Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

D'autres accusations de corruption et de blanchiment d'argent déposées contre Mukesh Valabjhi et Sarah Zarqani Rene

Victoria, Seychelles | | April 14, 2023, Friday @ 20:38 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert-Lawen édité par: Betymie Bonnelame traduit par Rudie Bastienne | Views: 1913
D'autres accusations de corruption et de blanchiment d'argent déposées contre Mukesh Valabjhi et Sarah Zarqani Rene

Mukesh Valabji et sa femme Laura à la Cour suprême - photo d'archive / 2021 (Seychelles News Agency, Rassin Vannier)

 

(Seychelles News Agency) - Le juge en chef des Seychelles, Rony Govinden, a ordonné vendredi, dans le cadre d'un avis de requête déposé au nom de la Commission anti-corruption des Seychelles (ACCS), de modifier les accusations portées contre l'homme d'affaires Mukesh Valabhji, qui était également l'ancien conseiller économique du président France Albert René, et Sarah Zarqani René, la veuve de l'ancien président René.

Selon l'ACCS, la demande vise à modifier les accusations portées contre les deux suspects, y compris la substitution d'accusations et l'introduction d'accusations supplémentaires.

Les 14 chefs d'accusation proposés contre Mukesh Valabhji sont désormais des allégations de vol, de corruption officielle et de blanchiment d'argent pour un montant d'environ 100 millions de dollars entre 1993 et 2012.

Zarqani René fait face à des allégations de blanchiment d'argent entre 2002 et 2012.

Les avocats représentant les deux suspects ont indiqué qu'ils s'opposeraient à la demande de modification des charges.

La prochaine audience aura lieu le 27 avril, date à laquelle les avocats de la défense doivent avoir déposé leurs objections écrites. La date du procès reste le 11 mai 2023.

L'affaire est liée à 50 millions de dollars prêtés au gouvernement des Seychelles par les Émirats arabes unis en 2002. Les fonds ont été transférés sur un compte bancaire du Seychelles Marketing Board (SMB), aujourd'hui la Seychelles Trading Company (STC), à un Compte bancaire de la banque Baroda en Angleterre en 2004.

L'accusation allègue que les fonds sont ensuite retournés aux Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental, pour payer les hôtels vendus lors de la privatisation de COSPROH, une entreprise publique qui possédait plusieurs hôtels.

C'est la deuxième fois que la Commission anti-corruption des Seychelles (ACCS) modifie les accusations dans l'affaire manquante de 50 millions de dollars.

Mukesh Valabjhi et son épouse Laura, ainsi que Sarah Zarqhani Rene, étaient présents vendredi matin devant la Cour suprême où leurs avocats ont demandé plus de temps pour rédiger leurs objections aux derniers amendements.

Le couple Valabhji a également comparu devant le juge Mohan Burhan concernant leur demande de récusation du juge en chef Govinden de leurs affaires.

Les avocats de l'ACCS ont demandé plus de temps pour rédiger leur objection à la requête.

Les accusés reparaîtra devant la Cour suprême le 21 avril pour l'affaire de la récusation.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Valabhji, ACCS, corruption

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search