Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Début du procès des Valabjhis pour détentions d’armes illégales et anti-terrorisme devant la Cour suprême des Seychelles

Victoria, Seychelles | | July 3, 2023, Monday @ 20:31 in En français » ACTUALITÉS NATIONALES | By: Rita Joubert édité par: Betymie Bonnelame, traduit par Rudie Bastienne | Views: 1736
Début du procès des Valabjhis pour détentions d’armes illégales et anti-terrorisme devant la Cour suprême des Seychelles

 (Palais de justice des Seychelles)

 

(Seychelles News Agency) - Le procès pour possession d'armes illégales et terrorisme a débuté lundi devant la Cour suprême des Seychelles.

Les personnes inculpées dans cette affaire sont l'éminent homme d'affaires Mukesh Valabjhi et sa femme Laura, avocate. Sont également accusés dans la même affaire Leslie Benoiton - un officier supérieur des Forces de défense des Seychelles (SDF), Leopold Payet - un ancien chef des Forces de défense du peuple des Seychelles [l'ancien nom des Forces de défense des Seychelles] - et Frank Marie - un lieutenant-colonel à la retraite et chef de la sécurité présidentielle.

Le juge président, le juge en chef Rony Govinden, a commencé l'audience de l'affaire, qui concerne plus de 100 armes à feu et plus de 35 000 cartouches récupérées au domicile des Valabjhi à Morne Blanc lors d'une perquisition le 18 novembre.

Cela s'est produit après que le couple a été arrêté dans le cadre d'une affaire de blanchiment d'argent de 50 millions de dollars manquants accordés au gouvernement des Seychelles par les Émirats arabes unis en 2002.

Tous les accusés ont comparu devant la Cour suprême et ont entendu leurs charges modifiées amendées par le parquet le mercredi 28 juin. Tous les accusés ont plaidé non coupables des charges.

Le procès était initialement prévu pour le mois d’avril, mais a été retardé à la suite de la demande de récusation du juge Govinden en tant que juge président du procès, qui a été rejetée le 1er juin.

Juste avant de fixer la nouvelle date du procès, M. Govinden avait débloqué les comptes à l'étranger du couple – qui avaient été gelés à la demande de la Commission anti-corruption des Seychelles (ACCS).

Bien que le tribunal ait débloqué les fonds du couple à Singapour, ils ont de nouveau fait valoir lundi qu'ils n'avaient pas été en mesure de payer leur avocat international car leurs comptes bancaires étaient toujours gelés.

En s'adressant au tribunal, Laura Valabhji - une éminente avocate de profession - a expliqué que la Banque centrale de Singapour n'avait pas débloqué les fonds car ils n'avaient pas encore reçu "la preuve de la libération des tribunaux des Seychelles".

M. Govinden a répondu que puisque les tribunaux avaient déjà ordonné le déblocage des fonds, il appartenait aux accusés et à leurs avocats de régler les problèmes de paiement.

Il a ajouté qu'à mesure que la technologie évoluait, il devrait y avoir des moyens pour que l'avocat apparaisse en ligne pour représenter le couple avec les autres qui les représentent, à savoir France Bonte et Samantha Aglae.

Pendant ce temps, l'avocat de l'accusation, Stephen Powles, a fait sa déclaration liminaire devant la Cour suprême, fournissant un résumé de l'affaire jusqu'à présent, qui comprenait les cinq arrestations d'accusés et comment certaines des armes ont été trouvées dans des endroits cachés de la résidence du couple Valahbji à Morne Blanc.

La Cour a ajourné jusqu'à mardi matin lorsque l'accusation fera comparaître ses premiers témoins dans l'affaire.

 

Actualités Nationales » Be a reporter: Write and send your article
Tags: terrorisme, Valabhji

More from Actualités Nationales →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search