Subscribe for free: News alert
  • Follow us:
Go to mobile version:

Niger : la France va débuter l'évacuation de ses ressortissants "aujourd'hui"

France | August 1, 2023, Tuesday @ 15:22 in En français » MONDE | By: AFP | Views: 1627
Niger : la France va débuter l'évacuation de ses ressortissants "aujourd'hui"

La France se prépare à évacuer ses ressortissants du Niger le 1er août 2023, alors que les tensions se sont intensifiées à la suite du coup d'État de la semaine dernière qui a renversé l'un des derniers dirigeants pro-occidentaux dans la région du Sahel, pauvre et en proie aux djihadistes. (Photo STEFANO RELLANDINI / AFP)

(AFP) - La France a décidé d'évacuer dès mardi ses ressortissants du Niger, "compte tenu de la situation à Niamey", a annoncé le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

Le Quai d'Orsay justifie cette décision par les "violences qui ont eu lieu contre notre ambassade avant-hier et la fermeture de l'espace aérien qui laisse nos compatriotes sans possibilité de quitter le pays par leurs propres moyens".

"Cette évacuation débutera dès aujourd'hui", précise-t-il, ajoutant que la France pourrait évacuer également "des ressortissants européens qui souhaiteraient quitter le pays".

Quelque 600 Français se trouvent actuellement sur place au Niger, un chiffre qui ne prend pas en compte ceux en vacances et se trouvant pour le moment hors du pays.

Une réunion interministérielle, comprenant notamment des responsables du ministère des Affaires étrangères, du ministère de l'Armée et de l'Intérieur, était en cours mardi matin, pour décider des modalités de l'opération.

L'évacuation va se dérouler sur une base du volontariat, et via des petits avions de transport de personnels, semblables à des avions de ligne mais appartenant à l'armée, a indiqué une source informée de l'opération.

En d'autres termes, il ne s'agit pas d'avions de transport de troupe de type A400M.

Le gouvernement français n'était pas en mesure de dire si l'opération se déroulerait sur plusieurs jours, ne sachant pas encore combien de ressortissants souhaitaient partir du pays.

Un coup d'Etat au Niger, mené par le général Abdourahamane Tiani, a renversé le président élu Mohamed Bazoum la semaine dernière. Le général Tiani a justifié ce putsch par "la dégradation de la situation sécuritaire" dans un pays miné par la violence de groupes jihadistes.

Des milliers de manifestants pro-putschistes se sont ensuite réunis dimanche devant l'ambassade de France à Niamey, capitale du Niger, avant d'être dispersés par des grenades lacrymogènes.

La France, ex-puissance coloniale dans la région et soutien indéfectible du président Bazoum, apparaît comme la cible privilégiée des militaires qui l'ont renversé.

Lundi, la ministre française des Affaires étrangères Catherine Colonna est revenue sur la violente manifestation devant l'ambassade de France à Niamey sur les chaînes BFM TV et France 24, regrettant les slogans anti-français.

Elle a alors insisté sur le fait que la priorité était la sécurité des ressortissants français.

Le Niger est l'un des pays les plus pauvres du monde, en dépit de ses ressources en uranium. Miné par les attaques de groupes liés à l'Etat islamique et à Al-Qaïda, il est le troisième pays de la région à subir un coup d'Etat depuis 2020 après le Mali et le Burkina Faso.

Dt/lp/thm

© Agence France-Presse

Monde » Be a reporter: Write and send your article

More from Monde →

Business →

Top news


Archives

» Advanced search