Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

« Wildlife Vets International » veut aider les Seychelles à résoudre la maladie mystérieuse de la pie.

Seychelles et Maurice | December 6, 2014, Saturday @ 18:02 in En français » ENVIRONNEMENT | By: Hajira Amla et Fatime Kante | Views: 2523
« Wildlife Vets International » veut aider les Seychelles à résoudre la maladie mystérieuse de la pie.

La pie endémique des Seychelles, sauvé de l'extinction de 12 oiseaux, à 280 à l'heure actuelle, font maintenant face à une maladie des yeux mystérieux qui affecte leur capacité à survivre jusqu’à l'âge adulte sur l'île de Aride ((Nature Seychelles)

Photo license  

(Seychelles News Agency) - Une organisation caritative de vétérinaires britannique, Wildlife Vets International (WVI) a lancé une campagne de collecte de fonds à travers ‘Big give Christmas Challenge’ pour aider une sélection d'oiseaux et d'animaux menacés d'extinction aux Seychelles et à Maurice.

WVI aide les organisations de conservation de l'île telle que ‘Nature Seychelles’, dont le siège se trouve à Roche Caïman à Mahe, l’île principale des Seychelles, avec l’assistance vétérinaire et la formation pour protéger les oiseaux en voie de disparition comme ‘la veuve, l‘oiseau lunette et la pie.

Selon un communiqué de presse publié par ‘Nature Seychelles’, le Co- fondateur et Directeur de WVI, Andrew Greenwood, a visité les îles de l'Océan Indien en novembre pour préparer  la campagne de collecte.

Un pour la douleur, deux pour la joie

Dans la nature particulière et la réserve marine de l'île Cousin administrée par une ONG locale, Greenwood a observé une population saine de pies sauvées avec succès de l’extinction.

A partir de seulement 12 oiseaux sur Cousin, Nature Seychelles et ses partenaires ‘Birdlife International’ ont aidé les joyeux oiseaux noirs et blancs dont la population est d'environ 280 dans cinq îles occidentales de  l’archipel de l'Océan Indien, une réussite rare dans la conservation des espèces en voie de disparition.

La pie des Seychelles (Maxime Aliaga) Photo License: All Rights Reserved

Cependant, dans l'île voisine d’Aride, un mystère se trame- les jeunes pies n’atteignent pas l'âge adulte, affecté par une maladie inconnue des yeux.

Les oiseaux malades ont besoin d’accès à des soins spécialisés dans le domaine de la pathologie et des maladies aviaires pour les identifier ou les éradiquer de l'île.

Le Directeur Général de ‘Nature Seychelles’, Dr Nirmal Shah , a averti que des décennies de travail qui ont été consacrées à la restauration des populations de pies ainsi que l’oiseau endémique ‘l’oiseau lunette, ‘le petit duc scieur ’ et ‘la veuve’pourrait facilement être compromises .

 " Nous avons réalisé des conservations miraculeuses, mais il y a le danger de retourner à la case départ et sans une expertise vétérinaire de la faune dans ces îles nous pourrons être confrontés à une catastrophe, " a-t-il dit.

Une sélection d’oiseaux menacés d’extension aux Seychelles (Jeff Watson) Photo License: All Rights Reserved 

Moment pour la réhabilitation de la tortue

Greenwood a également rencontré le Président de la Société de Conservation Marine des Seychelles, David Rowat, en partenariat avec l’hôtel Banyan Tree situé au sud de Mahé, et a lancé le premier Centre de réhabilitation de tortue.

Dr Rowat a exprimé le besoin urgent d'expertise de vétérinaires spécialistes de la faune pour’aider les tortues malades à recouvrer leur santé. Une balane mystérieuse qui affecte les tortues des Seychelles, est un excellent exemple de cette nécessité, parce que les coquilles de tortues infectées sont endommagées et deviennent poreuses, leur font perdre la flottabilité dans l'eau.

Ne jamais suivre les traces du dodo 

Un petit chemin à travers l'étang, WVI prévoit aussi d'aider les oiseaux menacés à Maurice en aidant à établir de nouvelles populations de la perruche endémique, le pigeon rose et la crécerelle de Maurice.  

Maurice est le foyer de l'un des cas les plus connus d'extinction, celle du dodo, qui est mort dans les années 1600 en raison de la consommation humaine et l'introduction de chats, chiens et autres mammifères qui accompagnaient le peuplement humain de l'île. Les extinctions les moins largement connues subies par Maurice sont les suivantes: le perroquet à double bec de l'île, le pigeon bleu de Maurice et le scinque géant.

Le Dr Greenwood examine le lézard de Maurice (Jeff Watson) Photo License: All Rights Reserved 

WVI et la Mauritian Wildlife Foundation ( MWF) veulent créer de nouvelles populations de perruches, pigeon rose et crécerelle de Maurice, pour prévenir des extinctions futures, et tous ces oiseaux ont besoin de dépistage de maladies pour s’assurer que les oiseaux sains soient sélectionnés pour peupler de nouveaux territoires. 

Auparavant menacé, le scinque de Telfair est maintenant en plein essor grâce à un projet d'élevage en captivité et un projet de mise en liberté. En dépit des gains, le Directeur de la conservation MWF, Vikash Tatayah, est également préoccupé par le manque d'accès aux vétérinaires spécialisés de la faune. 

"Nous avons obtenu quelques succès majeurs mais aussi récemment, en 1975, Maurice a perdu de nouveau une autre espèce, le boa fouisseur de l'île Ronde, " a-t-il dit. «Pour pouvoir sauver ces créatures, nous avons besoin de meilleurs conseils de vétérinaires sur la maladie et la population.

Nous souhaiterions voir cette collaboration se poursuivre autant de fois que  nous aurions besoin de sauver ces créatures pour de nombreuses années à venir, si ce n’est pour toujours. "

 Offrir un cadeau de Noël à la Mère Nature 

Déterminé à aider et sauver ce qui reste de cette biodiversité d'une importance vitale, le Dr Greenwood estime que WVI peut jouer un rôle essentiel dans la formation et la fourniture de services de pathologies vétérinaires à des ONG locales. Il a déclaré que : «Aucune de ces créatures ne se trouve nulle part ailleurs. 

Elles sont tout simplement uniques, et la plupart de ces espèces menacées ont été réduites à une seule population dans une île, les rendant extrêmement vulnérables à l'éradication. " C’est pourquoi l'établissement de nouvelles populations est si important.

Pour le réaliser, avec succès, le dépistage de la maladie est nécessaire pour’assurer une bonne santé aux nouvelles populations. En même temps, la surveillance sanitaire et l'accès aux experts pour identifier les causes de la mort. "

 

 

Environnement » Be a reporter: Write and send your article
Tags: Nature Seychelles, la pie, Wildlife Vets International, la veuve, l‘oiseau lunette

More from Environnement →

Related Articles

general →

Top news


Archives

» Advanced search