Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Victoria
26°C
Go to mobile version:

« Connaître son état face au sida », demande le vice-président des Seychelles, à l’occasion Journée mondiale du sida.

Victoria, Seychelles | December 2, 2014, Tuesday @ 15:48 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Sharon Meriton Jean et Séverine Martin | Views: 1049
« Connaître son état face au sida », demande le vice-président des Seychelles, à l’occasion Journée mondiale du sida.

Une des images de la campagne mondiale de cette année contre le VIH et le SIDA ; « Réduire l’écart : dépister et traiter le VIH. » Le programme de l'Organisation des Nations Unies sur le VIH / sida, déclare que l’éradication de l'épidémie du SIDA est possible d’ici 2030, seulement si  «on comble l’écart» entre les personnes qui ont accès à la prévention, au traitement, aux soins et services de soutien et les gens qui sont laissés pour compte. (ONUSIDA)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Avec 76 nouveaux cas de VIH enregistrés au cours des onze derniers mois, le ministère seychellois de la Santé mobilise ses efforts pour limiter la propagation du virus en encourageant chaque citoyen sexuellement actif à faire un test VIH pour connaître son statut sérologique.

Les premières personnes à participer à la campagne ont été le vice-président des Seychelles, Danny Faure, la ministre de la Santé, Mitcy Larue, le chef de l'Organisation « Inter-Faith » et le responsable du diocèse catholique des Seychelles, Monseigneur Denis Wiehe.

« Si nous pouvons identifier chaque personne infectée, les soigner et bien les soigner, il n'y aura plus de transmission du virus [VIH]», a déclaré le vice-président lors de la cérémonie de lancement de la campagne nationale contre le SIDA, qui a eu lieu hier après-midi à Victoria.

Selon le vice-président, une étude menée par le ministère de la santé en 2012 a démontré que seulement 72% de la population entre 15 et 64 ans a été testée pour le VIH.

Ce qui correspond à la campagne mondiale contre le VIH et le SIDA, de cette année ; "Réduire l’écart : dépister et traiter le VIH".

Lors de la cérémonie de lancement de la campagne, le ministre de la Santé, Mitcy Larue, a déclaré : « Le temps est plus que venu de redoubler nos efforts, d'accélérer notre action et de réduire l'écart entre les personnes qui ont accès à la prévention du VIH, le traitement, les soins et des services de soutien et les gens qui sont laissés pour compte. »

Le vice-président des Seychelles, Danny Faure, a passé le test de dépistage du VIH lors du lancement de la campagne nationale contre le sida. (Seychelles Nation) Photo License: CC BY-NC

Le casdes Seychelles

Les Seychelles se sont jointes à de nombreux pays à travers le monde pour commémorer la Journée mondiale contre le SIDA qui a lieu le 1er Décembre de chaque année.

Le virus VIH a été identifié pour la première fois en 1981 et est supposé provenir de la République démocratique du Congo, en Afrique. Maintenant c’est une pandémie mondiale, 35 millions de personnes dans le monde vivent avec le VIH dont 19 millions d'entre elles ne savent même pas qu'elles ont le virus.

L’Etat insulaire des Seychelles, avec sa population de seulement 90 000 habitants, a signalé au total 608 cas de la maladie. Le pays a enregistré pour cette année seulement, un nombre alarmant de 76 nouveaux cas.

S’adressant au quotidien, «Today», le Directeur général du Conseil national du sida des Seychelles, le Dr Anne Gabriel, a déclaré que le virus est plus répandu chez les consommateurs de drogues injectables. Cela représente 20 pour cent desnouveaux cas. Le risque reste également élevé pour les  travailleursdu sexe et les hommesayant des rapports sexuelsavec d’autres hommes.

Cependant, cela ne signifie pas que le reste de la population n’est pas en danger de devenir victime de l'épidémie. Le gouvernement demande à ses citoyens de se protéger lors des actes sexuels et de se faire dépister afin de connaître leurs états sérologiques.

Lors d'une récente visite dans le pays, un fonctionnaire des Nations Unies a insisté sur la nécessité de faire dépister la population, en accordant une attention particulière aux jeunes femmes qui présentent un risque élevé de maladies sexuellement transmissibles, aux hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes, aux travailleurs du sexe, aux prisonniers et aux travailleurs migrants.

Les utilisations et échanges multiples de seringuesentre consommateurs de drogue est également un sujet de préoccupation en raison de l’importance croissante de l'hépatite C au cours des dernières années

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: le VIH, SIDA, Denis Wiehe

More from Actualités Nationales →

Related Articles

enviromnent →

Top news


Archives

» Advanced search