resort, étaient Maurice, les Comores et Madagascar.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: économie bleue, aquaculture

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search